VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Un Mauvais Pari (Défi - Solo)
ϟ you belong to the world, and when it screams your name back, don't pretend you don't hear it.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 15 Avr - 19:03.


i wanna live like music, rolling down the streets.
hey looking at you i wanna take you to the back of the room..

★ noms des participants: Amelia Denise Faure en personne
★ statut du sujet: Défi !
★ date: On va dire dans le prolongement du mois d'Aout
★ heure: 22h, une heure avant le couvre-feu
★ météo: Nuageux, risque d'orage.
★ saison: Saison 2
★ numéro et titre de l'intrigue globale en cours: Justice doit être rendue
★ numéro et titre de l'intrigue en cours: Prélude saison 2 - Une nouvelle ère
★ intervention de dominus: Non, ça devrait aller merci !
★ récompenses: Ce sujet a-t-il été cité au marathon ? A-t-il gagné un golden globe ? Bien sûr que oui ! Il va être magnifique, un monument du rp !





Dernière édition par Amelia D. Faure le Dim 15 Avr - 20:35, édité 2 fois
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 15 Avr - 19:55.
Un pari ? Quelle bonne idée, surtout lorsque l'on a rien à faire en ces temps de reconstruction de l'école. Les élèves reprennent peu à peu leurs marques dans l'école récemment rebâtie et les cuisines reprennent elles aussi leur activité.

Simplement vêtue d'un peignoir après être sortie d'une heure de repos bien mérité dans l'une des baignoires fumantes de la pièce, la jeune Hestia s'était assise au bord du même bassin, laissant ses pieds s'introduire dans l'eau bouillonnante tandis qu'elle séchait peu à peu. Sortant sa baguette de la poche du peignoir, elle la pointa vers la pièce composant les vestiaires, dont la porte était ouverte, et prononça un bref "accio biographie de Themis" afin que sa lecture du moment ne vienne reposer entre ses bras. Caressant la couverture du livre, un léger sourire se dessina au coin de ses lèvres tandis qu'elle s'apprêtait à entamer le 9ème chapitre du dit ouvrage qui révélait, entres autres, quelle était la couleur préféré du chanteur et leader d'Hippo'griffe, le groupe de musique magique du moment. Le livre qu'elle tenait entre les mains était une biographie du chanteur qui organisait l'évènement du moment à Beauxbâtons. Quelle merveilleuse idée en ces temps de renouveau ! Amelia songeait d'ailleurs s'y rendre dès qu'il débuterait. Comment manquer l'opportunité de voir Themis Wagtail en personne ...

Alors qu'elle plongeait dans la lecture passionnante de la vie et des goûts du chanteur, Amelia fronça les sourcils alors qu'une magnifique colombe venait déranger sa lecture. Cette dernière venait de déposer sur la page qu'elle lisait une jolie enveloppe. Bien installée dans un coin des thermes du bâtiment La Violette, seul endroit convenable, havre de paix et d'inspiration pour une lectrice en peine de se plonger dans de véritables aventures ou bouquins utiles pour les cours, la jeune femme soupira et sût tout de suite à quoi s'attendre en ouvrant l'enveloppe.

Cependant, elle ne put s'empêcher d'arquer un sourcil en voyant l'intitulé que comportait le papier à lettre d'un bleu lavande, Amelia se redressa légèrement contre la mosaïque tout en parcourant les quelques lignes écrites à la main par son ami Justin.

« Les cuisines ? Il se fout de moi là ... Comme si il pouvait pas m'amener ça en personne ... »

Comme elle s'en doutait et comme il le lui avait promis, elle était conviée à déguster le plat révolutionnaire que le jeune sorcier avait concocté à son égard pour la simple et bonne raison que si elle ne remportait pas le pari qu'ils s'étaient mutuellement lancés, elle devrait manger une création innovante donc la composition lui serait inconnue. Et bien évidemment, Amelia avait perdu ... Se maudissant intérieurement, la jeune femme s'étira et referma son livre en un claquement sec.

« Et il fallait qu'il attende ce soir pour m'envoyer ça ... il aurait pas pu faire ça dans la journée ? HAAA il m'énerve !! »

Ruminant seule dans les thermes, Amelia se redressait doucement, retardant l'instant où elle quitterait cet endroit paisible. Serrant les dents, jetant un regard noir à l'eau fumante comme si quelqu'un s'y trouvait et l'espionnait, la sorcière se trouva en face de son reflet qui lui renvoyait une mine renfrognée et dégoutée. Elle avait mangé à peine deux heures plus tôt et la simple idée de re manger, qui plus est quelque chose de sûrement dégoutant, l'agaçait fortement. Il n'y avait que lorsqu'elle était seule qu'elle laissait ses émotions s'exprimer sur son visage et sur son attitude. Exit le sourire d'ange et la mine réjouie quotidienne, faites place à Dark Amelia ...

« Et en plus il veut me faire croire que les carottes ne ressemblent pas aux betteraves ... »

Mauvaise foi quand tu nous tiens ! La jeune femme se remémorait le pari stupide qu'ils avaient fait la veille comme deux gamins :

« J'te parie un repas mystère qu'on va manger des betteraves ce soir ! »
« Et moi jte dis qu'on va manger des carottes ... ça sent d'ici ! Je pourrais reconnaître l'odeur des carottes les yeux fermés ! »
« Si t'es tellement sûre de toi, serra-moi la pince et on verra qui de nous deux dégustera un magnifique repas aux ingrédients mystères ! »
« Pari tenu. »

Bref, elle avait perdu, les betteraves s'étaient invitées au repas et les carottes étaient restées dans leur terre. Quand elle y pensait, c'était plutôt amusant mais dans le fond, manger quelque chose dont elle ignorait la composition la mettait vraiment mal à l'aise. Cette fois-ci, elle pouvait l'avouer, elle avait peur de l'inconnu et encore plus en matière de nourriture ! Comme si elle avait l'habitude de manger n'importe quoi ...

« Si c'est immangeable, il va m'entendre ... »

Avançant à pas mesurés, prenant le soin de revêtir son uniforme bleuté, Amelia sortit enfin du bâtiment pour se diriger vers La Tulipe. Elle aimait les odeurs se dégageant de cet endroit et le simple fait de sentir ce fumet délicat lui mettait l'eau à la bouche. L'appétit revenait, ne restait plus à espérer que ce soit bon ...
Croisant certains de ses camarades sur la route, elle reprit son éternel et habituel masque joyeux qui faisait le bonheur de tout le monde pour aussitôt le perdre lorsqu'elle se retrouvait seule. Les autres l'animaient, la solitude la désarmait.

Avançant timidement sa main vers la poignée de la porte d'entrée du bâtiment, elle ferma les yeux et pria la déesse Hestia pour que le repas soit bon ce après quoi, elle entra pour ensuite reculer brusquement afin d'éviter deux jeunes élèves devant avoir 9 ou 10 ans qui surgissaient de la salle à manger pour se ruer à l'extérieur, manquant de bousculer la respectable neuvième année qui se retint d'en saisir un pour taper sur l'autre. Réajustant son sac sur son épaule, elle continuait à avancer, l'oreille aux aguets au cas où d'autres petits monstres surgiraient de nulle part pour la déranger et finit par atteindre les cuisines sans encombre.

L'odeur des plats servis emplissaient encore l'atmosphère et vinrent réveiller de nouveau l'estomac de la jeune fille qui suivait un régime strict. Les odeurs de poulet et de purée étaient particulièrement alléchantes mais ce fut vers une cloche de cuistot que la jeune femme s'avança, prenant place à la table de bois, sur une chaise elle aussi en bois, faisant face à cette cloche qui cachait le contenu de l'assiette qu'elle surplombait.
Fermant les yeux et croisant les doigts, elle s'octroya quelques secondes de réflexion inutiles puisque de toute façon, elle était obligée de tenir son pari. Sentant une présence dans son dos mais ne se retournant pas pour autant, elle se savait observée par un tout jeune, à tous les coups, qu'aurait engagé son meilleur ami histoire d'être sûr qu'elle mangerait le contenu de l'assiette sans en jeter la totalité.

Prenant son courage à deux mains, elle rouvrit les yeux et déclocha le plat "tant attendu" et fit instantanément la grimace ... Visuellement, ce plat ... ne ressemblait à rien, il fallait bien le dire. Une petite lettre était cachée dans la cloche. Prenant le soin de lire son contenu avant de commencer à déguster cette merveille, elle leva les yeux au ciel.

Je te souhaite de tout coeur bon appétit, en espérant que mes carottes sauront te faire passer la déception que tu as ressentie en mangeant des betteraves hier soir.
Ton dévoué Justin, cuistot professionnel.

Jetant un regard dégouté vers ce qu'il appelait des carottes, Amelia balança la lettre derrière son dos et s'attela à découvrir plus profondément le contenu de cette chose sans nom ...

« Mais qui lui a appris à cuisiner ... il n'a vraiment aucun talent en matière de gastronomie »

Saisissant une fourchette préalablement placée aux côtés de l'assiette, elle appuya sur la montagne de ... terre ? qui s'agglutinait dans l'assiette. Un gros pâté, voilà ce à quoi ressemblait le plat concocté avec amour. Mais où étaient donc les carottes ? Elle avait beau tourner et retourner sa fourchette dans l'espère de motte de terre légèrement liquide, elle ne voyait pas la trace d'une moindre carotte.
S'intéressant ensuite à l'odeur du plat, la grimace qu'elle arborait auparavant disparue.

« Bon au moins, ça a le mérite de sentir bon ... »

Puisqu'il fallait se lancer ... Plantant sa fourchette dans le "plat", elle la porta ensuite à sa bouche et mâchouilla un instant ce machin ... plutôt gluant, elle retrouvait tout de même le goût de carotte et se dit qu'il avait au moins eut le mérite de faire ressortir cette saveur.

Quelques minutes plus tard, l'assiette était vide et la jeune fille repue. Ce qu'elle redoutait le plus venait de plutôt bien se passer et alors qu'elle digérait, reprenant ses affaires après avoir lavé son assiette et ses couverts et avalé une gorgée d'eau, un jeune élève s'avança vers elle, un sourire malicieux aux lèvres en lui tendant une nouvelle lettre. Il s'enfuit ensuite sans rien demander et Amelia ne sût à quoi s'attendre.
Ouvrant l'enveloppe, elle découvrit avec effroi la composition de ce qu'elle venait de manger.

En espérant que mon plat t'aies plu, voici la révélation de sa composition.

Recette d'un plat presque parfait :
- Branchiflore
- 2 carottes + 1 préalablement mâchée par un Abraxan
- Un saladier
- De l'eau de mer
- Un Bubobulb dont les pustules auront été préalablement percées
- Une pincée de sel et de poivre
- 3h de cuisson
- Une cloche recouvrant le plat et couvée par un élève de première année pendant 2h
- Le tout est à déguster avec une fourchette

Inutile de préciser qu'Amelia passa une nuit mouvementée la tête dans la cuvette des toilettes.
Morale : Ne parie jamais sur la nourriture.


Un Mauvais Pari (Défi - Solo)

T H E . H A I R . O F . A . U N I C O R N  :: reliques pré jean-paul :: défis :: archive des défis

Sujets similaires

-
» [Défi/solo] A pari foireux, plan drague foiré [PM]
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» De chefs de gang à chefs d'entreprise: pari tenu
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: