VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Ҩ Le Lion de Némée ▬ Rosalina ; Micaëla ; Evangeline ; Cornélya.
ϟ you belong to the world, and when it screams your name back, don't pretend you don't hear it.
avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ, muhahaha
informations
Je suis un PNJ, muhahaha

crédit : Domina
date d'entrée : 24/04/2010
épîtres postées : 1184
gallions : 7080

♦ Nota Bene
:
: quelques adjectifs pour vous définir
: ce que vous avez sur vous



Message Posté Jeu 30 Mai - 22:37.

Rentrée des classes
La loi du nouveau directeur de Beauxbâtons


● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


La foule est fébrile. La rumeur des conversations, ténue, murmure encore les plus folles suppositions quant à ce que peut contenir ce désormais mythique labyrinthe, quand d'autres rechignent tout net d'y entrer. D'autres ont failli y mourir, par la simple volonté d'une minorité dominante et tyrannique ; comment le directeur et la rectrice peuvent-ils encore penser à l'utiliser pour une remise à niveau ?

Une remise à niveau. Le ton était donné ; et le nom de l'épreuve tout trouvé. Le directeur de l'Académie, présidant le corps professoral réuni, réclame le silence d'une voix de stentor, calmant étudiants et élèves réunis, avant d'égrener lentement les consignes et la constitution des différentes équipes. Leur nom ? Une épreuve passée par Hercule selon les récits de la mythologie grecque. Un indice sur ce qu'il vous attend ?

C'est à votre tour.

Rappel des consignes :

Ҩ Tous les sortilèges ne sont pas disponibles au cours de la progression ; ceux qui fonctionnent IRP seront précisés dans les posts de Dominus. Les sortilèges « indisponibles » peuvent néanmoins être formulés, mais ne produiront aucun effet.
Ҩ Les épreuves sont plus ou moins difficiles, le niveau requis pour faire face au mieux seront indiqués dans les posts de Dominus.
Ҩ Un chef de groupe sera désigné ; il devra, à la fin de chacun de ses posts, faire un choix entre trois numéros proposés dans le post de Dominus.

♠♠♠

Premier tour – Départ.
Les participants se trouvent à l’entrée du labyrinthe et avancent droit devant eux avant de se retrouver confronté à un croisement.

Ҩ Le chef de groupe du Lion de Némée est : Micaëla Delibes.
Choix : 1 – 2 – 3.


Le staff de Beauxbâtons.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Sam 1 Juin - 10:03.
Eva tremblait, pas vraiment de froid, c'était surtout la peur qui lui tenait au ventre. Dans quoi c'était-il fourré encore et pourquoi Rubens avait voulu leur faire faire une remise à niveau ? Ils n'avaient pas forcément été tous brillants lors de la soirée du 31 Décembre, mis c'était un tel chaos, comment croire qu'il pourrait réellement survivre à tout ça ? Elle était près de Cornélya et Micaëla, complétement déboussolée, et le pire était sûrement de regarder Aurore au loin qui se cramponnait à Wade comme à une bouée. Eva ne tenait plus en place. Elle n’avait pas peur de l’épreuve à affronter, enfin si mais ce n’était pas son pire cauchemar. Elle avait peur de ne plus jamais la revoir. La mort de Jacob les hantait tellement… c’était impossible pour elle de ne plus y penser. Alors que le top départ allait être lancé, Eva se recula prise par la peur. « Pardon…. Je… J’arrive… » Elle courut vers sa meilleure amie et la serra fortement dans ses bras. « Tu restes en vie, tu fais attention à toi et tu te souviens bien de tous tes sortilèges, tu lances autant de protego que tu peux et si ça va pas lance un periculum…. D’accord ? Promets… Promets-moi Au’… » Des larmes coulèrent sur sa peau pâlit entre le manque de sommeil et de nourriture, larmes qui pour une fois ne furent pas traîtresses. Sa peau ne se marqua pas. « Tu restes en vie et tu y arrives d’accord ? » Elle lui tenait son visage entre ses mains et l’embrassa sur le front doucement avant de la serrer encore dans ses bras. Elle devait partir. Après ce qui leurs étaient arrivées, elle ne comprenait pas qu’on puisse les séparer si facilement. Dépitée, elle retourna vers son groupe en entendant une voix l’interpeller. « Je t’aime Pupuce… » Elle sécha ses larmes et croisa ses bras, gardant sa baguette en main. Elle se demandait honnêtement comment elle arriverait survivre là-dedans. Elle se sentait si seule. Eva se plaça à nouveau aux côtés de ses camarades, il fallait de toute façon affronter l’épreuve qu’elle le veuille ou non, elle espérait juste au plus profond d’elle qu’il n’y aurait pas besoin de sortilège de feu car malgré toute la bonne volonté qu’elle y mettait et l’entraînement intense qu’elle se demandait depuis le départ de Mr Houdini, rien ni faisait. C’était l’heure d’avancer, elles se mirent en marche. Les gens devenaient fous dans ce genre de labyrinthe, la plus grande épreuve au final était peut-être de s’affronter soi-même. Un embranchement se dessina devant elles, Eva fixa chacune des voix à suivre d’un air mitigé. « Where… do we start now… ? » Elle parlait de plus en plus souvent anglais, son père et sa famille lui manquaient tellement que c’était difficile en ce moment. « Pardon… » Elle se racla la gorge. « Par où… On va ? »

hrp :
Spoiler:
 
avatar
Cornélya H. de Maupou
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Lily Collins
crédit : (c) Shiya
date d'entrée : 09/02/2013
âge du personnage : 18 ans
épîtres postées : 257
gallions : 1587

♦ Nota Bene
:
: vos relations principales ici
: une chouette harfnag des neiges nommée Galatée, une cage et 4 sachets de nourriture



Message Posté Sam 1 Juin - 17:30.
Les Douze Travaux d'Hercule ; des tâches qu'avait imposé la reine des Dieux, Héra, au fils de Zeus. Sauf qu'il n'y avait pas d'Héra ni d'Hercule aujourd'hui. Juste les Douze Travaux. Jamais Cornélya n'a été du côté du directeur Rubens, elle a toujours été pro-Courterois. Bien qu'elle ait fait des erreurs en laissant entrer l'OS au sein de l'Académie, pour Cornélya, l'ancienne directrice représentait ce qu'était Beauxbâtons. Même après le départ de cette dernière, Cornélya regrettait chaque jour son départ mais se forçait à laisser une chance au nouveau directeur. Et ce n'était pas gagné.

Entre l'intrusion de la Confrérie au sein de l'école et l'ouverture de ses Travaux dans le labyrinthe, ce ne sera pas ainsi qu'il gagnera en popularité. Loin de là; Cornélya avait formellement interdit à Mahaut et à Capucine de s'y aventurer. Elle aurait pu dire la même chose à Serena mais c'était peine perdue ; elle aurait volontairement désobéi à son aînée.

Plantée devant l'entrée du labyrinthe, Cornélya regarda tour à tour les groupes formés autour du sein. Le chef de son équipe n'est personne d'autre que Micaëla, une élève de l'écurie d'Hébé. La jeune fille se résolut à suivre sagement les instructions de son capitaine. Quand le coup de sifflet fut lancé, les jeunes filles s’avancèrent d'un même pas vers la première bifurcation. Trois choix s’offrirent aux élèves. « Where… do we start now… ? ... Pardon… Par où… On va ? » La voix enrouée d'Evangeline présentait plutôt bien la situation actuelle ; où devaient-elles aller ? Où qu'elles aillent, elles tomberont forcément sur un obstacle, un cul-de-sac. Ou bien sur un danger.
avatar
Micaëla T. Delibes
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it
You are frozen, when your heart is not open...
star : Mischa Barton
crédit : (c) ECK
date d'entrée : 12/04/2012
âge du personnage : 18 ans
épîtres postées : 910
gallions : 2751

♦ Nota Bene
: Mon frère et ma soeur... allez voir dans les familles des membres =)
: † Miss you mom...
: Potion d'aiguise-méninges | 2 fioles d'antidotes | Potion d'obscurité | Potion de sommeil | Potion de régénération forte des PV | 2 potions de régénération forte des PM | Lot de portoloins Quand le Nord se dévoile (1 mois)



Message Posté Dim 2 Juin - 15:09.
Je devrais être plus sereine, rassurée, depuis que les artefacts avaient été retrouvés et qu'avec eux, les dérèglements de la magie s'atténuaient. Je devrais. Pourtant, c'était très loin d'être le cas. Alors certe, mon don redevenait presque comme avant. Au moins j'avais le sentiment de savoir, enfin, ce qui était réel de ce qui ne l'était pas. Mais je m'interrogeais quand même énormément quant à ce qui s'était déroulé le 31 décembre. D'un point de vue global, déjà, parce que c'était terrible, et que ça n'augurait rien de bon. J'avais même commencé à me pencher davantage sur l'aspect voyance de ma particularité, dans l'idée de pouvoir anticiper les événements à venir, qui m'inquiétaient particulièrement. Il y avait déjà eu assez de morts par le passé. Il y avait eu assez de morts au nouvel an, et je pouvais pas m'empêcher de revoir le corps de Jacob. On était pas les meilleurs amis du monde, mais ça me touchait, alors j'imaginais assez facilement la peine d'Evangeline et Aurore. Elles dormaient ensemble, depuis, dans nos nouveaux appartements Marie-Antoinette. Et ça faisait un moment que je me demandais si je devais proposer aux filles d'appeler l'esprit de notre camarade défunt. C'était toujours à double tranchant, alors j'hésitais. Et je me disais aussi qu'Evangeline savait. Elle m'avait vue appeler Maman. Alors si elle l'avait voulu, elle me l'aurait demandé, n'est-ce pas ? En attendant, travailler la voyance. Trouver un moyen de prévoir, et de prévenir, surtout, les prochains drames. Mais ça ne marchait pas comme je l'aurais voulu. Alors non, je n'étais pas sereine, j'étais même particulièrement inquiète. Et l'esprit tranquille, ça faisait bien longtemps que je ne savais plus ce que c'était.

D'un côté, j'étais rassurée d'avoir ma chambre seule, près de celle de Rosa, Brontë y était plus en sécurité, et j'étais proche des autres protecteurs de l'artefact. L'Elite, comme on nous appelait maintenant… Mouais… Enfin ça avait ses avantages, et ce n'était pas comme si je n'étais pas habituée à ce qu'on me regarde bizarrement… C'était en tous les cas un point d'inquiétude en moins. Ma ratoune avait la belle vie dans mes appartements, même si je l'avais encore souvent dans la poche, pour ne pas changer de nos petites habitudes. De l'autre, j'étais proche physiquement de Wade, et à vrai dire, je ne savais absolument pas comment me comporter. Le baiser qu'il m'avait donné sur le champ de bataille qu'était devenue Gringott's me trottait sans cesse dans la tête. Ne meurs pas… C'étaient les derniers mots que je l'avais entendu dire ce soir-là, et j'étais certaine qu'il n'avait pas entendu les miens. Cela étant, on avait tenu notre promesse, l'un comme l'autre. Mais maintenant ? Il se passe quoi ? J'en sais absolument rien, et je suis absolument pas pro-active pour le coup. J'arrête pas de me dire que quelque part, c'est à lui de venir vers moi, là, non ? Mais en même temps… Et s'il le fait pas, hein ? C'était furtif et soudain et bizarre sur le moment… Complètement incongru vu la situation. Mais c'était mon premier baiser, et je pouvais pas m'empêcher d'y penser. Pensée futile, j'en conviens, mais je n'y pouvais rien.

Ce à quoi je pensais aussi presque non-stop, c'était au pinceau. Je ne sais pas pour les autres, mais je sais que moi, je n'arrête pas de me demander ce que ses pouvoirs pourraient avoir comme incidence sur ma peinture. Je voudrais revenir près de lui, emmener mes toiles et mes pinceaux, me laisser porter par lui et voir ce que ça donne… En attendant, mes peintures, elles représentent surtout un big ben ensanglanté… et parfois un couple au milieu du chaos, ahem… J'espère qu'il est toujours en sécurité, mais je crois que je le sentirais si ce n'était pas le cas. On en parle pas vraiment avec les autres, enfin je ne parle pas beaucoup avec grand monde à part ma cousine, mais je crois qu'on le saurait, tous autant que nous sommes, s'il y avait un souci.

Et aujourd'hui, on a définitivement autre chose sur quoi se concentrer. Remise à niveau, qu'ils ont dit. Je sais pas si c'est une bonne idée que de faire ça dans le labyrinthe, on a tous de mauvais souvenirs là-bas. D'un autre côté, vu comment j'ai commencé cette année, je ne peux pas cracher sur ça, loin de là. J'ai des choses et des gens à défendre et à protéger, et je refuse d'en être incapable, pour quelque raison que ce soit. Alors oui, je suis là, avec les autres, à attendre l'épreuve qui va nous tomber dessus. Je peux pas m'empêcher de jeter des regards à l'autre équipe, à Aurore qui se cramponne à Wade, et à ressentir une pointe de jalousie à ce sujet. Bon plus qu'une pointe, mais je ne peux pas vraiment y faire grand chose pour l'instant, et de toute façon, je n'ai aucun droit de le faire. Je sais absolument pas où je me tiens, là, si ce n'est que j'ai Eva, Rosa et Cornelya que je connais mal auprès de moi. Enfin…

« Pardon… Je… J’arrive… »

Eva était auprès de moi, elle a disparu un instant pour aller serrer Aurore dans ses bras, et mon coeur se serre. Est-ce que je peux aller vers Wade, moi ? Je cherche la main de Rosa, j'ai besoin d'être rassurée, moi aussi, même si je fais mon possible pour ne pas trop le laisser voir. Je dois être livide, cependant, mais je me tiens droite, là, devant le labyrinthe. C'est ce qu'on attend d'un gardien, non ? De rester fort ? J'ai vu la tête d'Eva, et rien que pour elle, je me suis dit qu'il fallait que je tienne le coup. Pour Rosa à mes côtés, aussi, et surtout. J'ai serré sa main, ma baguette cramponnée dans l'autre, et pris une profonde inspiration.

« On va y arriver. Toutes ensemble. »

Je suis désolée Cornelya, mais je pense surtout à mes deux co-gardiennes. Je te laisserai pas mourir sans rien faire, je laisserai personne mourir sans rien faire, mais Rosa et Eva sont plus importantes à mes yeux, en quelque sorte. On a un lien, autrement plus fort. De quoi être plus que jamais la jumelle de ma cousine, de quoi renforcer les petites choses que je partage avec l'hypnos, même si on se connait, au demeurant, assez mal. Le signal du départ nous est donné, et après un dernier regard en direction de l'autre groupe, espérant un peu accrocher le sien, j'avance, ma cousine près de moi, Eva juste derrière, je sens sa présence, et son angoisse aussi. Et pourquoi on m'a dichu ce rôle de chef, là ? C'est Rosa la préfète à la base, ça aurait été plus logique que ce soit elle, non ? On arrive à un croisement, et la voix d'Evangeline retentit, fébrile.

« Where… do we start now… ? Pardon… Par où… On va ? »

Nouvelle inspiration profonde. Je dois choisir, je sens le regard de l'athéna dans mon dos, la pression de la main de ma cousine sur la mienne, l'attente de l'hypnos. Et je ferme les yeux. Est-ce que je peux avoir une vision, un ressenti, quelque chose pour nous guider ? Je crois que non. Ou peut-être que si ? Un chemin s'impose à moi, mais est-ce que c'est le fruit de mon imagination qui veut absolument avoir une réponse ? Est-ce que je ressens vraiment quelque chose ? J'en sais strictement rien. Mais il faut bien que je prenne une décision. On attend ça de moi, et de toutes les manières, on va pas rester là indéfiniment.

« This way… Hum… Par là… »

Tu déteins sur moi Eva, c'est mal. Je prends le chemin qui me parle le plus, sans trop savoir ce qui va nous y attendre malgré tout, prête à lancer un protego à la moindre surprise…

Choix : N°2
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Lun 3 Juin - 10:37.
Depuis notre quête à l'artefact, et surtout depuis la cérémonie du 31 décembre, je restais sur mes gardes, inquiète en permanence. Bien sûr, le fait d'avoir besoin d'une canne pour marcher ne m'aidait pas à être détendue. J'avais l'impression d'être diminuée, ma jambe gauche ne pouvant, seule, supporter mon poids. Le moins que l'on pouvait en dire, c'était que j'avais horreur de cela et que j'avais tendance à mal réagir à beaucoup de choses. Ainsi, lorsque l'on me prenait par surprise, j'avais tendance à sortir ma baguette et à lancer un sortilège de confusion avant de réfléchir. De fait, c'était plus ou moins ce qui était arrivé à ce pauvre russe lorsqu'il s'était avancé vers moi à Londres. Au fond, je ne pense pas qu'il me voulait du mal, mais... Mais j'avais eu peur, voilà tout. Mes béquilles étaient tombées et mon équilibre plus que précaire. J'avais eu une peur bleue, panique... Pour un peu, j'en aurais, presque, souhaité revenir dans la chambre que je partageais avant avec ma cousine, mais j'avais trop d'orgueil pour cela et comme elle-même ne me l'avait pas demandé, je me voyais mal aller le lui demander. Par contre, je ne me séparais plus, presque, de Shaolyn. Mon chaton était, concrètement, mon seul véritable réconfort en ce moment.

Par certains côtés, ma cousine allait beaucoup mieux et je n'avais aucune envie de la contaminer avec le mal-être que je ressentais depuis quelques semaines. En façade, je donnais l'impression que tout allait bien, encore. Toutefois, dès que j'étais seule, la vérité surgissait. Je n'avais jamais été aussi triste de toute ma vie et les compositions que je faisais à la guitare étaient déprimantes. J'avais décidé de ne pas les faire entendre à mon frère et à ma cousine. C'était mieux comme ça. Micaela aurait sans doute culpabilisé, si elle les avait entendues...

Certaines choses cependant étaient mieux comme cela. Ainsi, le pinceau était pour l'heure en sécurité, même si je détestais l'endroit où il était. Je détestais celui à qui nous l'avions confié, mais il avait été le seul à ne pas vouloir le détruire. C'était ce qui avait emporté notre décision. Pourtant... Pourtant, je le haïssais, le ministre... Je n'avais aucune confiance en lui, sauf concernant le pinceau auquel je pensais tout le temps. Parfois, j'aurais préféré ne jamais faire partie de l'équipe qui avait recherché l'artefact. Mais je ne pouvais pas changer le passé, ce n'était pas possible.

Une chose était sûre, cependant: si je ne voulais pas inquiéter ma cousine outre mesure, je ne devais rien changer à mes habitudes. Par conséquent, je DEVAIS participer à ces 12 travaux d'Hercule. Un chance pour moi, je me retrouvai avec des personnes que je connaissais, dont deux avaient vécu le même calvaire que moi: Eva et Mi. Je connaissais moins Cornelya. L'autre équipe était constituée de Wade, Aurore, Jeanne et Marie. Trois des quatre avaient aussi participé à la quête, dont un m'avait littéralement sauvé la vie. Depuis, je ne le voyais plus de la même façon. S'il m'avait abandonnée dans ce couloir, je serais morte aujourd'hui. Je regardai l'autre groupe partir tandis que le notre achevait de se compléter. « Pardon… Je… J’arrive… » « On va y arriver. Toutes ensemble. » Je serrai la main de ma cousine en retour, l'assurant de mon soutien. Oui... Ensemble... Je regardai vers Eva qui avait vécu le même calvaire que moi avec les inféris, mais elle, à cause du feu. Elle avait, d'ailleurs, eu une épreuve supplémentaire lorsque nous étions à Londres. M'appuyant contre ma cousine, je glissai ma canne dans ma main prise pour tendre l'autre vers l'Hypnos.

« Where… do we start now… ? Pardon… Par où… On va ? » La "course" commençait, à présent. D'une certaine façon, ne pas me retrouver propulsée chef de groupe me convenait tout à fait. J'avais, ainsi, moins l'impression d'être responsable de la vie des personnes qui m'entouraient. Toutefois, en tant que préfète, j'aurais dû assumer ce rôle. Mais si j'étais honnête avec moi-même, je devais reconnaître que je préférais ça. « This way… Hum… Par là… » Je repassai ma canne dans ma main gauche pour pouvoir m'appuyer dessus en marchant et ne plus peser sur Micaela.
avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ, muhahaha
informations
Je suis un PNJ, muhahaha

crédit : Domina
date d'entrée : 24/04/2010
épîtres postées : 1184
gallions : 7080

♦ Nota Bene
:
: quelques adjectifs pour vous définir
: ce que vous avez sur vous



Message Posté Mar 4 Juin - 23:34.

Rentrée des classes
Le Lion de Némée


● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


Deuxième tour - Choix 2.

Alors que vous avancez, des racines jaillissent soudainement du sol et attrape vos chevilles, vous faisant trébucher. La force qu’elles mettent à vous traîner vous indique qu’elles ont l’intention de vous emmener sous la haie.

Niveau de l'épreuve : Septième année de l'Académie Beauxbâtons.
Sortilèges disponibles : Lumos, actio, incarcerem, confringo, tous les sortilèges commençant par la lettre B.

Ҩ Choix : 1 – 2 – 3.
Ҩ Chef de groupe : Micaëla Delibes.

♣♣♣

Rappel des consignes :

Ҩ Tous les sortilèges ne sont pas disponibles au cours de la progression ; ceux qui fonctionnent IRP seront précisés dans les posts de Dominus. Les sortilèges « indisponibles » peuvent néanmoins être formulés, mais ne produiront aucun effet.
Ҩ Les épreuves sont plus ou moins difficiles, le niveau requis pour faire face au mieux seront indiqués dans les posts de Dominus.
Ҩ Un chef de groupe sera désigné ; il devra, à la fin de chacun de ses posts, faire un choix entre trois numéros proposés dans le post de Dominus.


Le staff de Beauxbâtons.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mer 5 Juin - 0:57.
Ma cousine avait choisi la porte n°2. Bon ou mauvais choix, seul l'avenir nous le dirait. Une chose était sûre, bien que tenir sa main dans la mienne me rassura, je ne tardai pas à la lâcher pour, à mon tour, sortir ma baguette. J'étais déjà trop handicapée par ma canne pour ne pas m'équiper de mon moyen de défense préféré, même si je pouvais frapper avec l'objet que je tenais dans ma main gauche. La magie, maintenant qu'elle marchait à nouveau - surtout pour nous membres de l'élite, ce qui était une maigre compensation au fait de devoir être dans le même camps que le ministre - était plus efficace qu'un bout de bois, après tout...

Toutefois, j'avais à peine sorti ma baguette de ma poche que je sentis quelque chose agripper mes pieds et me déséquilibrer en même temps que mes comparses. Je poussai un hurlement suraigu avant de pouvoir le retenir et commençai à me débattre. Le mouvement, trop violent pour ma jambe blessée me fit monter les larmes aux yeux de douleur alors que j'arrêtai de bouger les jambes. Dieu merci, j'avais atterri sur le dos et, si celui-ci et mon fessier étaient meurtris de se faire trainer, je ne venais pas de me casser le nez ou la mâchoire sur le sol.

Après un temps de flottement, je commençai par taper sur les racines avec ma canne, essayant, vainement de m'en débarrasser, mais sans succès. Visiblement, il allait falloir utiliser la magie pour me - nous - libérer, mais je devais bien reconnaître que, sur ce coup, c'était: moi d'abord et les autres après. J'aurais dû avoir honte. Il y a quelques semaines, je n'aurais jamais pensé ainsi. Mais depuis ma mésaventure dans les sous-sols de l'Académie, je n'étais plus autant qu'avant disposée à penser aux autres avant de penser à moi. Ce grignotage par des inferis m'avait rendue quelque peu égocentrique et j'estimais que j'avais tous les droits de l'être.

Enfin, je sortis ma baguette, mais la laissai un instant en l'air, hésitant sur la marche à suivre et la conduite à tenir. Deux sorts se disputaient dans ma tête le droit de jaillir: un lumos, et un bombarda. Néanmoins, bien que nous soyons dans le labyrinthe, il faisait jour et le lumos me semblait donc inutile. Je me décidai, dès lors pour le bombarda. Un bombarda simple? Un bombarda maxima? il y a tes pieds au milieu de ces racines, Rosa... pensai-je. Le bombarda simple serait donc amplement suffisant, en espérant que ça marche. Et si c'était le cas? J'aiderais mes camarades d'infortune... "Bombarda" lançai-je avec le plus de conviction possible, malgré ma peur de me faire entrainer sous la haie. Qui sait ce qu'il pourrait y avoir derrière... Je n'avais aucune envie de me faire dévorer vivante par des racines... Non, strictement aucune. L'avoir été par un mort-vivant était une expérience déjà assez traumatisante comme cela. Je laissais le grignotage à quelqu'un d'autre.
avatar
Cornélya H. de Maupou
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Lily Collins
crédit : (c) Shiya
date d'entrée : 09/02/2013
âge du personnage : 18 ans
épîtres postées : 257
gallions : 1587

♦ Nota Bene
:
: vos relations principales ici
: une chouette harfnag des neiges nommée Galatée, une cage et 4 sachets de nourriture



Message Posté Mer 5 Juin - 16:03.
Micaëla avait fait son choix, et donc Cornélya se devait la suivre. Jusqu'ici, le groupe ne semblait pas être tombé sur un impasse et cela était fort réconfortant. toutefois, il ne faillait surtout pas que le groupe baisse sa garde ; une fois entrées dans le labyrinthe, les festivités aillaient réellement commencé. Le groupe s'enfonça encore un peu plus dans le labyrinthe mais il faisait encore jour ; si elles levaient la tête, elles pouvaient encore voir le soleil briller au-dessus d'elle ; et Cornélya fit la bêtise de regarder le ciel.

Le cri de Rosalina la ramena à la réalité. En se retournant, elle vit la jeune Hébé à terre, enlisée dans des racines mouvantes qui l'entourèrent. Sortant sa baguette à la va-vite, elle était à l'affût ; elles peuvent être confrontées au Filet du Diable. Ce qui était fort peu probable puisque cette plante aimait l'humidité et l'obscurité et en plus, Cornélya n'avait pas sur elle un flacon de flammes bleus. Les racines montèrent progressivement sur les jambes de Cornélya, ce qui la fit rire et hurler de panique en même temps ( assez étrange non ? ). Elle essaya de ne pas se débattre comme un diable pour lutter contre l'emprise de cette mauvaise plante alors que son corps tremblait de panique. La jeune Athéna fit marcher ses méninges ; qu'est-ce qu'on pouvait faire pour se débarrasser de ses plantes ? Cornélya utilisa alors instinctivement le sort de découpe pour se débarrasser de l'emprise végétale. Mais c'est peine perdue ! Le sort ne fonctionnait et la racine se resserrait encore plus autour de sa jambe que Cornélya en tressaillit et tomba sur les genoux. La plante avait une telle force qu'elle réussit à faire traîner le corps de Cornélya. La jeune française vit que Rosalina était en difficulté avec les racines avec sa jambe immobilisé. Ces racines étaient bien trop fortes !

Mais oui ! Et si on ramollissant ces plantes ? Pointant sa baguette vers la racine qui continuait à l'entraîner, elle hurla un Brakium Emendo et un jet de lumière sortit de sa baguette et se frappa contre la plante, qui se ramollissait à vu de nez et qui relâchait son emprise peu à peu. Cornélya retira alors un bon coup la plante de son emprise et se releva en jetant vers les racines qui s'enlisaient sur ses partenaires. Elle remarque que Rosalina avait lancé un sort de Bombarda ; c'était aussi un solution envisageable ...
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Jeu 13 Juin - 13:57.
Il faisait noir, l'air était froid, elle trouvait ça inhumain. Membres de l'élite ou pas, il restait des élèves ayant déjà survécu à trop de choses et ayant déjà dû affronter le danger trop de fois. Elle serrait la main de Mica et avait voulu attraper celle de Cornélya mais elle n’en eut pas vraiment le temps. Il avait fallu se décider, Micaëla avait emprunté un chemin qui faisait trembler la sirène en Eva. Quelque chose de mauvais allait arriver mais quoi ? Sur ses gardes, baguette en main, elle scrutait tout. Un battement d’aile la fit sursauter, au loin, elle vit une colombe sortir d’un côté du labyrinthe. Devaient-elles aller jusque-là ? Devaient-elles rebrousser chemin ? « Et si on arrive pas au bout il se passera quoi hein ? » Elle était terrorisée à cette idée. Elle aimait l’académie, elle voulait rester ici pour l’université mais justement, elle voulait avancer. Est-ce que cette épreuve allait les renvoyer une année en arrière ? A quoi cela se résumait-il ? « C’est plus des sorciers que le ministère veut…. Mais des machines douées pour tout affronter… » Etre ici avec elle lui faisait étrangement dire ce qu’elle pensait à voix haute. C’était surtout la sirène en elle qui s’insurgeait à chaque fois qu’elle avait la sensation de ne plus être libre de rien. Elle avait peur de devenir folle ici, de ne plus en sortir. Tout le monde savait que le labyrinthe était immense, qu’il rendait les gens fous et que d’autres n’en étaient jamais revenus. Dire qu’elle n’avait même pas pu lui dire qu’elle l’aimait… « On va tous mourir si ça continue… » Elle l’avait murmuré pour elle-même à vrai dire, mais depuis la mort de Jacob, elle était devenue pessimiste même si elle tentait de rester debout et d’y arriver. De plus, savoir Aurore seule dans un autre côté du labyrinthe. Certes, elle avait Wade avec elle et Evangeline avait confiance en lui mais tout de même. Perdue dans ses pensées, elle sursauta en entendant les filles hurler. Sans trop comprendre, elle se retrouva projetée sur le sol, sa tempe le heurtant violemment, assez pour la faire saigner. Elle planta ses ongles dans la terre lorsque la plante commença à la traîner, sa baguette étant plus loin. Elle résista comme elle le put et tendit son bras à s’en déboiter l’épaule pour arriver enfin à la récupérer. Les sorts fusaient entre les amies qui essayaient de sauver leur peau. Evangeline réfléchissait à toute vitesse, un lumos solarem était souvent utile sur ce genre de plante malgré tout, elle hésitait à s’en servir, se demandant si il allait être réellement efficace. Elle sentit la terre trembler à cause du bombara de Rosalina. « Allez Eva… » Elle ferma ses yeux quelques instants. Un sortilège lui vint à l’esprit mais pour elle, ça revenait à utiliser un incendio. De toute façon dans son sac, elle avait prévu une grande gourde d’eau. Elle devait essayer. « Confringo ! » S’eut l’effet d’une petite explosion, assez forte pour lui libérer les chevilles et l’aider à se redresser. « Les filles ça va ? » Elle alla contre Cornélya et lui prit le bras, aidant aussi Rosalina à se redresser. « Tu as mal ? Ça va ? » C’était fou pour elle de devoir faire ça avec une jambe dans cet état… « Mica… On va où ? »
avatar
Micaëla T. Delibes
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it
You are frozen, when your heart is not open...
star : Mischa Barton
crédit : (c) ECK
date d'entrée : 12/04/2012
âge du personnage : 18 ans
épîtres postées : 910
gallions : 2751

♦ Nota Bene
: Mon frère et ma soeur... allez voir dans les familles des membres =)
: † Miss you mom...
: Potion d'aiguise-méninges | 2 fioles d'antidotes | Potion d'obscurité | Potion de sommeil | Potion de régénération forte des PV | 2 potions de régénération forte des PM | Lot de portoloins Quand le Nord se dévoile (1 mois)



Message Posté Mar 2 Juil - 18:26.
Je sus vraiment désolée de vous avoir fait autant attendre. Je vais m'efforcer d'être un peu plus réactive pour la suite, promis. Vous me pardonnez, hein ?  

Ne plus avoir le contact physique avec ma cousine me dérange. A vrai dire, je me raccrochais autant à ça qu'elle s'appuyait sur moi, et son handicap est mon excuse, quelque part, pour rester accrochée à elle. Mais puisqu'elle s'éloigne, je ne peux pas vraiment le lui imposer, et c'est la main d'Evangeline que je serre dans la mienne. D'autant plus que je suis censée être la figure de proue là... Aïe. Je dois avoir l'air assuré alors que le suis pas vraiment. Pourquoi j'ai été désignée, sérieusement ? Porter la responsabilité de toute ce qui va nous arriver, parce que c'est moi qui vais être décisionnaire, ça ne me conviens pas vraiment. Je crois pas avoir jamais eu un âme de leader, ça se saurait, d'ailleurs, si c'était le cas. Et voilà que je suis propulsée à la tête de notre petit groupe... Je m'en passerai volontiers, mais j'ai pas le choix. Et quand la voix terrorisée de l'Hypnos retentit, je resserre un peu mes doigts sur sa main, comme pour la rassurer.

« Et si on arrive pas au bout il se passera quoi hein ?
- On va y arriver. Tout ira  bien. »


A vrai dire, je ne sais pas comment répondre à sa question, et je me la pose tout autant qu'elle. Mais je n'ai pas le droit de l'inquiéter davantage. Cela étant. Il se passera quoi, si on échoue ? Ca tourne en boucle dans ma tête.

« C’est plus des sorciers que le ministère veut… Mais des machines douées pour tout affronter… »

Elle a tellement raison. D'un côté, je comprends le besoin de pouvoir se défendre, vu tout ce qui nous est tombé dessus ces derniers temps, mais de l'autre. On est juste des adolescents, non ? A quel moment on a basculé dans l'âge adulte et surtout l'horreur ? Je sais pourtant très bien la réponse à cette question, mais ça me désole. Tout ce que je voulais à la base, c'était vivre d'art. De musique, de peinture, de photo ou de n'importe quoi d'autre qui puisse éveiller ma fibre artistique et mon sens créatif. Et maintenant... Je me retrouve à devoir guider mes camarades dans une épreuve sans doute difficile, parce que je ne me fais aucune illusion sur les dangers qu'on risque d'affronter. J'ai toujours eu un côté rêveur et un peu naïf peut-être aussi. Innocent tout au moins. Même malgré les heurts causés par l'incompréhension de mon don, j'avais réussi à le garder. Mais je crois qu'il est en train de mourir, doucement mais sûrement.

« On va tous mourir si ça continue…
- Personne ne va mourir. »


Not under my watch. Je sais pas où j'ai entendu ça, mais c'est une certitude, je refuse de laisser ça arriver. Et le pessimisme et l'angoisse de la bleue me fait mal au coeur, mais je ne lui jeterai clairement pas la pierre. Pas après ce qu'on a vécu et la perte qu'elle a subie. Et voilà donc que je prends la première décision qui s'impose... Bonne, mauvaise ? Je n'en sais rien, tout d'abord... Mais...

Constat déplorable : on est attaquées par des racines qui nous mettent à terre, tentent de nous emmener sous la haie. Mauvaise donc. Le hurlement de ma cousine me déchire le coeur, suivi de celui mêlé de rire de Cornélya. Non. Personne ne va mourir. Personne ne va disparaître. En quelques secondes, les sorts fusent tandis que nous sommes toutes à terre, moi comme les autres. Un bombarda, un brakium emendo, un confringo. Mon premier réflexe est de tenter de geler les racines qui m'entravent, mais manifestement, elles n'en ont pas grand chose à faire. Non, le froid d'un glacius tria n'a aucun effet sur elles, alors que, pourtant ciblé, il me frigorifie les jambes. Eva s'est déjà débarrassées de ses entraves, et aide les autres à se relever quand je lance, presque au hasard, un nouveau sort.

« Lumos Solem ! »

Si cette plante a quelque chose d'apparenté au filet du diable, elle ne va pas aimer. Et peut-être bien que c'est le cas, parce qu'elle recule enfin, me libérant au passage.

« Les filles ça va ? Tu as mal ? Ça va ? »

Je regarde avec inquiétude ma cousine se relever, attends la réponse qu'elle apportera peut-être à Evangeline. Et quand celle-ci se tourne vers moi et me désigne le nouveau choix qui s'impose à nous, je fronce les sourcils.

« Mica… On va où ? »

J'ai déjà fait un mauvais choix, le suivant sera-t-il moins mauvais ? Ou est-ce que ce n'était qu'un moindre mal, déjà, là, qu'on aurait pu avoir pire ? Je n'aurais jamais de réponse à cette question, et il faut bien que je dise quelque chose. Je ne suis clairement pas sûre de moi, cependant, quand je m'entends répondre.

« Allons par là. »

Sauf que je ne laisse pas les filles prendre l'initiative et que je m'avance, en éclaireur en quelque sorte. Si quelqu'un doit pâtir de mes mauvaises décisions, c'est moi, pas les autres.


Choix : N°3
avatar
Artémis de Sainte-Croix
this is the wizzarding world of
Je viens de Londres pour visiter
informations
Je viens de Londres pour visiter

star : Chace Crawford.
crédit : Dodix.
date d'entrée : 08/08/2011
âge du personnage : 18 ans.
épîtres postées : 1003
gallions : 916

♦ Nota Bene
:
: quelques adjectifs pour vous définir
: ce que vous avez sur vous



Message Posté Mar 20 Aoû - 22:09.

Rentrée des classes
Le Lion de Némée


● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


Troisième tour - choix 3.

Un hippogriffe se dresse sur votre chemin, l’air passablement furieux. Si vous voulez passer, il va falloir le calmer.

Evènement spécial : L’un d’entre vous aura le bras cassé par la créature en colère.

Niveau de l'épreuve : Sixième année de l'Académie Beauxbâtons.
Sortilèges disponibles : ous les sortilèges commençant par la lettre par I (i).

Ҩ Choix : 1 – 2 – 3.
Ҩ Chef de groupe : Micaëla Delibes.

♣️♣️♣️

Rappel des consignes :

Ҩ Tous les sortilèges ne sont pas disponibles au cours de la progression ; ceux qui fonctionnent IRP seront précisés dans les posts de Dominus. Les sortilèges « indisponibles » peuvent néanmoins être formulés, mais ne produiront aucun effet.
Ҩ Les épreuves sont plus ou moins difficiles, le niveau requis pour faire face au mieux seront indiqués dans les posts de Dominus.
Ҩ Un chef de groupe sera désigné ; il devra, à la fin de chacun de ses posts, faire un choix entre trois numéros proposés dans le post de Dominus.


Le staff de Beauxbâtons.


Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

Ҩ Le Lion de Némée ▬ Rosalina ; Micaëla ; Evangeline ; Cornélya.

T H E . H A I R . O F . A . U N I C O R N  :: reliques pré jean-paul :: quêtes

Sujets similaires

-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» [vente] R armure lion
» Question...(armure lion)
» Armure des lion
» Entraînement de Nuage de Lion (PV Nuage de Lion)

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: