VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Young Lion Ψ Boucle d'Or
ϟ you belong to the world, and when it screams your name back, don't pretend you don't hear it.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 17 Nov - 18:07.
Young Lion
Take your time...


informations particulièrement pas importantes
ϟ dénomination courante des participants ▬ Archer Dan. Nelestov & Ismène H. Vasilis
ϟ  étiologie du statut subjectif ▬  Privé
ϟ  datation approximative du moment exact ▬ Début du mois de Mars 2057
ϟ  cadran lunaire appréciable ▬ Fin d’après-midi, vers dix-huit heure
ϟ  météorologie sorcièrement acceptable ▬  Temps pluvieux et venteux.
ϟ  saison saisissante et palpitante ▬  Saison 3 de VS
ϟ  intrigue globalement intriguante ▬  Numéro & titre de l'intrigue globale en cours lors de ce RP.
ϟ chatiment divin exigible ▬  Non merci !
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 17 Nov - 18:09.
Devant ses prunelles couleur azur, les signes s'entremêlaient, se mêlaient les uns aux autres en une danse que peu d'initiés peuvent comprendre. Patiemment sa main fine et blanche traçait ces symboles sur un parchemin vierge qu'elle accompagnait d'une traduction en français. Assise dans un coin de la bibliothèque, accompagnée seulement du silence, rien ne semblait déranger Ismène. Toutes ses capacités étaient convergaient vers ce vieux livre ouvert et qu'elle traduisait sereinement. Sa main gauche replaça une mèche blonde rebelle derrière son oreille alors que son regard restait fixé sur le papier. Rien ne semblait pouvoir la détacher de son travail, rien ne semblait pouvoir la distraire ne serait-ce qu'un instant. Et puis comme un bruissement d'ailes, un léger bruit qui transperce le silence apaisant, qui fait que la jeune grecque ne peut s'empêcher de lever ses prunelles, de suivre l'oiseau de papier qui vient se poser devant elle. Son visage si froid, si inanimé semble enfin prendre vie. Ses lèvres semblent esquisser un léger sourire, presque imperceptible, presque invisible. Les muscles de son visage se détendent, son esprit ne semble plus hanté par ce devoir de runes, il est loin maintenant. Alors qu'elle pose sa plume sur son bureau, son sourire s'agrandit lentement. Lentement l'oiseau de papier sera déplié, la magie qui lui permettait de vivre s'évanouit. Quelques mots tracés d'une main presque maladroite, presque gênée, un tremblement sur le point.

Et le petit ourson dit à Boucle d'Or : prend le petit chemin à droite, celui qui mène chez Joey's

Rapidement, Ismène esquissa quelques gestes récupérant ses affaires qui étaient sur la table. Le sourire s'agrandit lentement. Ses pensées sont ailleurs alors qu'elle divague dans les couloirs. Toujours près du mur, toujours dans l'ombre, toujours à regarder les autres de ses pupilles bleues. Ismène ne comprenait pas comment depuis le début, elle avait pu se sentir attachée à lui. Il lui avait dit que les autres le prenaient pour un fou. C'est vrai qu'il était fou. Les autres disaient d'elle qu'elle mentait. C'est vrai qu'elle mentait. Il est celui qui est un peu unique, qui fait un peu peur aussi. Il est un peu incompris aussi. Dans d'autres circonstances, si les choses n'étaient pas ainsi, la jeune grecque ne l'aurait probablement jamais rencontré. Ou alors elle l'aurait ignoré. On a tendance à avoir une telle attitude avec ceux qui nous sont plus proches que nous voulons le croire. Elle l'aurait peut-être regretté.

Le vent fouettait son visage, la pluie fine humidifiait ses cheveux. Elle n'était pas faite pour le froid, ni pour les journées pluvieuses. Malgré ce mois de Mars, Ismène avait gardé sa veste chaude. Il allait rire en la voyant ainsi emmitouflée comme si elle allait vaincre les ours polaires. Ses pas s'arrêtèrent devant la vitrine crasseuse du bar où le nom s'inscrivait en lettres gothiques. C'était presque de mauvais gout. Durant quelques secondes, blondie scruta son reflet. En peu de temps, l'adolescente un peu gauche semblait être oubliée, bien sûr Ismène restait toujours elle-même, mais une maturité semblait l'envelopper, comme un manteau un peu trop grand pour elle. L'innocence, disparue comme un lointain souvenir, l'avait quitté bien trop tôt pour qu'elle n'en soit pas fragilisée.

On la regarde. Sensation étrange qu’on la détaille. Elle n’aime pas ça. C’est trop intrusif. L’intrus ne détourne pas le regard, la jeune grecque le reconnait. Enfin. Il ne lui fallut pas longtemps pour pousser la porte du bar presque vide mis à part quelques habitués attablés au bar. Boucle d’or. C’était un joli surnom quand même. Ne pas savoir qui il était véritablement permettait à Ismène ou Terpsichore de lui faire confiance, de se confier comme elle le faisait si peu. D’une main elle déboutonna son manteau alors que de l’autre elle poussait la chaise pour s’asseoir face à lui. Lui souriant en silence, l’Athéna se plaisa à laisser ses pupilles se plonger dans le regard sombre du résistant. Lui n’avait pas peur de se laisser scruter avec tant d’insolence. C’était également ce qui intriguait Ismène chez lui, il n’avait pas peur qu’elle découvre quoi que ce soit sur lui, il n’avait pas peur qu’elle soit indélicate ou maladroite. Le barman arriva. Ismène dut quitter Boucle d’or du regard. « Un café crème s’il vous plait ». Puisque madame a des manières, puisque madame n’aime pas le café noir. Elle sourit. A croire que cela devient une habitude lorsqu’elle entend parler de lui. Pas de bonjour, pas de salutations habituelles.

« Ca va faire un mois. J’allais m’inquiéter. C’est un peu étrange d’ailleurs. Ca faisait bien longtemps que je ne m’étais pas inquiétée pour quelqu’un.»

Young Lion Ψ Boucle d'Or

T H E . H A I R . O F . A . U N I C O R N  :: rps

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: