VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

martin&victoire ϟ And we were young and pretty
ϟ you belong to the world, and when it screams your name back, don't pretend you don't hear it.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Sam 19 Juil - 19:45.
Will you still love me when I shine,
From words but not from beauty ?

   

   
informations particulièrement pas importantes
ϟ dénomination courante des participants ▬ Martin & Victoire
   ϟ  étiologie du statut subjectif ▬  privé, flashback
   ϟ  datation approximative du moment exact ▬  fin juin
   ϟ  cadran lunaire appréciable ▬ le soleil s'est couché, mais il reste encore un peu de lumière
   ϟ  météorologie sorcièrement acceptable ▬  il fait quasiment nuit
   ϟ  saison saisissante et palpitante ▬  saison 3
   ϟ  intrigue globalement intriguante ▬  hiatus
   ϟ chatiment divin exigible ▬  nein
   


Dernière édition par Victoire C. Dulac le Dim 20 Juil - 0:38, édité 1 fois
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 20 Juil - 0:25.

I hope you know I care.
I've been alone too many nights,
Too proud to tell you when you're right.


À chaque instant, elle contemplait la force de ses propres erreurs. Elle voyait tout ce qu'elle avait perdu, et tout ce qu'elle aurait pu gagner. Mais chaque instant lui montrait que quoi qu'il arrive, elle ne pourrait pas devenir celle qui dirigerait l'empire. Elle serait celle qui le détruirait. Elle a toujours tout fait pour commettre les pires erreurs. Elle a toujours tout fait pour abandonner ceux qui comptaient pour elle, et elle a essayé de se racheter sans vraiment savoir comment faire, parce qu'elle avait tout perdu. Parce qu'elle n'avait jamais su comment faire les bons choix, ni comment se décider. Elle avait perdu sans savoir comment se retrouver. Elle avait perdu, et à chaque instant, elle se rappelait de tout ce qu'elle ne pourrait jamais être, parce qu'elle a continué à mentir, parce qu'elle a continué à se réfugier dans un monde où elle pouvait toujours gagner. Elle a prétendu que tout s'arrangerait, elle a prétendu que chaque instant pourrait la sauver, mais en réalité, tout ce qu'elle avait, c'était du vent. Une promesse qui se brise à chaque fois qu'elle touche le sol. Une promesse qui détruit tout ce qui reste, une promesse qui écrase le passé et le présent, et qui fait disparaître tout ce qui reste. Elle aurait aimé comprendre pourquoi est-ce qu'elle ne parvenait pas à se sortir de ce gouffre, et elle aurait aimé comprendre pourquoi est-ce qu'elle ne réussissait pas à vivre sans savoir peur d'avancer. Peut-être qu'elle était destinée à être terrifiée de l'inconnue, terrifiée de tout ce qu'elle ne pouvait pas encore comprendre. La guerre était fini, et pourtant, c'était comme si elle continuait de se battre. Comme si malgré tout, elle ne pouvait plus s'en sortir, et comme si tout ce qu'elle était avait été emporté par le vent.

Elle avait fait des erreurs, et tout ce qu'elle voyait, c'est qu'elle finissait par se retrouver seule. Elle finissait par ne plus rien avoir. Elle n'a jamais pensé au fait que pour cette dernière année, elle serait réellement seule. Elle s'était toujours habitué à Martin, et en réalité, la seule personne à qui elle voulait parler quoi qu'il arrive, c'était lui. Et elle n'arrivait pas à imaginer un monde où il ne serait qu'à moitié là. Pourtant, c'est de cette manière que ça fonctionne. Les gens disparaissent, le monde continue de tourner, et on se retrouve à attendre quelque chose qui n'arrivera peut-être jamais. On se retrouve face au vide et on espère pouvoir gagner la bataille, sans savoir qu'elle est déjà perdue. Sans savoir que quoi qu'il arrive, tandis que l'on pense à tout ce que l'on pourrait être, et tout ce que l'on pourrait faire, on se noie dans l'illusion d'un cauchemar, et dans l'illusion que tout s'arrangera. Elle vivait comme si elle n'avait pas de futur, comme si elle n'avait aucune autre solution, à part se détruire de n'importe quelle manière. Elle essayait à chaque fois un peu plus, et c'était de cette manière qu'elle redevenait cette même personne, encore et encore. Celle qui ne pouvait pas s'en sortir, et celle qui coulait encore un peu plus chaque jour.

Elle avance dans le jardin, en croisant les bras en ressentant une brise d'air frais. C'était la fin de l'été, et elle savait ce que ça signifiait. Tout ce qu'ils avaient partait en fumée. Tout ce qu'ils avaient s'en allait, et elle aurait voulu pouvoir partir avec lui. Elle aurait voulu qu'il ne parte pas, du moins. Parce qu'elle ne savait pas comment s'en sortir, quand il n'était pas là. Parce qu'elle se noyait. Et à chaque fois, il a toujours été là. Elle était terrifiée à l'idée d'imaginer qu'un jour, il ne serait plus qu'un souvenir. Parce que sans le savoir, il était tout ce dont elle avait besoin, et tout ce qu'elle voulait, même si elle prétendait l'ignorer. Elle avait fait trop d'erreurs. Et il avait assisté à chacune d'entre elle. Elle était destinée à prendre les mauvaises décisions, à faire les mauvais choix. Comme si elle ne pouvait jamais réellement s'en empêcher. Et elle se détestait pour ça. Elle regarde de loin, et elle voit sa silhouette se dessiner. Elle commence à marcher rapidement pour le rejoindre, il marche aussi. « Hey, Martin, attends. » Elle finit par se retrouver face à lui, après de longues enjambées. Elle regarde le ciel derrière lui, et elle se rappelle la précarité de sa situation. Elle se rappelle de la réalité des choses, comme si elle refusait de lui échapper. Comme si elle refusait de la laisser respirer pendant quelques instants. « Tu... » Elle se pince les lèvres, et elle sait qu'elle fait partie de ceux qui ont toujours perdu du temps. Ceux qui ont choisi de le gaspiller par peur de sauter dans le vide. Elle n'avait rien d'une héroïne. Au contraire. Elle était cette fille lâche et terrifiée à l'idée de s'en sortir. La misère semblait plus confortable à ses yeux. « Tu pars demain. » C'est pas un ordre, ni une question. C'est tout simplement un fait. Et au fond, ça la détruit un peu plus.

martin&victoire ϟ And we were young and pretty

T H E . H A I R . O F . A . U N I C O R N  :: rps

Sujets similaires

-
» martin&victoire ϟ And we were young and pretty
» Viens voir Victoire (Elle)
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» Victoire de Noailles }~ Prise !
» La légende de Martin et Martine par Tournesol

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: