VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

who are you? what do you want? (défi solo/jeu)
ϟ you belong to the world, and when it screams your name back, don't pretend you don't hear it.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Sam 31 Déc - 21:45.
who are you? what do you want?




STATUT DU SUJET : privé
NOM DES PARTICIPANTS : knox (Blackallister)
DATE : Peu importe.
HEURE : Tôt le matin.
METEO : ensoleillé.
NUMERO ET TITRE DE L'INTRIGUE GLOBALE EN COURS : 009
NUMERO ET TITRE DE L'INTRIGUE DU FORUM EN COURS : 008
INTERVENTION DE DOMINUS TENEBRAE : Inutile.

avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Sam 31 Déc - 21:50.
Une potion. Cela avait commencé comme cela. Comme toujours la suite était bien plus drôle que le début. Et désormais il s'en rappelait comme d'une bonne blague, faite par un étudiant quelconque. Une farce très drôle. Knox n'était pas un fan des blagues. Mais celle-ci était particulièrement drôle, s'il y pensait. Il n'avait, vraiment, jamais, aimé les blagues. Mais, vraiment, celle-ci se révélait absolument divine.
Il avait bu la potion, pensant se servir du jus d'orange, comme à l'accoutumée, lors de son petit déjeuner. Il s'était servi du pain grillé, avait beurré le tout puis avait ajouté de la délicieuse confiture de fraise, sa préférée, puis s'était emparé du jus d'orange, le meilleur qu'il eu jamais goûté. Ce jus d'orange avait un goût très sucré à vrai dire. Mais il l'avait adoré, à cause de ce goût sucré. Il adorait les choses sucrées. Des fraises aux gâteaux de sa mère, tout ce qui était sucré était un délice pour les papilles. Il détestait la plupart des choses salées d'ailleurs. Mais le sucre était un peu comme l'élément phare de sa nourriture. Mais passons.
Il se sentait tomber. Ceci dit il ne tombait pas. Il était bien assis, sur son banc, dans cette salle à manger, décorée de partout, absolument divine. Il se sentait cependant partir, sur un côté, puis un autre.

"Knox? Tu vas bien? T'as l'air… absent.", lui disait à présent une élève en face de lui. Il ne la reconnaissait pas. Il ne reconnaissait personne à vrai dire. Il ne savait plus où il était. Il ne reconnaissait plus les lieux. Lui, Matvei Sejdic ne pouvait se trouver dans un lieu qu'il ne connaissait pas. Il était Ministre, après tout. Et en sa qualité de Ministre, il pensait bien connaître tout. Bien que ces derniers temps, avec l'horreur installée, il n'était plus sûr de rien. Et cet endroit lui était totalement inconnu. Peu d'endroits lui étaient totalement inconnus en fait. Très peu. Mais il n'avait aucune idée d'où il se trouvait, et ça avait le don de l'inquiéter, à vrai dire. Se retrouver dans une salle pleine à craquer, pendant ce qui semblait être un repas, des gens qu'il connaissait à peine le regardant. "Who arrrrre you?", disait-il, d'une voix incertaine. Il regardait les gens d'un regard inquiet, de sorte qu'eux-même se posent des questions. Il n'avait aucune idée de leur identité et c'était assez effrayant. Surtout avec ce qu'il se tramait à l'extérieur. "Who arrrrre you?", répétait-il. Sa voix tremblait. Il se retrouvait dans une salle pleine d'individus lugubres, jeunes pour la plupart. Sauf une tablée entière. Les autres étaient tous très jeunes, mineurs pour la plupart. C'était assez effrayant. Bien qu'il n’eut pas peur d'eux, il ressentait une inlassable envie de courir, loin, très loin. La jeune fille en face de lui eu un rire nerveux puis enchaina. "Tu te fous de qui, Knox?" disait-elle, d'une voix très sérieuse, même si un rire s'était glissé entre chaque mot. Était-elle folle? Matvei n'en doutait pas. Il se demandait même pourquoi elle l'avait appelé Knox… Qui était-ce? En tout cas, ce jeune homme, ou cette jeune femme - puisqu'il ignorait tout de cette personne quelconque, qui ne méritait certainement aucun intérêt - n'était pas gâté par la vie. Un prénom aussi déplorable ne devait pas l'avantager. Lui, Matvei avait un prénom qui méritait respect au moins. Puis, il était ministre après tout. Ce n'était pas rien. Et ce Knox, personne qu'il ne connaitrait sûrement jamais, ne méritait pas d'être apparenté à lui. D'ailleurs, comment aurait-il pu, puisque cette jeune fille lui avait demandé quelque chose, à en croire son ton, dans une langue qui lui était pratiquement inconnue : le français. Il n'en parlait pas un mot. Sinon les politesses d'usage et autres dérivés de la langue. Lui même avait parlé en anglais. Il ne savait pas qu'il se trouvait dans une contrée française, à l'évidence. Il n'en avait aucune idée et avait donc parlé dans un anglais très correct. Il ne comprenait pas ce que cette jeune personne avait dit, et s'en fichait à vrai dire. Il voulait juste partir. Il se levait. Et se tournait vers la porte. Il fallait qu'il parte, le plus vite possible. Il fallait qu'il quitte cet endroit abominable. La jeune femme s'était levée en même temps que lui. Elle le suivait, le long des tables. Lorsqu'il atteint la porte et l'ouvrit, pour sortir, elle lui prit le bras. "T'es cinglé, Knox?", demandait-elle. Matvei n'avait pas compris un traître mot. Ou alors, le moins important. Il reprit son accent anglais et demanda, une troisième fois. "Who arrrre you?" Il ajouta "What do you want frrrrom me?". La jeune fille, visiblement attardée à en juger par sa franche incrédulité, rit à gorge déployée une fois de plus. Matvei n'y prêta pas attention, et avança. Elle le regardait, il le savait. "Knox. Ne pars pas. Ou je te lance un sort." Une fois de plus il ne comprenait pas. Elle avait cependant sortit sa baguette et il l'avait senti. Il avait sorti la sienne. Et l'observait. Ce n'était pas la sienne. Il devait peut-être être en train de rêver. Très certainement. Il se retourna. Le sort de la jeune fille fut très simple à éviter. On ne lançait cependant pas un simple "Expelliarmus!" à Matvei de cette manière. Il regarda son adversaire se voir se faire retirer sa propre adversaire, par son propre sortilège. Son sortilège du bouclier avait très bien fonctionné, visiblement. Il la regardait, désarmée. Puis, d'un seul geste, fluide, il lançait déjà son "Levicorpus", de façon à ce que la jeune inconsciente se voit attachée de manière invisible en l'air. Un sourire malicieux se glissa sur ses lèvres.
La jeune fille hurlait le prénom qu'elle avait annoncé précédemment. Matvei se retourna, aussi vite qu'il s'était retourné deux minutes plus tôt, et avança vers sa destination. D'un pas décidé, il sortait dans la journée radieuse. Mais les cris de la jeune fille l'insupportaient. Et d'un simple est il jeta un "bloclang!" à l'inconsciente.

Knox avait rit quand on lui avait raconté cette histoire. Cependant, la jeune fille qui s'était fait pendre par les jambes et bloquer la parole n'avait pas aimé du tout, et depuis ils ne se parlaient que très rarement...

1202 mots, normalement.

who are you? what do you want? (défi solo/jeu)

T H E . H A I R . O F . A . U N I C O R N  :: reliques pré jean-paul :: défis :: archive des défis

Sujets similaires

-
» Chauvigny(86) les 4 et 5 octobre, 1500 pts solo
» Mat'
» [BACKGROUND] Karak Azgal
» il silenzio a la trompette par une fillette de 13 ans
» The last Round of Shin Alkar[Der Richter, Rang A, Solo, Evacuation.]

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: