VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Gemmes aigue-marine
ϟ you belong to the world, and when it screams your name back, don't pretend you don't hear it.
avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ, muhahaha
informations
Je suis un PNJ, muhahaha

crédit : Domina
date d'entrée : 24/04/2010
épîtres postées : 1184
gallions : 7080

♦ Nota Bene
:
: quelques adjectifs pour vous définir
: ce que vous avez sur vous



Message Posté Sam 7 Juil - 1:03.
Bleues comme ta mère.


● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


Au pied du kiosque à colombes, sous une ouverture aménagée pour laisser passer les volatiles, trône un écriteau en bois clair. Sous cet écriteau, le regard attentif peut déceler un vif éclat azur. Il s'agit des aigues-marines représentant l'écurie Hébé, dissimulées par une grille et enterrées à moitié sous le mur du colombier. Afin de bouger la grille, vous devez répondre à la question ci-dessous :
Tous les voleurs me possèdent.
Je viens en premier dans les vengeances.
Tous les devins m'utilisent,
Les savants ne peuvent se passer de moi,
Car je suis le centre de gravité.
Qui suis-je ?

C'est à vous d'énoncer la réponse à cette énigme afin d'avoir accès aux joyaux.
    Renseignements & Consignes :

Ҩ La réponse à l’énigme est la lettre V. Néanmoins, votre personnage doit réfléchir à cette réponse et pourquoi pas se tromper ; il n’a pas la science infuse.
Ҩ Postez à la suite l’arrivée de votre personnage sur les lieux (ainsi que ses recherches…) et le reste de son action. Il peut trouver les aigues-marines ou se tromper à la réponse de l’énigme, ne prendre qu’un joyau ou tendre un piège à ses concurrents… c’est à vous de voir !
Ҩ Une fois que vous en avez terminé avec les aigues-marines, vous pouvez envoyer votre personnage à la recherche d’autres gemmes.


Le staff de Beauxbâtons.

avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mer 18 Juil - 22:17.
Doux jésus, qu'ils étaient débiles. C'est ce que j'ai pensé immédiatement après avoir vu les personnes qui composaient mon groupe. Ils en étaient toujours à leur première pierre, alors, dès que j'ai aperçu Zepp et Lyka, j'en ai rapidement profité pour me faufiler. Je savais qu'avec elles, on pourrait rapidement s'amuser beaucoup plus. Je ne me suis jamais vraiment intéressé à la vie de l'école. Du moins, je ne m'y impliquais pas autant que certaines personnes. On ne gagne rien à être la plus serviable à Beauxbâtons, à part des compliments de la part des professeurs.

J'avançais d'un pas décidé vers le kiosque à colombes, Zepp et Lyka n'étaient pas bien loin, quelques pas tout au plus. « SOMBRES CRÉTINES ! Attendez moi ! ». Je trébuchais et manquais de peu de m'étaler de tout mon long, avant de parcourir les mètres qui nous séparaient.

Quand on devient élève, on sous estime bien souvent la beauté de l'académie. Les choses qui nous émerveillaient au départ n'ont fait que rentrer dans nos quotidiens. On passe chaque jour devant les mêmes bâtiments somptueux, devant les mêmes jardins, et on fini par les considérer comme de simples décorations. J'aimais sincèrement cet endroit. Je m'y sentais bien. À l'abri de tout. Et je n'avais qu'à me transformer pour ne plus avoir peur. C'est en grandissant que l'on oublie cette insouciance tellement précieuse. Et je refusais de l'abandonner. Pas maintenant.

L'énigme était à présent devant nous. « C'est le moment de faire un choix judicieux. ». Sur le ton de la plaisanterie, j'essayais cependant de découvrir la réponse. Les jeux sont reposants. « Au pire, on peut réfléchir en même temps à ce que l'on fera pour bloquer ce qui passeront après. ». Je me retournais vers Lyka. « Guides nous sur ce chemin sinueux. ».
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mer 18 Juil - 22:49.
Elle avançait avec Zeppelin jusqu'au kiosque à colombes. Lyka était heureuse et s'amusait enfin. L'été avait été compliqué et retrouver ses amies, ici, saines et sauves, lui procurait le plus grand bien. Leurs farces semblaient fonctionner, on pouvait apercevoir des élèves complètement perdus ou les entendre pester contre la complexité des emplacements. Lyka riait, lorsqu'elle entendit la voix d'Alice au loin. Elle se retournait pour apercevoir la jeune blonde les rejoindre. Elle la pris dans ses bras un bref instant avant de poursuivre leur route vers le kiosque.

Une fois devant la pancarte, Lyka perdit, à nouveau, patiente. « Mais ils font chier avec leurs énigmes à la con sérieux ! » Elle regardait les alentours, s'assurant que personne ne viendrait les déranger, avant de reposer son attention sur Zeppelin & Alice. « Au pire, on peut réfléchir en même temps à ce que l'on fera pour bloquer ce qui passeront après. » Elle marquait un point, et même si on ne trouvait pas, ça les encombrerait autant que nous. « Guides nous sur ce chemin sinueux. » Lyka sourit, riait presque. Elle leva les yeux au ciel et comme si elle n'avait pas envie répondit « Bon d'accord, je vais vous aider. » C'était totalement ironique. Dans tous les cas, elle avait déjà nombres d'idées.

Elle se reculait du kiosque et pointa sa baguette en direction de la porte « OK. Alors, d'abord, faudrait faire en sorte que la porte s'ouvre et libère les colombes quand quelqu'un arrivera. » Elle lançait un premier sort et d'un hochement de tête proposait aux filles de finir. Elle retournait à la pancarte pour observer le mécanisme. « Hm ... On pourrait faire un truc au niveau de la grille, apparemment c'est ce qui bloque. Donc si on trouve le bon sort, soit ça nous ouvrira la grille et on sera tranquilles, soit ça va largement handicapés les autres. Une idée ? »
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mer 18 Juil - 23:01.
« SOMBRES CRÉTINES ! Attendez moi ! »
.
Zeppelin fronça les sourcils et se retourna d’un coup, faisant la moue. Alice courrait vers elles, et, avec sa maladresse habituelle, manqua de tomber dans l’herbe verte des jardins français. La jeune hadès leva les yeux au ciel en cachant son butin derrière son dos. Avidité secrète pour ces pierres précieuses qu’elle avait appris à aimer.

« Bonjour Lacroix… T’es pas censé être avec ton peuple de gueux ? »

Elle avait dit ça avec un sourire espiègle, presque mesquin pendant que Lykaïa l'enlaçait. Elle fit le tour du kiosque, à la recherche de l’énigme, pour se rendre compte qu’Alice se trouvait juste devant, déjà en train de réfléchir. Elle rejoint son amie.

« C'est le moment de faire un choix judicieux. »

Zeppelin baissa la tête. Elle avait toujours été complexée par rapport à ses amies. Elle était loin d’être aussi futée qu’elles en ce qui concernait tous les tests de logique. Elle n’en avait jamais eu aucune. Impulsive, guidée par son instinct, elle se laissait vivre sans trop se poser de questions. Les énigmes, c’était le pire. Parce qu’elle ne réfléchissait pas comme les autres. Parce qu’elle ne comprenait pas les choses comme les autres. Elle soupira. Voleurs… Savants… Gravité… Ca n’avait aucun sens. Aucune connexion. Quelle était la connexion ? Elle s’alluma une cigarette. La troisième de la journée. C’était devenu un tic. Un exutoire pour son angoisse. Elle se racla la gorge. Pendant que Lykaïa et Alice étaient en train de ralentir les autres, elle se concentrait sur l’énigme. La dernière phrase attirait spécialement son attention. Centre de gravité… Triangle… Ca n’avait aucun rapport avec les autres mots. Qu’avaient-ils en commun ? Elle se maudit intérieurement. Elle n’était même pas capable de résoudre une énigme que les premières années résoudraient surement en quelques secondes.

Lykaïa se plaça devant la pancarte, elle tentait de trouver un stratagème pour ralentir les autres. Zeppelin abandonnait son énigme pour se concentrer sur ce qu'elle savait faire de mieux : créer le chaos et le désordre.

« Par les sourcils de Merlin, Lykaïa... Fais preuve de plus d'inventivité ! »

D'un air nonchalant, sa cigarette à la bouche, elle regardait son amie, sans rien faire. Comme si elle se laissait désirer. Puis elle se mit à parler.

« Hier, j'ai donné des bombabouses à Alice, si elle les a encore, on pourrait peut-être les coincer quelque part. Avec le mécanisme de la grille, ça pourrait… Enfin vous voyez quoi. »

Leur exploser à la gueule, c'était ça qu'elle voulait dire. Mais elle reprit son air mystérieux, presque froid, mais toujours avec ce sourire, inquiétant.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Jeu 19 Juil - 0:46.
Beaucoup de personnes certifient qu'elles n'ont besoin ni de rien, ni de personne. Et sincèrement, je me demandais assez souvent si elles possédaient encore un semblant d'humanité. Sans Lyka ou Zeppelin, l'ennui serait mon seul compagnon. D'ailleurs, dès que la première m'aperçut, elle m'enlaça rapidement, tandis que la seconde me posa une question. « Bonjour Lacroix… T’es pas censé être avec ton peuple de gueux ? ». « J'ai abandonné ma tribu. Paix à leur âme. ».

Trouver la solution. Compléter le puzzle. Résoudre le problème. Ce n'était qu'une question de logique, et l'on oublie parfois que celle-ci nous est indispensable, même dans les plus simples des situations. J'avais toujours eu trop peur de quitter la terre ferme que je suis devenue plus lucide que n'importe qui. La réalité m'apportait un réconfort que les rêves amélioraient pour finalement me le voler. Je préférais la première solution, bien qu'elle me force à abandonner une partie de mon imagination.

« OK. Alors, d'abord, faudrait faire en sorte que la porte s'ouvre et libère les colombes quand quelqu'un arrivera. ». « Hm ... On pourrait faire un truc au niveau de la grille, apparemment c'est ce qui bloque. Donc si on trouve le bon sort, soit ça nous ouvrira la grille et on sera tranquilles, soit ça va largement handicapés les autres. Une idée ? ». « Par les sourcils de Merlin, Lykaïa... Fais preuve de plus d'inventivité ! ». « Hier, j'ai donné des bombabouses à Alice, si elle les a encore, on pourrait peut-être les coincer quelque part. Avec le mécanisme de la grille, ça pourrait… Enfin vous voyez quoi. ». Ça, c'était vraiment pas mal. Je regardais dans le petit sac que j'avais toujours avec moi. « Lyka, j'ai rien compris à ce que tu viens de dire. Pour les bombabouses, je les ai là dedans. Mais... Zepp, je ne savais pas que tu étais capable de connecter tes vils neurones de temps à autre pour... » Et soudain, je compris l'énigme. « Putain ! J'ai compris ! ». J'avais les yeux écarquillés, comme si je venais de découvrir le sens de ma vie. « La lettre V. C'est ça la solution. Le mot voleur possède la lettre V. V est aussi la première lettre du mot vengeance, ainsi de suite. ». La grille s'ouvrit, et il me suffit de déterrer la pierre. « Et de ... ? ». je ne savais pas combien elles avaient de pierres, mais j'étais sûre qu'elles en possédaient au minimum une. Elles étaient très loin d'être stupides.

Je me remis à la recherche des bombabouses, et après les avoir trouvées, je les sortis de mon sac. « Voilà. On pourrait aussi coller des trucs sur le panneau. Pour qu'ils galèrent à lire l'énigme. ».
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Jeu 19 Juil - 19:53.
Elle hésitait, proposait, mais rien de bien concluant dans son esprit. C'est alors que Zeppelin proposa la solution qui arrangeait tout le monde avant qu'Alice ne parvienne à trouver la réponse. La grille se débloquait et Alice attrapait une pierre. Lykaïa se baissait à son tour pour en attraper deux. « Une chacune » lança-t-elle le sourire aux lèvres.

Elle se reculait pour donner une des pierres à Zeppelin avant de rétrécir la sienne pour la mettre dans sa poche, avec les autres. Alice venait de trouver les bombabouses, la fête allait pouvoir commencer. « Voilà. On pourrait aussi coller des trucs sur le panneau. Pour qu'ils galèrent à lire l'énigme. » Lyka s'écartait de quelques pas. « Faites-vous plaisir, je commence à avancer pour l'autre. On se rejoint à la serre ? »

Elle se retournait donc pour rejoindre la serre où une nouvelle énigme les attendrait. A quelques mètres du kiosque il y avait des panneaux, elle décidait de les changer de place pour que le tout soit plus difficile à trouver. Un coup d'oeil à ses amies avant de repartir, elle sorti sa baguette et lança un aguamenti sur elles. Qui a dit qu'elles ne pouvaient pas se mettre, elles même, des bâtons dans les roues ? Lorsqu'elle vit la réaction de Zeppelin & Alice elle se mit à courir à toute vitesse pour rejoindre au plus vite la serre sans être gênée par ses camarades.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Ven 20 Juil - 2:01.
Lorsqu’Alice lui donna la réponse, elle comprit. Évidemment, quand on savait, ça paraissait tout de suite plus logique. Lykaïa lui donna une pierre avant de dire qu’elle s’en allait. La jeune Hadès haussa les épaules.

Se prendre un aguamenti en pleine figure n’avait jamais fait plaisir à personne. Et Zeppelin, qui détestait l’eau le prit encore plus mal. La bouche grande ouverte, les épaules remontées, secouée de frisson, elle regardait l’infâme Lykaïa qui s’en allait en courant comme une lâche.

« Mais c’est quoi ton vieux problème bordel de boursoufflet à la con ? »

Zeppelin s’essuya avec le gilet d’Alice, sans faire attention aux remarques de cette dernière. Elle détestait l'eau. Elle avait froid. Elle détestait Lykaïa. Elle la maudissait intérieurement. Saleté de Zeus...

« Bon, on installe ces putains de bombabouses et ensuite on file au labyrinthe pour retrouver les onyx, pas question d’aller dans la serre avec elle… »

Zeppelin se mit au soleil pour sécher et regarda Alice faire le piège. Dès que la grille s’ouvrirait à nouveau pour libérer les pierres, le mécanisme ferait en sorte de libérer également tout le contenu de la bombabouse. Comme aurait dit Lacroix, c’était du pur génie.
avatar
Micaëla T. Delibes
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it
You are frozen, when your heart is not open...
star : Mischa Barton
crédit : (c) ECK
date d'entrée : 12/04/2012
âge du personnage : 18 ans
épîtres postées : 910
gallions : 2751

♦ Nota Bene
: Mon frère et ma soeur... allez voir dans les familles des membres =)
: † Miss you mom...
: Potion d'aiguise-méninges | 2 fioles d'antidotes | Potion d'obscurité | Potion de sommeil | Potion de régénération forte des PV | 2 potions de régénération forte des PM | Lot de portoloins Quand le Nord se dévoile (1 mois)



Message Posté Jeu 9 Aoû - 18:39.


Chasse au trésor : Gemmes aigue-marine
ft. Alice I. Lacroix && L. Calypso Duchènes && K. Zeppelin Gordon-Baylee && Micaëla T. Delibes

Je m'interrogeais sérieusement en arrivant au kiosque à colombes. Près des tourmalines, c'était une pancarte changée de sens et un sort pour enchaîner les pieds dans les racines. Près des topazes, j'avais fait un vol plané. Et maintenant, ce serait quoi ? J'avançais prudemment, baguette en main, prête à recevoir à peu près n'importe quoi. Mais une nuée de colombes en ouvrant la porte, finalement, ce n'était pas si terrible, n'est-ce pas ? Et je passai quelques minutes à lancer plusieurs sorts pour les ramener chez elles, songeant que si c'était ça le petit tour des personnes qui m'avaient précédées, ça n'était pas si terrible. Une petite perte de temps, mais rien de bien grave.

Pourtant, je gardai le sentiment de ne pas être en sécurité et comme j'entrai dans le kiosque, pas très certaine de vouloir savoir pourquoi le sol était inondé, je gardai ma baguette à la main. Bien m'en prit, parce que si la pancarte n'avait pas l'air d'avoir été touchée et que je me concentrai sur l'énigme, mettant à profit les anciens jeux de lettres que nous faisions avec Nath' petits, il n'en restait pas moins un piège plus désagréable et que j'eus à peine le temps de dévier légèrement d'un coup de baguette.

« La lettre V. »

La grille s'ouvrait, bonne nouvelle, dévoilant les pierres restantes. Mais mauvaise nouvelle, il restait un piège, donc. Le contenu de je ne sais pas combien de bombabouses venait de m'exploser en pleine figure, et sans un pur réflexe dont j'ignorais la provenance, c'est mon visage qui aurait tout pris. En l'occurrence, mon jean était maculé, et le bas de mon chandail aussi. Je ne parlais même pas de mes pauvres bottines claires, sans doute bonnes à jeter à présent. Les larmes aux yeux, je pestai en italien. D'ordinaire, je n'utilisai pas trop la langue de mes cousins, parce qu'ils la maîtrisaient mieux que moi et qu'ici, personne d'autre ne me comprenait vraiment, mais lorsque j'étais vraiment en colère, comme à cet instant, ça avait tendance à s'entendre ainsi.

« Bon sang Mica, ils ont réussi à t'énerver… Ah bonjour l'odeur... Je comprends pourquoi. »

Mon cousin venait de me rejoindre, et je refusai tout bonnement de me retourner, je ne voulais pas qu'il me voie comme ça. Je ne voulais pas que quiconque me voie comme ça, d'ailleurs. J'étais déjà bien assez isolée le reste du temps, ce n'était pas pour me rendre encore plus ridicule maintenant.

« Allez, je te file un coup de main. Il y a personne, t'inquiète pas. »

Il m'aida à retirer, à force de divers sorts de nettoyage, le plus gros sur mes vêtements, puis à retirer ceux dont je ne pouvais décemment plus rien faire. Je n'avais absolument pas prévu de me retrouver en boxer et en t-shirt, ni pieds nus de surcroît. Flo' ne s'en formalisait pas, mais moi, j'étais particulièrement mal à l'aise, même si marcher pieds nus ne me chagrinait pas, de ne rien avoir de mieux à mettre sur mes jambes. Mon cousin me passa sa chemise, cependant, histoire que je sois un peu plus couverte et je l'en remerciai avant d'attraper non pas une, mais toutes les pierres restantes. D'un regard, je lui fis signe de ne rien rajouter à cette mesquinerie qui ne me ressemblait pas vraiment, et je pris le temps, au dehors du kiosque, d'incendier mes vêtements maculés que je refusai de jamais reporter. Devant les flammes, je ruminai ce qui venait de se passer. Je détestais ça, ce que je venais de faire autant que ce qu'on m'avait fait. Je détestais les injustices et les coups bas, et évidemment, il avait fallu que je sois aux premières loges. Maintenant, j'avais quatre aigue-marine dans les mains en plus de ma tourmaline et de ma topaze.

« Pas un mot, s'il te plait. »

Flo' n'avait manifestement pas l'intention de rajouter quoi que ce soit, et si je gardai une gemme et lui en tendis une, je jetai les autres un peu n'importe où. D'accord, un accio suffirait à les rapatrier maintenant qu'elles n'étaient plus protégées. Mais encore fallait-il le savoir... J'hésitai entre le labyrinthe ou la rivière à suivre, gardant le bois pour la fin.

« Onyx ou rubis ? »

Mais sans attendre la réponse de son cousin, elle prit la direction du labyrinthe, même si elle avait songé à rentrer se changer pendant un instant. Elle voulait en finir, mais pas abandonner. Elle n'était pas aussi lâche qu'elle l'avait suggéré devant Caliane. Elle ne se battait pas pour rien, simplement. Elle n'aimait pas les conflits ouverts. Mais se dépasser pour avoir sa revanche, finalement, elle était capable de le faire. Il faut croire que les coups bas l'avaient vraiment suffisamment agacée...
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

Gemmes aigue-marine

T H E . H A I R . O F . A . U N I C O R N  :: reliques pré jean-paul :: events :: la chasse au trésor

Sujets similaires

-
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» La marine doit comprendre certaines choses ...
» Nouveau FAQ de GW sur Space marine
» le retour de la marine à voile
» Chaos Space Marine Roster - Legion of the Damned

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: