VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

we have to talk [PM]
ϟ you belong to the world, and when it screams your name back, don't pretend you don't hear it.
avatar
Cornélya H. de Maupou
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Lily Collins
crédit : (c) Shiya
date d'entrée : 09/02/2013
âge du personnage : 18 ans
épîtres postées : 257
gallions : 1587

♦ Nota Bene
:
: vos relations principales ici
: une chouette harfnag des neiges nommée Galatée, une cage et 4 sachets de nourriture



Message Posté Lun 7 Juil - 15:20.
we have to talk
got a secret

 

 
informations particulièrement pas importantes
ϟ dénomination courante des participants ▬ cornélya de maupou & wade winchester
  ϟ  étiologie du statut subjectif ▬  privé
  ϟ  datation approximative du moment exact ▬ le 19 septembre
  ϟ  cadran lunaire appréciable ▬ C'est le mating :keu:
  ϟ  météorologie sorcièrement acceptable ▬  il fait plus très beau ( bye été affraid )
  ϟ  saison saisissante et palpitante ▬  saison 3
  ϟ  intrigue globalement intriguante ▬  3*01
  ϟ chatiment divin exigible ▬  on s'en passera
 
avatar
Cornélya H. de Maupou
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Lily Collins
crédit : (c) Shiya
date d'entrée : 09/02/2013
âge du personnage : 18 ans
épîtres postées : 257
gallions : 1587

♦ Nota Bene
:
: vos relations principales ici
: une chouette harfnag des neiges nommée Galatée, une cage et 4 sachets de nourriture



Message Posté Lun 7 Juil - 16:30.
« Si je te dis tout ça à toi, c'est parce que je te fais confiance et je sais que tu garderas le secret ... »
Ismène Hazel Vasilis, courant juin


Par la barbe de Merlin, pourquoi c'était à elle qu'Ismène lui avait confié cette histoire ? Une histoire de famille qui ne la concernait même pas … Pour une raison qu'ignorait Cornélya, Ismène voulait être de s'adresser à la bonne avant de volatiliser dans la nature. Car oui, depuis la rentrée universitaire, la jeune française n'a vu aucune traces de sa camarade d'écurie et amie dans les parages. Elle lui avait également envoyé des lettres pour qu'Ismène manifeste sa présence, son existence, mais rien en retour. Cornélya avait alors considéré qu'elle avait disparu de la circulation depuis leur dernière entrevue, avant que Cornélya ne rentre chez elle ( pour ensuite repartir ).
Elle aurait dû refuser, même si c'était pour rendre service, elle aurait dû refuser d'accepter de partager un tel secret ; même s'ils étaient rencontrés une fois, ils n'étaient pas assez intimes ou  proches pour que Cornéya ait connaissance de la situation que lui traversait en ce moment.

Mais comment lui dire ? « Coucou ! Comment ça va ? Je sais qu'on ne se connaît pas beaucoup mais on m'a dit un truc vraiment marrant à propos de toi ! » Dis comme ça, ça paraissait idiot. Mais Cornélya avait besoin de parler à lui directement, elle en avait besoin pour évacuer l'anxiété qu'elle avait accumulé cet été en gardant ce secret. La jeune fille savait garder un secret mais elle avait besoin d'en parler avec le concerné pour lui garantir sa confiance. Même si Ismène était partie, il pouvait faire confiance à Cornélya pour garder le secret sur ses problèmes. Car elle-même vivait la même situation. Du moins, presque.

Mais la jeune fille était tiraillée entre tout dire directement à lui ou bien de l'éviter. Elle n'aimait pas reporter les choses ou bien fuir les problèmes, mais elle avait presque envie de s'enterrer quelque part en Sibérie pour s'éloigner de tous soucis. Mais elle devait lui parler impérativement avant son départ. Elle avait arpenté dans tout le Manoir, dans tout l'Université, dans l'unique espoir de le retrouver et de lui expliquer la situation. Le jour de son départ, elle crut qu'il était trop tard, qu'elle n'aura l'occasion de le voir après l’événement à Londres. Pourtant, elle tomba sur lui, au détour d'un couloir, non loin des chambres étudiantes. C'était elle qui l'avait vu en première. Lui, n'avait pas fait attention. Encore anxieuse, elle prit une inspiration et se jeta à l'eau ; elle marcha d'un pas un peu timide vers : « Wade ? » Elle attendit qu'il réagisse, qu'il porte toute son attention sur elle avant de poursuivre ; « Je ne sais pas si tu te souviens de moi, mais la dernière fois qu'on s'était rencontrés, j'étais qu'une élève de Beauxbatons qui rêvait de devenir médicomage ... » Elle ouvrit ses bras comme pour se présenter, dire que c'est bien elle. « Me voilà maintenant étudiante de Maîtrise de la Santé Sorcière. » Un silence gênant s'ensuivit ; la jeune fille baissa le regard et déglutit ; « Si je suis venue à toi c'est pas pour des questions d'une jeune étudiante, mais parce qu'Ismène m'a racontée certaines choses ... » Une pause, une inspiration, un mouvement de tête et un petit pincement aux lèvres avant d'aller droit au but ; « Elle m'a confiée que tu rencontrais quelques soucis familiales ... » Elle n'en disait pas trop, mais assez pour se faire comprendre par le principal intéressé. Dans ce couloir où ils se trouvaient, il y avait pas grand monde mais une oreille indiscrète pouvait écouter leur discussion et ébruiter une rumeur concernant Wade. Même s'ils se ne connaissaient pas beaucoup, Cornélya ne tenait pas à ce qu'il rencontre des problèmes par sa faute.


Dernière édition par Cornélya H. de Maupou le Mar 16 Déc - 19:57, édité 1 fois
avatar
Wade J. Winchester
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Adam Brody
crédit : tearsflight
date d'entrée : 04/12/2012
âge du personnage : 19 ans
épîtres postées : 998
gallions : 3373

♦ Nota Bene
:
:
: * Balais Friselune et un Nécessaire à balais * Lot de portoloins (LD) * Une fiole de philtre de confusion * Une fiole de potion de sommeil * Un sérum de vérité * Une fiole d'antidote * Une cape d'Invisibilité * Balai encore unique en son genre produit dans un bois encore inconnu qu'on ne connait pas (forcément si il est inconnu) et fait en poils de fesse de troll !



Message Posté Ven 29 Aoû - 21:49.
Quelque chose de grand se préparait. Il n'avait pas la moindre idée de ce que cela pouvait être mais il avait hâte de se rendre à Londres pour en savoir d'avantage. Depuis la rentrée, il n'avait eu de contact avec presque personne. Il se contentait d'aller en cours, de se faire oublier... D'arpenter les couloirs lorsqu'il était sûr de n'y croiser personne et de rester dans sa chambre le reste du temps. Ce qu'il y faisait personne ne le savait vraiment mais tout le monde se demandait comment il pouvait rester enfermé des heures tout seul dans une petite chambre sans rien de spécial à faire... Il avait ses devoirs bien sur, herbologie, traumatologie... des mètres de parchemins à écrire... A part ça ? Regarder par la fenêtre, ressasser le passé, ses erreurs, ses victoires et ses défaites ; espérer à un avenir meilleur, au pardon et à la reconnaissance... C'est du moins ce dont il pensait avoir besoin pour recommencer à zéro. Recommencer à vivre sans se sentir juger par tous, à tous les coins de rues...
Voilà maintenant environ deux semaines que les cours avaient recommencé et l'écossais avait adopté un tout nouveau train de vie. Il se couchait tôt, se levait tôt. Il commençait ses journées par une balade ou un footing dans les différents jardins qu'offraient les environs, il croisait ainsi rarement du monde... Ensuite il rentrait se changer et se préparer à aller directement en classe. Il grignotait vers 10h, déjeuner et dîner en vitesse pour se faire oublier, ne pas subir les regards et puis il rentrait s'enfermer à nouveau dans son cocon.

Il s'était tellement habitué à sa petite routine qu'il ne faisait même plus attention aux personnes qu'ils croisaient. Cette fois-là encore il était passé devant quelqu'un qu'il connaissait sans un regard ni un salut. Il ne le faisait même plus exprès... Bref, heureusement que tout le monde ne se contentait pas de l'ignorer, au moins aujourd'hui il s'adresserait à une autre personne qu'à son hibou ou un professeur.
Cornélya.

Elle avait l'air tendue, voire gênée et pourtant l'inverse aurait semblé plus logique. Elle était là. Le jour de la prise du Marché Noir, elle était là. Et elle avait été prise, punie... Par lui et les autres... et pourtant elle se tenait là devant lui, comme si rien de tout ça n'était arrivé. Elle se présenta rapidement, comme s'il ne se souvenait pas d'elle... C'était léger... Jusqu'à ce que ça ne le soit plus du tout.
Il n'avait prononcé que quelques mots en réponses à la jeune fille, le minimum de politesse, jusqu'au coup de massue. Ismène.

Le visage de l'ancien Poufsouffle changea immédiatement d'expression. De l'incompréhension, il était maintenant passé à l'incrédulité et à la méfiance. Comment avait-elle pu lui faire ça ? Depuis le début il savait qu'ils n'était pas dans le même camp mais si elle en avait parlé à Cornélya, elle en avait probablement parlé à d'autres personnes... Bientôt, comme il le redoutait temps, tout le monde serait au courant. Tout le monde.
Il empoigna un peu violemment le bras de l'étudiante pour l'emmener dans un endroit un peu plus intime où elle pourrait vider son sac.

W a d e – « Qu'est-ce que tu veux ? Qu'es-ce que tu veux pour ton silence ? C'est bien pour ça que tu es là non ? Je savais qu'un jour ou l'autre vous utiliserez ça contre moi. Je le savais. »

Il était agité, ne savait plus où donner de la tête. Il avait été beaucoup trop idiot de croire qu'Ismène garderait ça pour elle. La promesse de l'ennemi, qu'est-ce que ça vaut... Rien apparemment.
avatar
Cornélya H. de Maupou
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Lily Collins
crédit : (c) Shiya
date d'entrée : 09/02/2013
âge du personnage : 18 ans
épîtres postées : 257
gallions : 1587

♦ Nota Bene
:
: vos relations principales ici
: une chouette harfnag des neiges nommée Galatée, une cage et 4 sachets de nourriture



Message Posté Sam 20 Déc - 12:52.
Wade Winchester & Cornélya de Maupou.
we have to talk

 

 
Elle s'attendait à tout. Sauf à cette réaction. Elle avait pu voir que son intervention n'était pas la bienvenue pour le jeune homme. Le visage de Wade était passé facilement de l'incompréhension à l'incrédulité ; il était en colère. En colère qu'une autre personne puisse savoir ( ou pouvait  avoir une idée ) ce qui passait chez lui. Malgré tout, Cornélya ne lui en voulait pas ; elle aurait réagi de la même manière. Mais peut-être pas aussi violemment que Wade. avant qu'elle n'ait eu le temps de dire quoique soit, le jeune étudiant la prit fermement par le bras et l’entraina dans un coin plus isolé.

« Qu'est-ce que tu veux ? Qu'es-ce que tu veux pour ton silence ? C'est bien pour ça que tu es là non ? Je savais qu'un jour ou l'autre vous utiliserez ça contre moi. Je le savais. » Étonnée ? Surprise ? Non, Cornélya était offensée. Elle ne voulait pas l'attaquer, ou le faire chanter. Juste parler avec Wade, lui qui était concerné. Elle pouvait comprendre qu'il était en colère qu'une autre personne qu'Ismène soit au courant de son cas. Mais comment pouvait-il imaginer ne serait-ce qu'une seconde qu'elle lui voudrait du mal ? qu'elle pouvait être son ennemie ? En même temps, elle ne pouvait pas lui en vouloir ; ils l'ont été à un moment donné. Lorsque la République avait les pleins pouvoirs sur toute l'Europe, lorsque l'Elite et la Fronde s'opposaient. Ils s'étaient rencontrés avant que tout cela ne commençait, mais avaient rejoint deux camps différents. Lui du côté de l'Elite, elle de la Fronde. Wade l'avait prise sur le fait dans la prise du marché noir. Oui, elle pouvait dire qu'ils étaient des antagonistes. Mais c'est fini aujourd'hui. Ceci n'appartient plus qu'au passé. Ces histoires de camps n’avaient plus lieu d'être. Et le fait qu'il pouvait encore penser ainsi mettait la jeune française en colère. Sans se faire prier, elle se retira violemment de la poigne de l'anglais ; « Personne n'est contre toi bon sang ! Je voulais juste parler, c'est tout ! La République de Pritchard n'a plus lieu d'être ; je suis venue en amie, pas en ennemie.  »

Et c'était vrai. Même si elle ne le connaissait pas, même s'ils ont été ennemis pendant un temps, elle ne voulait pas blesser ou offenser Wade. Elle voulait l'aider. Mais ce n'était pas son rôle ; c'est Ismène qui s'est dédouanée de sa responsabilité et en a donné la charge à Cornélya. Elle n'avait rien demandé, elle. Mais voilà, Cornélya ne pouvait faire machine arrière. Elle devait le faire, pour Ismène. Et pour Wade ; car il a désespéramment besoin d’aide. Une fois calmée, elle reprit dans un ton un peu plus assuré ; « Écoute, Ismène m'a bien entendu parlée de toi, parce que toi et moi avons quelque chose en commun, mais elle n'a pas eu le temps d'aller plus loin dans les détails. » Si Ismène n'avait rien dit, peut-être qu'elle voulait qu'elle en parle avec une autre personne. En effet, personne n'est au courant de son secret. Sauf une ; Ismène. Tout les ramenait à elle au final. Pendant leur dernière année ensemble, l'an dernier; Cornélya lui avait confié un lourd secret qui l'avait taraudé pendant toute l'année. Elle ne pouvait pas le porter seule. Il lui faillait qu'elle en parle. Et la seule personne en qui elle avait confiance était Ismène. Mais voilà, elle est partie. Emportant avec elle des secrets et laissant ses amis seuls. Cependant, elle ne les laissait pas complètement seuls ; Wade et Cornélya devaient s'unir, qu'ils le voulaient ou non. « Je pense qu'elle voulait qu'une autre personne soit là pour toi. Et cette personne doit avoir un point en commun avec toi ; un secret de famille. » Voilà, elle en est arrivée là. Maintenant une autre personne aillait être au courant de son secret. Elle était partagée entre le soulagement et la résignation. « Faisons un deal ; pour prouver que je suis sincère avec toi, je te présente mon secret de famille, ensuite tu m'expliqueras le tien. Ça marche ?  » Le mettre en confiance, c'était l'initiative que prenait Cornélya. Mais également un risque.

   
 
Codes par Wild Hunger.
avatar
Wade J. Winchester
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Adam Brody
crédit : tearsflight
date d'entrée : 04/12/2012
âge du personnage : 19 ans
épîtres postées : 998
gallions : 3373

♦ Nota Bene
:
:
: * Balais Friselune et un Nécessaire à balais * Lot de portoloins (LD) * Une fiole de philtre de confusion * Une fiole de potion de sommeil * Un sérum de vérité * Une fiole d'antidote * Une cape d'Invisibilité * Balai encore unique en son genre produit dans un bois encore inconnu qu'on ne connait pas (forcément si il est inconnu) et fait en poils de fesse de troll !



Message Posté Sam 10 Jan - 1:57.
Le garçon était perdu. Qu’était-il sensé faire maintenant ? Avant qu’il ait eu le temps d’ajouter quoi que ce soit d’autre, la jeune fille s’était dégagée de sa poigne… Il y était allé un peu fort… Mais à quoi pensait-elle en venant le confronter de la sorte ? Il n’avait rien demandé à personne, ni à elle, ni à Ismène. Rien du tout. Quand elle avait déserté il avait naïvement cru que l’histoire s’arrêterait là mais il s’était clairement fourvoyé. Il lui avait fait confiance et même si sur le coup il n’avait pas le choix, au fond il y avait vraiment cru. Il avait vraiment cru qu’Ismène était sincère et que les affrontements ne changeraient rien à sa parole… Et pourtant une autre jeune fille qu’elle se trouvait là devant lui, son secret en main.

C o r n é l y a – « Personne n’est contre toi bon sang ! […] La République de Pritchard n’a plus lieu d’être ; je suis venue en amie, pas en ennemie ! »

Sa respiration se faisait un peu plus lente au fur et à mesure des paroles de Cornélya. Il avait du mal à la comprendre mais pour son bien et celui de son interlocutrice, il valait mieux qu’il est un peu la foi et qu’il l’écoute jusqu’au bout.
Tirer des conclusions hâtives l'avait déjà mis dans l'embarras à plusieurs reprises et il en avait marre de passer pour un idiot... Et en même temps... Il avait du mal à croire Cornélya. Comment pouvait-elle être aussi clémente avec lui après ce qu'il lui avait fait subir au nom de quelque chose en lequel il ne croyait même pas. En lequel il n'avait d'ailleurs jamais cru... Est-ce qu'il avait du mal à comprendre que les autres lui pardonnent ou ne s'était-il pas encore pardonné lui même... ? Il avait créé la Fronde avec Jeanne... Il l'avait créé... Et du jour au lendemain, pour un artefact, il s'était retrouvé dans le camp opposé. Sans rien dire à personne, sans donner aucune explication, il était passé de Résistant actif, là le jour de l'élaboration du plan à Durmstrang, à la tête de l’Élite, groupe Pro-Pritchard qui connaissaient privilèges sur privilèges...
C'était maintenant terminé bien sur, il n'y avait plus de barrière mais tout de même... Personne ne pouvait oublier aussi facilement, c'était impossible... !

Mais l'étudiante continuait de parler, de prononcer des paroles qui ne pouvaient que piquer la curiosité de l'ancien Poufsouffle. Contrairement à se qu'il se disait depuis qu'elle avait fait irruption, ses paroles étaient sensées... Il commençait à comprendre pourquoi elle était là, et peut-être qu'elle avait raison. Peut-être qu'Ismène avait bien fait. Ç’aurait été mentir de dire qu'il n'avait besoin de personne, qu'il n'avait pas envie d'en parler... Il n'y avait pas pensé depuis un moment maintenant, trop rongé par ses propres crimes, sa propre trahison. C'était peut-être une des gouttes qui avaient fait déborder le vase... Apprendre la vérité.
Cornélya avait utilisé les mots justes "un secret de famille". Mais pouvait-il le considérer comme son secret alors qu'il n'était même pas encore dans la confidence. Il n'avait pas les réponses, ne pouvait pas clairement expliquer. Peut-être qu'en parler le ferait relativiser... Peut-être que ça lui permettrait d'éclaircir des zones d'ombres ou d'au moins essayer d'être un peu plus rationnel... Peut-être même décider d'une marche à suivre... Un peu plus fructueuse que ses dernières tentatives...

Depuis trop longtemps maintenant il n'avait eu de réelle conversation, depuis trop longtemps maintenant il s'était confiné dans sa chambre. Il n'avait jamais été très sociable aux premiers abords alors maintenant... Il ne devait pas s'étonner des regards en coin des autres élèves. Mais elle était là. Ce n'était pas une inconnue. Ils s'étaient parlés avant. Avant que tout ne dégénère... Finalement, sans même le savoir, ils s'étaient déjà confiés des secrets, avaient déjà partagé leurs états d'âmes et leurs peines. Wade se souvenait alors de cette rencontre et de cette mystérieuse lettre, sa lettre. Il savait que c'était impossible et pourtant en la présence de Cornélya il avait l'impression d'être avec une amie, une personne à qui il ne pouvait pas raconter de salade...
Elle lui proposait de commencer... C'était plus sûr, et plus facile... D'un hochement de tête il l'invitait donc à commencer. D'un hochement de tête il l'invitait donc à se livrer.
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

we have to talk [PM]

T H E . H A I R . O F . A . U N I C O R N  :: aile est :: chambres étudiantes

Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» « I wanna talk tonight until the mornin' light » ► Ft. Cléanthe (terminé)

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: