VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Gemmes onyx
ϟ you belong to the world, and when it screams your name back, don't pretend you don't hear it.
avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ, muhahaha
informations
Je suis un PNJ, muhahaha

crédit : Domina
date d'entrée : 24/04/2010
épîtres postées : 1184
gallions : 7080

♦ Nota Bene
:
: quelques adjectifs pour vous définir
: ce que vous avez sur vous



Message Posté Sam 7 Juil - 1:06.

d’Hadès
Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir.


● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


Les onyx ne sont, contrairement aux autres gemmes, pas dissimulées derrière un quelconque rempart végétal. Les pierres sont posées sur un trépied, au centre du mystérieux labyrinthe de l'Académie. Mais avant de parvenir aux joyaux, il vous faut passer une grille couverte de ronces qui barre l'accès à votre objectif. Sur cette porte trône une pancarte ornée de ces mots :
Je connais quelqu'un qui toujours m'est proche,
Et qui pourtant dans le noir disparaît,
Envers moi seul cette personne est loyale,
Une force invisible la contraint à me suivre,
Mais bien qu'elle me touche, je ne peux la sentir.
Qui est-ce ?

Seule la bonne réponse vous permettra d'ouvrir la grille.
    Renseignements & Consignes :

Ҩ La réponse à l’énigme est mon ombre. Néanmoins, votre personnage doit réfléchir à cette réponse et pourquoi pas se tromper ; il n’a pas la science infuse.
Ҩ Postez à la suite l’arrivée de votre personnage sur les lieux (ainsi que ses recherches…) et le reste de son action. Il peut trouver les onyx ou se tromper à la réponse de l’énigme, ne prendre qu’un joyau ou tendre un piège à ses concurrents… c’est à vous de voir !
Ҩ Une fois que vous en avez terminé avec les onyx, vous pouvez envoyer votre personnage à la recherche d’autres gemmes.


Le staff de Beauxbâtons.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 22 Juil - 17:04.

"gone away,,

in the cradle cats got your money, bombs are dropping


Zeppelin était encore en colère. Elle était encore trempée. Alors que Lykaïa avait décidé de les abandonner en leur lançant un aguamenti – quelle délicate attention – elle se dirigeait, avec Alice, vers le labyrinthe. Même si elle se foutait toujours autant de cette chasse au trésor, elle avait plus que jamais envie de gagner. Surtout avant Lykaïa. Il lui fallait ces pierres. Il les lui fallait toutes. Alice la suivait en bavardant, comme d’habitude. Et comme d’habitude, la jeune Hadès hôchait la tête, sans trop rien dire. Elle n’avait qu’un envie, entrer dans le labyrinthe. A son grand déplaisir, deux étudiants d’Hestia voulaient s’y élancer en même temps qu’elle. Elle sortit sa baguette.

« Expelliarmus ! »

Son sourire, toujours aussi étrange, toujours aussi macabre, défia les autres. Elle était prête à les confronter en duel s’il le fallait. Mais avec un peu de chance, ils partiraient en pleurant avant qu’ils n’aient à se battre.

« Allez, du vent ! »

Elle leur fit signe de partir de la main, ce qu’ils firent. Elle pouvait dire qu’elle allait le regretter. Ils allaient sûrement tout rapporter à leur lully. Mais au fond, elle s’en fichait bien. Elle entra dans le labyrinthe. Elle ne savait pas comment l’expliquer, mais elle adorait cet endroit, elle adorait s’y perdre. Parce qu’au fond, quand elle finissait par en sortir, c’était toujours un sentiment de délivrance, et de liberté inaliénable qui l’emplissait. Elle sourit.

« Bon, Alice. Fini les gamineries. Le vrai jeu commence maintenant. »

On pouvait dire qu’elle avait une idée derrière la tête, parce que ses yeux brillaient. Un éclat étrange qui provoquait à la fois l’amusement et l’inquiétude. Elle se dirigea vers le premier panneau et le changea de sens.

« J’ai vraiment envie de gagner. »

Et elle se remit en route.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Sam 28 Juil - 13:05.
L'envie de gagner, de réussir quelque chose. C'est une envie qui nous pousse à faire les pires des choses. À trahir ce à quoi on tient. Et même lors de cette chasse au trésor banale, je pouvais voir à quel pont Zepp avait un esprit de compétition. Dès que Lyka nous lança son aguamenti, je vis son visage changer. J'ai rapidement compris qu'il faudrait mieux qu'on trouve toutes les pierres, et vite.

On allait vers le labyrinthe, alors que deux élèves d'Hestia s'y dirigeaient en même temps. Un Expelliarmus plus tard, et c'était fini.

« Bon, Alice. Fini les gamineries. Le vrai jeu commence maintenant. ».

Je la regardais étrangement. Ce n'est pas comme si je n'étais pas habituée à recevoir des ordres de Zeppelin, mais j'étais toujours impressionnée par la froideur dont elle les donnait.

« J’ai vraiment envie de gagner. »

Alors qu'elle changeait le sens du panneau, je lançai un sort sur les buissons. Quiconque passerait par là serait retardé par eux.

« Team Zepplice ? ».

J'adorais les labyrinthe. Ils me rappelaient qu'il était tellement facile de se perdre, de ne plus pouvoir retrouver sa direction. Mais aussi que la vie est une énigme, et que pour s'en sortir, il faut les résoudre. Continuer à avancer jusqu'à trouver une sortie. Persévérer tant que l'on a pas réussi. Même dans les plus simples des jeux, la logique reste la même, et cette chasse n'échappait pas à la règle.

Plus on avançait, plus on s'enfonçait dans le labyrinthe.

« Putain, Zepp, est-ce que tu sais où on est au moins ? ».
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Sam 28 Juil - 17:45.

Une demi-heure.

Cela faisait précisément une demi-heure que Marie était coincée dans ce maudit labyrinthe et plus elle s’enfonçait dans ce dédalle de verdure, moins elle comprenait pourquoi elle y était entrée. La compétition, ça n’avait jamais été son truc. Depuis ses neuf ans et son admission à Beauxbâtons, elle s’était soigneusement tenue à l’écart de toutes ces querelles d’écuries. Bien sûr, elle portait les couleurs d’Hadès lors des courses de chevaux ailés. Elle était également fière lorsqu’ils étaient valorisés d’une quelconque manière. Mais ça en restait là. En plus, les gens animés par l’ambition (plutôt genre rage du tigre : « je t’étripe mais j’ai gagné »), ça avait toujours eu le don de l’effrayer, ou, d’au moins l’intimider.

Alors rien ne justifiait sa présence ici, en ces temps de chasse au trésor. Une chasse au trésor… encore une idée d’on ne savait qui pour raviver les tensions déjà bien à vif entre les élèves de l’académie ! Peut-être que l’administration pensait plutôt les canaliser… ça semblait bien mal parti ! Rien qu’avant d’entrer dans le labyrinthe, Marie avait été témoin de l’agression en bonne et due forme de deux Dionysos de seconde année par un petit groupe de Zeus. C’était à ce moment-là qu’elle aurait dû rebrousser chemin ! Rentrer et trouver une occupation quelconque et moins risquée ! Et bien non. Elle s’était enfoncée dans le célèbre labyrinthe de Beauxbâtons, et maintenant elle rasait les murs, la baguette fermement tenue devant elle, et des coups d’œil inquiets jetés toutes les cinq secondes derrière son épaule.

La jeune Hadès en était bien consciente : elle n’avait aucune chance de gagner. La course était déjà lancée depuis bien longtemps et elle n’avait même pas essayé de se lancer à la recherche de gemmes plus faciles à trouver. Néanmoins, trouver les Onyx d’Hadès, les pierres les mieux cachées, ça la tenait à cœur. Histoire de dire qu’elle avait mis sa main à la pâte. Histoire de ne pas trop se faire lyncher en salle commune ce soir, déjà que trainer avec des Zeus la journée, ça n’était pas pour la faire remonter dans leur dédaigneuse estime…

Elle vira à gauche, elle le sentait, elle se rapprochait de plus en plus du milieu. Elle y était presque… Quand elle tomba sur un mur de ronces. Elle devinait déjà derrière le piédestal et les onyx tant convoitées. Mais ç’aurait été trop facile. Une pancarte était accrochée à cet obstacle. Une énigme. Bien sûr.

Marie commençait tout juste à la déchiffrer lorsque des voix féminines se firent entendre. La jeune fille examina, paniquée, toutes ses possibilités. A droite, à gauche… impossible de se planquer. Saleté de labyrinthe ! Sa main se resserra sur sa baguette de sureau, tandis qu’elle se préparait mentalement à jeter un sort si besoin était…
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 29 Juil - 16:32.

"ottoman,,

but dress for a funeral