VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Ton thé t'a-t-il ôté ta toux ? [Blake & Alekseï]
ϟ you belong to the world, and when it screams your name back, don't pretend you don't hear it.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mar 17 Juin - 20:55.
Ton thé t'a-t-il ôté ta toux
Atchoum !

   

   
informations particulièrement pas importantes
ϟ dénomination courante des participants ▬ Blake Thomas & Alekseï Zolnerowich
   ϟ  étiologie du statut subjectif ▬  Privé
   ϟ  datation approximative du moment exact ▬ 10 septembre 2057
   ϟ  cadran lunaire appréciable ▬ Après-midi
   ϟ  météorologie sorcièrement acceptable ▬  Il fait beau, j'vous remercie
   ϟ  saison saisissante et palpitante ▬ Saison 3
   ϟ  intrigue globalement intriguante ▬  3x01
   ϟ chatiment divin exigible ▬  S'il a des envies, pourquoi pas ?
   


Dernière édition par Alekseï Zolnerowich le Sam 21 Juin - 9:31, édité 1 fois
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mar 17 Juin - 22:11.
Le rhume

[Les Jardins]
C'est officiel, Beauxbâtons avait une dent contre un de ses nouveaux résidents. Ou sinon, quelle drôle de manière d'accueillir Alekseï, débarqué moins de dix jours auparavant, russe expatrié, inconnu au bataillon, non belliqueux et pas fouteur de merde, qu'en l'envoyant tout droit à l'infirmerie, avec tous les autres. Un amas de gens interchangeables, qui se ressemblaient tous et qui tombaient dans les chemins de l'Académie comme tombent les pigeons qu'on tire dans les écuries. En bref, ce n'était pas l'accueil le plus chaleureux et confortable qui puisse exister, surtout quand, en se regardant dans le miroir ce matin-là, le jeune homme avait vu ses yeux rougis dans un savant mélange de yeux qui viennent de pleurer et d'yeux de personne qui a passé une nuit blanche sous substance.. En plus, il le cachait, mais il toussait depuis quelques jours. Il maudit cet journée où il avait eu la brillante idée de se retrouver planté bêtement au milieu de l'infirmerie avant de comprendre ce qui se passait. C'était injuste de sa part d'en vouloir aussi un peu à tous ces autres malades, personne n'avait rien demandé à personne, le monde magique était simplement maudit, comme si le ciel leur tombait sur la tête, mais il ne pouvait pas s'empêcher de le ressentir ainsi. Alors il bougonnait, seul, en marchant dans les jardins, toussant un peu, courant parfois, restant en mouvement, lui qui avait été actif et prêt à la guerre pendant près de deux ans. Laïka devenait folle à côté, elle se mettait même à grogner, mécontente de voir son maître aussi agité. Oh, elle aimait quand il était dynamique, elle pouvait courir partout quand c'était comme ca. Mais là, elle sentait bien que ce n'était pas du simple dynamisme, c'était un ruminement pur un simple. De temps à autre, il s'arrêtait et lui parlait dans sa langue d'origine, comme s'il tenait une réelle conversation avec elle et qu'elle répliquait des choses qu'il n'avait pas envie d'entendre. "Je sais, je sais, ca craint." ; "Mais non je suis pas malade" ; "T'en sais rien, c'est juste un rhume !" ; "Non je m'en fous pas..." Et ainsi de suite, en pressant le pas et le ralentissant suivant les instants.
Lui ca ne le dérangeait pas de parler à sa louve, même si ca paraîtrait étrange à certains -comme l'atteste les regards que lui ont accordé un couple qui se promenait et qui l'avait croisé à ce moment-là. Mais c'était aussi parce qu'il ne connaissait pas grand monde ici, et qu'il ne facilitait pas la tâche pour les rencontres. Les relations sociales n'ont jamais été son fort, et il n'avait pas fait l'effort de venir à la dernière fête des Dionysos. Sans doute viendrait-il à leur bal de la Renaissance, quoique très peu convaincu, voir opposé à ce que cette soirée représentait. Mais de toute manière, il avait décidé de ne plus trop s'occuper de politique, qu'il se passe ce qui pourra, cela n'avait pas grande importance. Il en avait assez, se soucier des autres à en venir à lutter, c'était bon pour un instant, mais comme ca ne rendait rien, il s'était contenté de hausser les épaules et leur claquer la porte au nez. Il s'accordait une pause, et il était déterminé à la prendre entièrement. Alors cette épidémie tombait vraiment mal.
Un nouveau glapissement de Laïka.

- D'accord ! s'exclama-t-il, excédé. Tu as gagné, tu es contente ?

Et sans attendre de réponses, il pris une direction à grande enjambée qui lui paraissait être celle de l'infirmerie, même s'il n'était pas totalement sûr. Il n'avait pas envie d'y retourner. Vraiment pas. Mais il valait mieux prévenir que guérir, surtout qu'une rumeur planait affirmant que cette maladie était peut-être mortel, personne n'en savait rien.

[Infirmerie]
- Faites que ce ne soit qu'un rhume, marmonna-t-il.

Arrivé devant le bâtiment, il ralenti soudainement, peu convaincu tout à coup. Il baissa les yeux sur la louve qui pencha la tête et cligna des yeux. Il soupira et se contenta de s'appuyer contre le mur de l'infirmerie, comme en attendant un signe. Une enfant de l'Académie passa et dévisagea Laïka avec surprise avant de décrire un grand détour pour passer le plus loin de l'animal. Cela fit presque esquisser un sourire à Alekseï avant qu'il ne soit repris par une toux. Beaucoup avaient réagis ainsi, certains s'en fichaient, et d'autres encore, enfin, surtout un, avait accouru pour observer la bête sous toutes ses coutures. Il était devenu l'un des rares avec qui Alec avait eu une réelle conversation depuis son arrivée ici, d'ailleurs. Mais c'était déjà mieux que rien.
avatar
Blake W. Thomas
this is the wizzarding world of
Je suis à Dionysos et je suis toujours ivre
informations
Je suis à Dionysos et je suis toujours ivre
Never Grow Up
star : Wade Poezyn
crédit : (c) Bazzart & moi
date d'entrée : 21/06/2013
âge du personnage : 18 ans
épîtres postées : 118
gallions : 360

♦ Nota Bene
: Liens en tout genre
: ///
: × Chouette Rayée (Moljnir) 2 x nourriture pour Hibou (miamhibou) / 1x Cage pour hibou



Message Posté Lun 7 Juil - 23:15.
La vie avait doucement reprit son cours après les accidents de l'année passée. On ne pouvait pas dire que tout était bien qui finissait bien, mais ... On avait vu des jours bien plus sanglants à Beaubâtons. Du moins, c'était son avis personnel. Il savait que certaines personnes avaient perdu beaucoup, mais il pouvait s'estimer heureux d'être encore en vie et de n'avoir écopée que de peu de punition. Enfin bon, l'été était passé, Blake ayant passé le reste de ses vacances en famille à Oslo, avant de revenir peu avant septembre pour entamer son année finale. Il hésitait encore avec ses futures études, mais semblé attirer par les animaux. Mais comme il était hippophobique, c'était un peu difficile de savoir si la filière lui serait adaptée. Toujours est-il que l'année avait doucement commencée et Blake avait fait de nouvelles rencontres. Parmi elle, celle d'un étudiant russe en Zoomagie qui avait une louve dont Blake était tout de suite tombé amoureux, les loups, le froid, le sauvage, mon dieu ça l'avait rendu heureux, il s'était limite précipité dessus pour le caresser. Il avait sympathisé ensuite avec le propriétaire et estimait plutôt bien s'entendre avec lui.
Blake était passé ce matin-là aux thermes, histoire de prendre un bon bain chaud pour commencer la journée. Il ne s'était pas forcément prélassé longtemps, mais il était ressorti assez vite, ils avaient quelques cours, même si c'était encore le début d'année. Valait mieux pas rater sa dernière année, déjà il n'avait pas le droit, mais en plus sa mère le tuerait, littéralement. Elle pouvait être menaçante quand elle le voulait. Et même si le jeune homme était un Dionysos acharné et fier, il savait encore faire quelques efforts pour finir son année. Même si, il fallait l'avouer, ça allait être dur.


Il sortit bientôt des vestiaires, propre comme un sous neuf et enfin à l'aise. Il n'aimait pas forcément les thermes quand il y avait d'autres mecs, mais il avait presque réussi à faire une nuit sans insomnie. D'habitude il avait plus tendance à se ramener tôt le matin, quand il n'y avait presque personne, plutôt qu'un peu plus tard dans la matinée, quand l'académie était pleinement réveillée. Il marcha au travers des couloirs, ne tardant pas à voir au détour une queue poilue. Queue poilue qu'il connaissait, ou du moins reconnaissait. Les animaux n'étaient pas rare à Beauxbâtons, mais les loups l'étaient relativement. Il n'en connaissait qu'un seul, enfin, qu'une seule, qui n'était qu'autre que la louve d'Aleksei, le propriétaire décrit plus tôt. En y pensant, cela faisait quelques temps que Blake ne l'avait même pas vu, même à la fête que les Dionysos avaient organisé. Vu d'un certain angle, c'était normal, il ne connaissait encore que très peu de personnes, étant nouveau et semblait plutôt froid que fêtard. Ce n'était pas forcément un mal, il fallait de tout dans un monde et puis ce n'était pas le premier à refuser d'assister à une beuverie des jeunes élèves de l'académie, c'était loin d'être un mal.

Il avança vers la bête avec un sourire, saluant le jeune russe avant de caresser le laisser l'animal lui renifler la main avant de caresser le sommet de son crane avec douceur, savourant la fourrure sous ses doigts. Il avait presque envie d'un chien maintenant, mais il avait déjà sa chouette Moljnir, s'était suffisant pour lui. Il releva son regard vers le jeune homme avant de voir dans quel état il était. « Who. Mec, t'as l'air d'un cadavre ambulant, tu sais ça ? » Il faisait presque peine à voir à vrai dire.

Les malades étaient nombreux en ce début d'année, ce qui était étonnant en vue des températures encore plutôt haute pour la saison. Trop si on suivait l'avis de Blake, détestait la chaleur, comme le russe probablement. Les pays froids, y'avait rien de meilleur. Enfin dans tous les cas, il y avait une espèce d'épidémie ses temps-ci et ça inquiéta quelque peu Blake. Il espérait, que ce qu'il pouvait considérer comme un « nouvel ami » n'était pas tombé malade. Pas mal de rumeur circulaient et elles n'étaient pas très joyeuse sur le dénouement. « T'as été à l'infirmerie ? T'ont dis ce que t'avais ? C'est pas l'espèce de machin qui se propage là ? » Blake avait tendance à trop s'inquiéter, s'était pas forcément à son propos, mais plus à celui de son ami qu'autre chose. Il ne semblait vraiment pas bien et semblait avoir besoin de repos.

PS: si tu as besoin de plus ♥️   
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

Ton thé t'a-t-il ôté ta toux ? [Blake & Alekseï]

T H E . H A I R . O F . A . U N I C O R N  :: rps

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: