VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Dream about flying (PM)
ϟ you belong to the world, and when it screams your name back, don't pretend you don't hear it.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 7 Sep - 15:11.
Dream About Flying


informations particulièrement pas importantes
ϟ dénomination courante des participants ▬ Adnae & Antarès
ϟ  étiologie du statut subjectif ▬Privé
ϟ  datation approximative du moment exact ▬ Date du RP. Jour, mois et année. Si vous ne voulez pas être aussi précis, vous pouvez noter "début du mois" "fin de mois"...
ϟ  cadran lunaire appréciable ▬ Après-midi
ϟ  météorologie sorcièrement acceptable ▬Belle journée
ϟ  saison saisissante et palpitante ▬ Saison 3
ϟ  intrigue globalement intriguante ▬ Intrigue 1
ϟ chatiment divin exigible ▬Pas aujourd'hui Domina!




Dream About Flying
Adnae & Antarès


L’ancien professeur de vol de Beauxbâtons, M.Charbonnier, avait annoncé, à la surprise générale, qu’il prenait sa retraite anticipée, et qu’il quittait notre chère école pour se consacrer désormais à voyager aux quatre coins du monde pour étudier les migrations des sombrals. Il fallait trouver un remplaçant pour assurer les cours dans sa matière, mais également quelqu’un pour reprendre le rôle d’entraîneur pour l’équipe de course de chevaux. A ma grande surprise, c’est à moi qu’on est venu proposer cette fonction, étant donné mon passé dans cette discipline, comprenant de nombreuses victoires. Pourtant, si j’avais été flatté, réellement, qu’on s’adresse à moi pour m’occuper de l’équipe de course, j’étais en même temps assez chamboulé. Les chevaux, la course, tout ça appartenait à ce qui me semblait être presque une autre vie. Courir au sein de l’école m’avait apporté des souvenirs extraordinaires, mais je gardais encore en bouche le goût amer de la manière tragique dont ma « carrière » de jockey s’était arrêtée.

Alors que j’avais dix-sept ans, j’avais annoncé à mon père que je ne le suivrai pas dans sa carrière politique, et que je comptais plutôt me consacrer à l’étude de la botanique, des créatures magiques, voire à la course hippique, si je terminais la saison des courses comme j’avais achevée celle de ma sixième année. J’avais été couronné vainqueur du championnat, et de nombreuses opportunités s’offraient à moi si je remportais à nouveau le titre suite pour ma dernière année entre les murs de ma chère BeauxBâtons. Sauf que mon père, ivre, était entré dans une colère noire, hurlant à travers le manoir familial que c’était une vocation indigne d’une famille comme la nôtre, que je jetais la honte sur les miens, que je ternissais l’image de mon frère aîné defunt, qui lui aurait couvert ma famille de gloire, et autres. Comme je ne changeais pas d’avis, il était allé dans les écuries, et il avait tué mon cheval favori, Orion, celui avec qui j’avais partagé mes victoires.

Depuis ce triste incident, je n’avais plus approché une écurie. Ma dernière année s’était passée le nez plongé dans mes livres, pour réussir mes examens finaux, et après j’ai commencé mon tour du monde qui a duré trois ans. Même depuis mon retour ici, depuis que j’enseigne, j’ai pris plaisir à voir mes élèves s’entraîner, s’occuper de leurs montures, et j’ai assisté à toutes les courses avec le plus grand intérêt, mais de là à replonger dans cet univers, je ne savais pas si j’étais prêt…

Une fois que la proposition avait été faite, j’avais demandé quelques jours pour pouvoir réfléchir. J’ai pris du temps pour peser le pour et le contre, et pour la première fois depuis des années, je suis retourné aux écuries. Sentir l’odeur du foin et des chevaux, entendre le bruit des sabots qui frappent le sol et le ronflement de naseaux… une bouffée de souvenirs est remontée d’un coup, la douleur suite à cet épisode horrible… et aussi tous les bons moments. En revenant là, j’ai réalisé que cet univers m’avait manqué. Et le soir venu, au moment du dîner, j’annonçai que je reprenais le rôle de Charbonnier en tant qu’entraîneur.

Une semaine plus tard

Voilà, mon premier entraînement va commencer. Mes cours du matin s’étaient déroulés sans encombre, et j’étais remonté dans mes appartements pour me changer. J’avais ressorti et ciré mes vieilles bottes d’équitation, passé un pantalon noire, une chemise ample blanche et un gilet noir, avant de redescendre accueillir mes recrues.
Je suis un petit peu nerveux mais je souris en reconnaissant des visages familiers, dont celui d’Adnae.

- Bonjour jeunes gens ! Comme vous le savez, le professeur Charbonnier a quitté Beauxbâtons, et c’est à moi qu’on a demandé de reprendre la fonction d’entraîneur de cette équipe. J’avoue que ça fait longtemps que j’ai abandonné la course, mais il est temps pour moi de m’y remettre. Bien. Dans un premier temps, je vous laisse préparer vos montures. Puis nous nous retrouverons sur le champ de course pour un échauffement rapide, avant de passer aux choses sérieuses. Et, veillez à ce que les harnachements soient bien ajustés, et attention au passage de sangle, pour éviter des blessures. A tout à l’heure.

Je les surveille du coin de l’œil pendant qu’ils s’activent. Un bon cavalier se voit déjà à la façon dont il s’occupe de sa monture, au soin avec lequel il lui parle, la brosse, vérifie qu’il va bien et qu’il est en état de sortir. Je me contente d’observer, puis je me dirige vers le champ de course et j’attends qu’ils viennent vers moi. Une fois qu’ils sont tous réunis, je passe chez chacun d’eux pour vérifier qu’ils ont correctement préparé leur monture, et je me recule de quelques pas.

- Faites quelques tours rênes longues au pas, avant de sangler à nouveau, et de faire quelques tours au trot, sur le sol. Après ça seulement on commencera à voler. C’est parti !

Code by Pokipsy
avatar
Valentin S. Dampierre
this is the wizzarding world of
Je suis à Zeus et je gère la fougère
informations
Je suis à Zeus et je gère la fougère

star : Ian Nelson
crédit : freckles slot
date d'entrée : 06/07/2013
âge du personnage : 17 ans
épîtres postées : 550
gallions : 1244



Message Posté Mer 8 Oct - 18:02.


Adnae ébouriffa ses cheveux en fixant son reflet dans la vitre. Il n'était pas persuadé que ce mouvement apporté à sa tignasse -qu'il supposait indomptable après des années à avoir tenté de ranger soigneusement ses mèches sur son crâne plutôt que de les laisser se dresser selon leur bon vouloir- change grand chose à sa coiffure d'apparence déjà nonchalante, mais c'était plus plus fort que lui. Il était de ces garçons qui ne pouvaient s'empêcher, à leur propre vue, de s'arranger de manière à être le plus plaisant possible. Ce pouvait paraître bien étrange de la part d'un garçon qui semble ne pas apporter grand intérêt à ce que les autres pensent de lui... Mais qui n'a sincèrement aucune peur de se voir juger, même au plus profond de son être ? Les apparences pouvaient être trompeuses.

Tapant vivement son épaule sur laquelle une poussière s'était déposée, Adnae reprit son chemin vers les extérieurs de l'académie. Il ne se sentait pas plus pressé que ça, puisque les entraînements de course de chevaux ailés ne consistaient pas pour lui un « cours » à proprement parler. Pourtant, il était plutôt impatient de pouvoir retrouver cette activité qui l'avait toujours passionnée. C'était une sorte de liberté qu'on ne trouvait nulle part ailleurs que lui procurait l'envol d'abord timide des chevaux, avant la course à en perdre l'haleine dans le ciel. Lui qui n'était pourtant pas un poétique aimait apprécier les paysages qui se dessinaient des centaines de mètres plus bas. L'académie était toujours minuscule vue du dessus. Elle perdait alors un peu de son majestueux, ne devenant plus qu'un tout petit point sur une immense carte. Par la même, les problèmes semblaient bien infimes quand on surplombait le monde depuis ses hauteurs. Défier les lois de la gravité n'était pas donné à tout le monde ; on se sentait au dessus du reste, on oubliait si facilement quel futile humain on pouvait être. C'était grisant. C'était magique -si cette expression pouvait encore avoir un sens dans ce monde de fou où lui, né-moldu, il avait été introduit.

C'est en rêvassant qu'Adnae arriva à proximité des écuries. Les apercevant, il se mit à courir, songeant qu'il aimerait arriver parmi les premiers afin de monter une bête des plus performantes. Il pénétra dans la petite bâtisse avec empressement. Un regard autour de lui permit alors au jeune Dionysos de constater que chacun avait du penser à sa façon. Grognant intérieurement, il avança de quelques mètres avant d'apercevoir Alexia. Celle-ci semblait également l'avoir vu, esquissant ce qui paraissait être un sourire. Adnae lui rendit la pareille en songeant qu'il devrait aller lui parler plus tard. Ses sentiments à son sujet étaient plutôt flous et il se sentait étrangement mal à l'aise en sa présence mais... Il l'appréciait vraiment. De cela, il pouvait être certain.

Soudain, le professeur s'adressa au groupe de jeunes coureurs. C'était idiot, mais malgré le remplacement de monsieur Charbonnier, Adnae n'avait pas même songé qu'il puisse arrêter de les former. Ainsi, un court instant de flottement s'était écoulé durant lequel il n'était pas parvenu à comprendre pourquoi c'était le professeur de Beauséant qui leur donnait des consignes. Mais c'était pourtant évident. Ce jeune professeur -totalement opposé à leur ancien enseignant- avait récemment vu s'ajouter à ses fonctions celle de l'apprentissage de la monte et l’entraînement des coureurs. C'était tout naturel en connaissance de ses antécédents sachant que le professeur avait lui-même été un champion à la matière, à ce qu'on disait. Adnae se souvenait même avoir abordé ce sujet en sa compagnie l'année précédente.

« Dans un premier temps, je vous laisse préparer vos montures »

Le jeune homme reprit sa marche vers les enclos. Il s'arrêta devant celui d'un beau cheval au pelage blanc et dont les ailes tendaient vers le beige. Caressant un instant son poil, il tira l'animal à l’extérieur pour mieux pouvoir le soigner. Il n'était par habitude pas très patient avec les bêtes, préférant l'action à l'attente de la monte. Pour cette raison, il s'empressa de brosser et d'harnacher la bête tout en prenant soin de s'appliquer afin de ne pas avoir à tout faire à deux reprises. Vite fait, bien fait.

Lorsque le professeur les eut autorisé à monter, Adnae amena son cheval vers les extérieurs, jetant un regard en arrière afin de vérifier qu'il n'avait rien laissé qui puisse lui manquer plus tard. Ne trouvant rien, il n'hésita pas un instant et grimpa presque avidement sur sa monture, prêt à s'élancer.

« En avant ! »

Dream about flying (PM)

T H E . H A I R . O F . A . U N I C O R N  :: les écuries

Sujets similaires

-
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !
» Recherche GW Flying Bases

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: