VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Starlit night ♥ Evan [PM]
ϟ you belong to the world, and when it screams your name back, don't pretend you don't hear it.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Lun 9 Juin - 0:11.
you're my starlit night
citation qui va avec pour faire joli lolilol hihi


informations particulièrement pas importantes
ϟ dénomination courante des participants ▬ Evangeline et Morgan
ϟ étiologie du statut subjectif ▬ Absolument privé :keu:
ϟ datation approximative du moment exact ▬ Vers le 8 on va dire
ϟ cadran lunaire appréciable ▬ 22h le soir
ϟ météorologie sorcièrement acceptable ▬ Un beau ciel avec des étoiles
ϟ saison saisissante et palpitante ▬ 3
ϟ intrigue globalement intriguante ▬ 01
ϟ chatiment divin exigible ▬ Non merci
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Lun 9 Juin - 11:58.
Elle riait en voyant Roméo se taper le front, le pauvre, il devait vraiment galérer avec Aurore qui n’avait aucune idée de comment réellement gérer une boutique. Lui non plus à vrai dire, mais il était assez mâture pour avoir réussi à comprendre comment ça devait fonctionner. Comptabilité, gestion des stocks, petit ménage, il était comme une nounou pour la jeune héritière. Ils venaient tous les deux du même milieu et pourtant Roméo savait s’en sortir comme un gosse des rues. Il était débrouillard, sûrement parce qu’il ne comptait jamais sur sa famille. Tout le contraire d’Aurore. Evangeline les observait, assise sur le comptoir de la petite boutique, Alastor sur son épaule, il était presque l’heure de rentrer à l’université. Elle n’avait pas vraiment envie à vrai dire, mais c’était mieux comme ça, au moins pour avoir la bibliothèque à portée de nageoires pour les devoirs même si elle finissait souvent par dormir chez Aurore. Caressant son rat, elle sauta sur ses deux pieds avant de sourire tendrement à une cliente qui entrait. Depuis un mois que la boutique était ouverte, elle commençait à avoir son petit succès dans le coin sorcier. Les créations d’Aurore étaient colorés, licornesques et assez mignonnes, tout comme elle. Eva l’aidait parfois en dessinant les modèles que sa meilleure amie lui expliquait. C’était un peu un peu un travail d’équipe au fond, mais elle ne se voyait pas faire ça toute sa vie.

« Je vais rentrer Au. » Elle observa la moue de l’ancienne hypnos et vint lui faire un gros câlin, suivi d’un baiser claquant sur sa joue. « J’vais revenir demain soir, tu le sais bien ! Et on dînera ensemble ! » Elle avait un beau sourire sur le visage, malgré ce qui était arrivé après la prise du marché noir, elle arrivait à reprendre le dessus et à prendre sa vie en main. « Minou, tu vois quand Morgan ? » Elle sortit de ses songes pour observer celle qu’elle considérait comme une sœur. Morgan… Hm quelle bonne question. Elle fit une petite moue avant de croiser ses bras et d’hausser les épaules. « On s’est juste un peu croisés à vrai dire, la rentrée nous a tous un peu tué je crois. » Elle sourit avant de prendre son sac en main, donnant un dernier baiser à sa licorne favorite, elle salua de la main Roméo qui avait le nez dans un livre de compte avant de s’en aller promptement. Parler de Morgan remuait beaucoup de chose en elle. Si Ama était une personne important pour elle en étant son premier baiser, ses premiers émois, Morgan était le second homme de sa vie de jeune femme. Elle le savait. Il l’avait aidé, sûrement sauvé, il avait découvert sa véritable forme, il n’avait pas fui. Et puis surtout, il y avait eu ce fameux soir avant qu’il ne parte chez lui alors qu’elle restait ici avec sa sœur et Aurore qui s’installait à Vaux-sur-les-Pins. Cette soirée magique à marcher ensemble le long de la rivière, finissant sur un des plus beaux baisers de sa jeune vie (le second en réalité, alors, il ne pouvait être que beau), quelque chose qu’elle ne savait pas oublier. Pourtant, il n’y avait rien eu de tout l’été. Pas de lettres, pas de rencontre même brève… rien. Comment devait-elle le prendre ? Elle n’en avait absolument aucune idée. Pourtant, depuis la rentrée, ils se voyaient régulièrement avec les cours (étant dans la même filière, c’était un évidence) mais ils n’avaient pas eu l’occasion de passer cinq minutes réellement seuls. Un signe du destin ? Peut-être, mais en se disant ça, elle eut un pincement au cœur. Elle ne pensait pas être capable de passer à autre chose après Amadeus et pourtant elle avait Morgan dans la peau depuis ce jour à la rivière. Il avait su approcher et toucher la sirène en elle. C’était sûrement pour ça qu’elle se sentait bien avec lui. Parce qu’il acceptait parfaitement tout ce qu’elle était. Un soupir s’attarda sur ses lèvres alors qu’elle regagnait sa chambre, elle n’avait pas vraiment faim et se contenta d’une pomme et de quelques biscuits qu’elle avait pris dans une boulangerie pas loin de la boutique.

Un peu plus tard, Alastor arriva alors avec un bout de papier dans la gueule. Elle lui prit assez surprise, il n’était pas sorti de la chambre pourtant… Elle regarda autour d’elle et vit une silhouette disparaître sous le jour de la porte. Elle se leva, l’ouvrit mais ne vit personne. La refermant, elle entreprit alors de lire le papier et eut un beau sourire. Rejoins-moi à la fontaine de Venus vers 22h. Morgan. Elle mordit sa lèvre rosée avant de sourire encore et de courir vers son armoire. Qu’allait-elle bien pouvoir porter… Après un temps de réflexion, elle se décida à enfiler une petite robe blanche avec des fleurs et un peu de dentelles, des ballerines lila aux pieds et ses longs cheveux détachés et ondulés. Elle s’observa dans le miroir quelques secondes avant de prendre un châle épais au cas où il ferait trop frais. Se posant sur son lit, elle fixait sa montre avec une grande impatience. S’étant préparé trop rapidement, elle n’avait pas songé à l’attente qu’elle allait devoir endurer. Finalement, elle se reposa à son bureau pour terminer d’écrire une partie de son devoir et l’heure arriva enfin Souriant, elle se glissa hors de sa chambre sur la pointe des pieds. Sait-on jamais ce qui pouvait lui arriver. Elle arriva bien rapidement à la fontaine et l’y trouva assis. Souriante, elle s’avança vers lui dans un beau sourire. « Hey… Je suis en retard ? » Elle s’arrêta juste devant lui, l’observant tout en rougissant. Il fallait dire qu’elle le trouvait vraiment beau son Morgan.
avatar
Morgan L. Saint-Ange
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Jeremy Dufour
crédit : Eva ♥
date d'entrée : 14/01/2014
âge du personnage : 18 ans.
épîtres postées : 57
gallions : 143



Message Posté Lun 9 Juin - 16:55.
Les yeux perdus dans le vide, dans les abîmes de cette eau si turquoise et si pure. Les pieds frigorifiés dans une eau si froide, il regardait les rayons se former autour de sa peau. Rien ne pouvait plus le relaxer à part ça désormais. L'odeur de l'eau et la vision de cette pureté attrayante. Ses yeux fermés voyaient sa chevelure danser dans son dos, ses écailles se formaient sur sa peau, son sourire, sur ses lèvres. Mais lorsqu'il ouvrait de nouveau les paupières, c'était un horizon vide qu'il retrouvait. À chaque fois. Il avait pris des distances pendant tout l'été après l'avoir embrassé. Il avait pris des distances car il s'était rendu compte que ses sentiments étaient plus forts qu'il ne l'aurait voulu et ça lui a fait peur. Il a réfléchi, pendant longtemps, il a essayé de faire sortir cette image de sa tête. Son image. Mais elle est restée encrée tellement profondément qu'il ne pouvait passer une seule journée sans la voir. Mais il s'y était fait. Il s'était fait au fait qu'il ne pouvait pas être avec elle. Plus être avec elle. Parce que ça signifiait s'ouvrir le cœur et le laisser saigner. Il avait peur de ses sentiments. Peur de ce que ça pouvait représenter. Il avait peur d'avoir mal. C'était l'une des premières fois où ce sentiment d'abandon était si fort. Il avait déjà vécu ça. Il ne voulait pas que ça recommence. Il est resté seul pendant ces deux mois, il a travaillé dans les constructions de bateaux de son grand-père et l'odeur de la mer ne faisait qu'accroître le manque trop fort qu'il ressentait déjà. Mais il aimait ça. Il avait toujours aimé ça. C'était peut-être pour cette raison également qu'Évangeline avait pris une place importante dans son cœur. C'était un être de l'eau. Et il en était fasciné. Il la trouvait différente, magnifique. Unique.

...

« Il ne suffit pas de se lever un matin et de se dire, ça y est, je vais me battre. Ce n'est pas comme ça que ça marche. C'est beaucoup plus compliqué. Ça tord l'esprit et ça te rend insomniaque. » Il avait planté son regard dans le sien. Son regard volcanique et totalement désemparé. « Quelqu'un disait, si on n'arrête pas la guerre, c'est la guerre qui nous arrêtera. Si on se bouge pas, si on se laisse marcher sur les pieds, on crèvera tous comme des chiens. Comme des miséreux et sans dignité. » Elle avait tremblé. Pendant toute la nuit. Il l'avait regardé plongé dans les bras de Morphée. Elle ne comprenait pas. Elle n'était pas juste une belle-mère pour lui. Elle était bien plus que ça. Elle était tout ce qui lui restait. Et elle ne comprenait pas. Elle pensait que tout s’arrangerait. Que la vie redeviendrait comme avant. Mais rien ne sera plus jamais comme avant. Parce que son père était mort. Parce que les cicatrices ne s'étaient pas refermées. Alors, un peu avant la rentrée, quand l'annonce de la coalition avait fait éclater des cris de joie. Elle pleurait. Elle pleurait des grosses larmes chaudes qui avaient inondé ses joues. Ce n'était pas très beau à voir. Il l'a prise dans ses bras et elle a dit « Ton père serait tellement heureux d'apprendre ça. Tellement heureux. J'aimerais qu'il soit là. » Alors, il lui a demandé si elle était toujours amoureuse de lui. Puis, elle lui a répondu que l'amour ça ne venait pas comme ça. Qu'une fois qu'un cœur est atteint, totalement atteint, même la mort ne pouvait le briser. Il a trouvé ça un peu bête sur le coup. Un peu naïf. Il se pensait plus fort et plus mature. Mais il n'en était rien.

Quand il a revu Évangeline pour la première fois. Ça lui a fait l'effet d'une décharge électrique. Il a tourné la tête pour ne pas croiser ses iris bleutés auxquels il avait tant pensé durant les deux mois précédents et a changé de chemin. Mais les jours passaient et les rencontres se faisaient de plus en plus nombreuses. Et l’occasion de retomber était bien trop importante. En réalité, il était faible, il l'était lâche, car il l'avait laissé entrer dans sa vie et elle avait glissé son poison dans ses veines. Son doux poison. Il était accro et rien ne pouvait surmonter ça. Alors, sur un bout de papier, il avait écrit ses quelques mots ce matin : « Rejoins-moi à la fontaine de Vénus vers 22 h. Morgan. » La tentation était bien trop grande qu'il ne pouvait que succomber.

Il s'était préparé. Pour une fois, il avait décidé d’honorer sa beauté. Ses cheveux, toujours en pagaille, lui donnaient un air un brin rebelle, contrastant avec la chemise blanche qu'il avait légèrement ouverte. Il s'est regardé une fois dans le miroir, puis il est parti. Les mains dans les poches et la clope au bec.

Assis près de la fontaine, il attendait sa belle depuis quelques minutes. À l'instant où elle apparut dans son champ de vision, il ne put que sourire devant cette beauté. « Hey… Je suis en retard ? » Se relevant, il prit sa main droite dans la sienne et y déposa un léger baisé. « Bonsoir » Le rouge sur les joues d'Évangeline le fit de nouveau sourire. « Ne t'en fais pas, j'étais en avance. » Il ne savait pas quoi dire. Pas par où commencer. C'était comme retrouver quelque chose de précieux. On est abasourdi. Heureux. Et aucun mot ne semblait vouloir sortir de nouveau de sa bouche. Il lui prit la main et l’entraîna au bord de la fontaine. « J'ai beaucoup pensé à toi cet été. Je sais que je n'ai pas fait d'efforts pour prendre contact avec toi, et je le regrette. J'ai été con, idiot. Je pensais être impénétrable et pourtant, tu as réussi à contrôler mes pensées. » Il rit. « Je n'ai pas l'habitude de dire ce genre de chose, je ne suis pas réellement doué pour ça. Mais je voudrais m'excuser de ne pas avoir donné de nouvelles et de ne pas m'être bougé lorsque je te t'ai revu la première fois. »

_________________

It twists my insides burning fire
Ill be ignited. Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. - Bientôt nous aurons tous à choisir entre le bien... et la facilité. ❞
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Lun 9 Juin - 18:27.
Elle sentait son cœur frémir lorsqu’il lui offrit un nouveau sourire. Elle se sentait bien, heureuse, mais malgré tout, légèrement angoissée. Elle s’était toujours dit : Non, jamais je ne tomberai amoureuse. Mais c’était simplement impossible. Elle l’avait déjà compris avec amadeus, mais elle avait surtout vu à quel point ça pouvait être dévastateur. C’était trop. Beaucoup trop. Mais là, avec Morgan, c’était comme si le destin les avait obligé à prendre leur temps. C’était la meilleure chose à faire à vrai dire. Au moins pendant deux mois, elle a pu comprendre ce qu’elle ressentait pour lui et à voir à quel point il lui manquait, elle avait alors compris ce qu’il représentait pour elle. Mais comme beaucoup, elle avait peur. Peur d’aimer, peur de devoir accepter une fin prématurée à tout ça, peur de devoir l’abandonner un jour. Mais elle se disait aussi que si elle laissait trop cette foutue détresse la surmonter, alors elle ne vivrait plus rien. Et elle avait encore le goût de leur baiser sur le bout des lèvres. Rapidement, il lui prit la main, elle sentit ses joues s’enflammer avec autant de rapidité. Il lui lança un tendre bonsoir, elle souriait encore alors qu’elle a encore l’impression de sentir ses lèvres sur le dos de sa main. Il était rassurant, avouant qu’il avait eu un peu d’avance. Elle conserva sa main bien au chaud dans la sienne, elle n’avait aucune envie de la retirer à vrai dire. Elle avait l’impression qu’il était le premier à la regarder ainsi, à la tenir ainsi. Elle souriait indéfiniment, parfois elle s’en rendait compte et tentait d’arrêter. En vain honnêtement. Elle se laissa entraîner au bord de la fontaine, elle aimait beaucoup cet endroit même si elle ne le connaissait que depuis peu. La seule chose qui restait dérangeant ici était ces maudites petites fées qui adoraient jouer. Friponnes au possible, elles s’amusaient d’un rien ou au contraire, prenaient tout pour faire suer les gens. Elle en dégagea gentiment une qui essayait de lui soulever la robe et la poussa dans un mouvement gracieux vers les rosiers non loin. Elle porta à nouveau son attention sur Morgan qui s’était décidé à parler. « J'ai beaucoup pensé à toi cet été. Je sais que je n'ai pas fait d'efforts pour prendre contact avec toi, et je le regrette. J'ai été con, idiot. Je pensais être impénétrable et pourtant, tu as réussi à contrôler mes pensées. » Il se mit à rire, elle rougissait terriblement en l’observant, ses paroles venaient de la toucher directement et pourtant, ce n’était qu’un début, elle le savait parfaitement. « Je n'ai pas l'habitude de dire ce genre de chose, je ne suis pas réellement doué pour ça. Mais je voudrais m'excuser de ne pas avoir donné de nouvelles et de ne pas m'être bougé lorsque je te t'ai revu la première fois. » Elle plaça une de ses mèches derrière son oreille gauche, plus par nervosité qu’autre chose puisqu’il lui fallut à peine 18 secondes pour la retirer et laisser alors ses cheveux se replacer comme avant.

Elle plongea alors son regard océan (qui était d’un bleu éclatant comme rarement avant) dans le sien, lui caressant le dos de la main avec son pouce. « Tu n’es pas entièrement fautif aussi. Je t’ai attendu et quand j’ai rien vu venir, j’me suis dit… qu’au fond je devais pas être importante, alors j’ai pas essayé non plus. » Elle baissa sa tête un peu honteuse de ce qu’elle venait d’avouer avant de la redresser pour le regarder à nouveau avec beaucoup de tendresse. « Je t’en veux pas Morgan… j’aurais pu aussi faire des pas vers toi… Mais pour t’avouer la vérité, j’avais envie de le faire, j’étais juste effrayé à l’idée que tu puisses reculer en me voyant avancer. » Elle baissa ses yeux pour regarder leurs mains entrelacées. « J’aime quand on est proches comme ça. » Elle rougit encore, ça n’allait pas changer et ça ne changerait sûrement jamais à vrai dire. Elle le fixa à nouveau. « J’crois qu’au fond, on a autant peur l’un que l’autre de ce qui se passe et ce qui peut arriver dans le futur… mais pour une fois, j’ai pas envie de laisser cette peur me bouffer encore, elle m’a déjà assez souvent empêché de vivre à vrai dire. » Elle lui sourit sincèrement avant de poser délicatement sa main de libre sur la joue de Morgan pour lui caresser avec tendresse et douceur. C’était un moment parfait jusqu’à ce qu’une petite fée ne décide de les arroser. Riant en se mettant contre lui, elle observa la petite bestiole avant de le regarder lui. Elle n’avait pas envie de fuir le lieu, elle savait que les fées finiraient par se lasser et les laisser tranquille. Doucement, elle se posa sur le bord de la fontaine, attendant qu’il se mette à ses côtés pour croiser ses jambes et poser son châle sur ses épaules. « Tu m’as manqué Morgan… » Elle l’avait dit sans oser le regarder, mais en fixant le ciel encore étoilé. Se mordant, les lèvres, elle tourna finalement sa tête pour le voir. Il était si mignon…si beau même sous les étoiles. « J’ai plus vraiment envie qu’on soit si longtemps séparés…. Et surtout sans même se donner de nouvelles. » Hésitante, elle attrapa à nouveau la main du jeune homme dans la sienne avant de contempler à nouveau le firmament. Elle avait une irrésistible envie de l’embrasser mais elle n’osait pas. A vrai dire, elle avait cru qu’elle l’avait si mal embrassé qu’il avait préféré l’oublier.
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

Starlit night ♥ Evan [PM]

T H E . H A I R . O F . A . U N I C O R N  :: rps

Sujets similaires

-
» Thuesday Night SuperShow Special - 10 Avril 2012 (Résultats)
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Evan Blurder, et fier de l'être. ( en cours )

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: