VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

[PM][Fête] No joy without annoy.
ϟ you belong to the world, and when it screams your name back, don't pretend you don't hear it.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Sam 3 Nov - 18:33.



i wanna live like music, rolling down the streets.
hey looking at you i wanna take you to the back of the room..

★ noms des participants: a. zaïsinya vladaïeva & Mathew McFaden
★ statut du sujet: privé
★ date: Jour de l'ouverture des JOs
★ heure: le soir après 22h
★ météo: Nuit fraîche
★ saison: Saison 2
★ numéro et titre de l'intrigue globale en cours: 2x02
★ numéro et titre de l'intrigue en cours: 2x02
★ intervention de dominus: Non merci ^^
★ récompenses: non



avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Sam 3 Nov - 21:21.
Parle moi, explique moi
… je ne comprend pas.




J'étais perdu. Dans le noir complet. Comment en étais-je arrivé là ? J'étais partis pour me changer les idées, passer une bonne soirée, espérer trouver Zaïsynia parmi la foule et qu'avais-je gagner ? Rien. Je n'avais fait qu'aggraver les choses. Je restais figés sur place, trempé jusqu'aux os. Le regard fixe, je ne pouvais m'empêcher d'admirer la femme que j'aimais, s'éloigner de moi. Encore une fois. Avais-je retenu la leçon ? ... Non, je n'avais pas bougé, je ne l'avais pas rattrapé, elle m'échappait une nouvelle fois. Son regard emplit de colère m'avait frappé et ces paroles résonnaient en moi comme un adieu.

« J'ai cru que t'étais au moins quelqu'un d'intègre et d'honnête, je vois que non. »

De ... ? Quoi ? Si la situation était déjà assez étrange et elle venait d'atteindre un point de non retour. Qu'avais-je donc fait pour mériter ce jugement ? Que s'était-elle imaginer ? Pensait-elle vraiment que j'avais agi de façon incorrecte avec la jeune française ?

J'étais abattu, j'avais l'impression que tout était fini. Tu veux vraiment que ce soit fini McFaden ? ... Satané raison ! Bien sûr que non. Je ne voulais pas que cela se termine avant même d'avoir commencé. J'avais remué ciel et terre pour la retrouver et maintenant qu'elle m'avait adressé la parole, que je l'avais retrouvé, je restais planté là comme un pantin ? Il fallait que je me ressaisisse, que je me bouge, que je me batte si je voulais conquérir son coeur.

Alors que j'allai partir à la suite de Zaïsynia, Angélci vient se poster devant moi. Le regard noir elle me fixa comme si j'étais coupable d'un crime. Je ne l'avais jamais vu ainsi. Cette expression de dégout et de honte marquait son visage.

"Angélic, il faut que ..."

D'un mouvement, sa main se déposa violemment sur ma joue. J'étais estomaqué. Angélic, ma cousine venait de me gifler devant une foule de visiteur. Je ne comprenais pas ... Ma joue me brulait, je devais avoir une sacré marque. Elle n'y était pas allée de main morte. Elle tourna les talons sans plus d'explication. Cette intervention n'avait fait que me faire perdre du temps. J'avais un but et je me devais de l'atteindre. Je parlerais avec ma cousine plus tard.

Sans un mot, je pris la même direction que Zaïsynia. Elle avait traversé la masse de danseur quelques secondes plus tôt et je tentais de me frayer un chemin. Beaucoup râlant à mon passage à cause de mon costume mouillé, mais peu m'importait ce qu'ils pensaient de moi, seul ZaÏsynia comptait.

Elle ne devait pas être parti bien loin. Je scrutais la pièce avec espoir en prenant soin de vérifier le visage que chaque demoiselle. Aucun signe ? Avait-elle quitté la soirée ?

Non, je ne voulais pas. Il fallait qu'on parle. Il fallait que je lui explique que c'était qu'un malentendu. J'avais tant de choses à lui avouer. Je tremblais, j'avais peur, j'avais envie de crier son prénom pour la retrouver. Je voulais la prendre dans mes bras, lui dire qu'il n'y avait qu'elle qui comptait pour moi. Malgré mes espoirs, elle restait introuvable. Je n'étais qu'un imbécile.

Je devais avoir fait trois fois le tour de la salle sans succès. Le seul endroit que je n'avais pas visité était les toilettes pour dame et l'extérieur. Ma tête bourdonnait. Il fallait que je sorte pour respirer. Je pris la porte pour finir à l'extérieur de la salle. La nuit était fraîche et ma tenue humide n'arrangeait rien à ma situation. Avec mon malheur, j'allais surement tomber malade. Je profitais pour me poser sur le rebord d'une fenêtre et réfléchir calmement.

avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Sam 3 Nov - 23:36.

beautiful love, but yyou can destroy me