VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Ҩ Les Chevaux de Thrace ▬ Jeanne ; Wade ; Aurore ; Marie.
ϟ you belong to the world, and when it screams your name back, don't pretend you don't hear it.
avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ, muhahaha
informations
Je suis un PNJ, muhahaha

crédit : Domina
date d'entrée : 24/04/2010
épîtres postées : 1184
gallions : 7080

♦ Nota Bene
:
: quelques adjectifs pour vous définir
: ce que vous avez sur vous



Message Posté Jeu 30 Mai - 22:37.

Rentrée des classes
La loi du nouveau directeur de Beauxbâtons


● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


La foule est fébrile. La rumeur des conversations, ténue, murmure encore les plus folles suppositions quant à ce que peut contenir ce désormais mythique labyrinthe, quand d'autres rechignent tout net d'y entrer. D'autres ont failli y mourir, par la simple volonté d'une minorité dominante et tyrannique ; comment le directeur et la rectrice peuvent-ils encore penser à l'utiliser pour une remise à niveau ?

Une remise à niveau. Le ton était donné ; et le nom de l'épreuve tout trouvé. Le directeur de l'Académie, présidant le corps professoral réuni, réclame le silence d'une voix de stentor, calmant étudiants et élèves réunis, avant d'égrener lentement les consignes et la constitution des différentes équipes. Leur nom ? Une épreuve passée par Hercule selon les récits de la mythologie grecque. Un indice sur ce qu'il vous attend ?

C'est à votre tour.

Rappel des consignes :

Ҩ Tous les sortilèges ne sont pas disponibles au cours de la progression ; ceux qui fonctionnent IRP seront précisés dans les posts de Dominus. Les sortilèges « indisponibles » peuvent néanmoins être formulés, mais ne produiront aucun effet.
Ҩ Les épreuves sont plus ou moins difficiles, le niveau requis pour faire face au mieux seront indiqués dans les posts de Dominus.
Ҩ Un chef de groupe sera désigné ; il devra, à la fin de chacun de ses posts, faire un choix entre trois numéros proposés dans le post de Dominus.

♠♠♠

Premier tour – Départ.
Les participants se trouvent à l’entrée du labyrinthe et avancent droit devant eux avant de se retrouver confronté à un croisement.

Ҩ Le chef de groupe du Lion de Némée est : Aurore Boissier.
Choix : 1 – 2 – 3.


Le staff de Beauxbâtons.
avatar
Wade J. Winchester
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Adam Brody
crédit : tearsflight
date d'entrée : 04/12/2012
âge du personnage : 19 ans
épîtres postées : 998
gallions : 3373

♦ Nota Bene
:
:
: * Balais Friselune et un Nécessaire à balais * Lot de portoloins (LD) * Une fiole de philtre de confusion * Une fiole de potion de sommeil * Un sérum de vérité * Une fiole d'antidote * Une cape d'Invisibilité * Balai encore unique en son genre produit dans un bois encore inconnu qu'on ne connait pas (forcément si il est inconnu) et fait en poils de fesse de troll !



Message Posté Ven 31 Mai - 20:28.
Une remise à niveau. Et puis quoi encore ? Wade n'en croyait pas ses yeux et ses oreilles. Le Directeur de l'Académie et la Rectrice de l'Université s'étaient mis d'accord pour mettre en place des épreuves de « remise à niveau »... Pendant un court instant, le jeune homme s'était demandé s'il ne s'agissait pas d'une blague. Presque tous les élèves et tous les étudiants avaient passé la dernière année à se battre, encore dix jours plus tôt, ils se trouvaient tous à la Cérémonie du 31 décembre où une bataille entre Ministère et Résistants avait explosé et pourtant Rubens et Rimbaud ne les trouvaient pas assez « bons ». Wade trouvait cela inadmissible et s'il s'était inscrit à l'épreuve des « Douze Travaux » c'était bien pour leur montrer qu'ils se trompaient.
D'un autre côté, un peu d’entraînement, ça ne faisait jamais de mal et maintenant qu'il devait encore plus se protéger et protéger l'artefact, il n'envisageait pas de sécher une opportunité de s'améliorer.
Son groupe était enfin formé... Et ça n'allait pas être de tout repos... Aurore sa nouvelle voisine, Marie qui connaissait tout de ses secrets... Enfin de son secret. Celui qu'elle était la seule à connaître. Son père, enfin son « père »... Bref, il espérait qu'elle ne ferait aucune réflexion inappropriée. Depuis qu'elle était au courant, elle avait plutôt été un pilier pour lui qu'un poids... Elle l'avait écouté sans rien dire et ça lui avait fait du bien. Et il se sentait soulagé de partager son secret avec quelqu'un et particulièrement quelqu'un qu'il ne connaissait pas à la base. C'était beaucoup plus simple et honnête que ça ne l'aurait été avec un ami à qui il aurait tenté de cacher des choses. Et enfin, il y avait Jeanne. Celle avec qui il avait percé un mystère, elle avec qui il avait intégré le Cercle des Poètes Disparus et avec qui il avait créé une Résistance à Beauxbâtons... Mais surtout, celle à qui il n'avait pas adressé la parole depuis qu'ils s'étaient perdus de vu pendant la Cérémonie du 31 décembre... C'était lui qui l'avait guidé, qui l'avait presque poussé à se battre aux côtés de la Résistance et pourtant, maintenant, tout était différent. Tout était compliqué. Elle n'était pas allée au bout de la chasse à l'artefact et d'une certaine manière, Wade en était jaloux... Enfin... Oui mais non, mais oui... mais en fait non... Les pensées de l'écossais se bousculaient et il avait du mal à les trier et à faire les bons choix.
Maintenant il faisait partie de l’Élite. Maintenant, il devait protéger l'artefact, son artefact. Et rien... Rien ne l'empêcherait de protéger son trésor. Il pouvait donner l'impression de retourner sa veste mais d'un côté il se rapprochait plus du Ministère, plus de l'artefact et DES artefacts. Il aurait pu jouer sur l'image d'un infiltré mais il fallait qu'il arrête de se voiler la face. Maintenant, la Résistance, January, Jeanne, Durmstrang, ses enquêtes... Tout cela était différent. Le matin, le midi, le soir, il ne pensait qu'à ça... Qu'au pinceau... Et même si ça le déchirait il ne pouvait pas combattre ses instincts les plus profonds... Il savait qu'il aurait du mal à s'expliquer et que son nouveau statut serait vu comme une trahison pour la Résistance... Il savait que tout le monde penserait qu'il avait retourné sa veste mais, ce n'était pas ça. Du moins c'est ce dont il essayait de se convaincre...

Bref, pour le moment, ils étaient tous là pour la même chose, tous membres du même groupe. Quand ils étaient arrivés devant le labyrinthe, les quatre jeunes gens n'hésitèrent pas une minute avant de mettre un pied à l'intérieur. Ils se sentaient prêts. Prêts à combattre tout ce qu'ils allaient croiser, ensemble. Car, quoi qu'il arrive, pour Wade les trois personnes qui se trouvaient avec lui comptaient pour lui. Et même si elle déciderait de le fuir, il considérera toujours Jeanne comme sa petite sœur. Son alter-ego féminin... Enfin... Il ne se reconnaissait plus et en présence de la petite blonde, il avait l'impression de retrouver une part de lui.
Ils avançaient tout droit, baguette en main, les yeux de tous les côtés, impatients de voir quelle serait leur première épreuve.

Spoiler:
 
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Ven 14 Juin - 18:06.


l'union fait la force. nos vies en dépendent

Les yeux levés vers le directeur, je l’écoute attentivement dicté la nouvelle épreuve que nous aurons à traverser. Est-ce que les autres, dans les autres écoles, sont conscients à quel point, à Beauxbâtons, nous devons nous battre pour notre établissement? Tellement de malheurs pour si peu. Au moins, maintenant, les ronces ne recouvrent plus les murs, mais tout de même.. Les yeux plein de larmes, je sers Eva contre moi. Je ne veux pas la quitter, non pas encore, plus maintenant. Mais nous le devons. Pourquoi nous impose-t-on cela? « Je te le promets. Protego et Periculum, j’ai compris. Sinon, j’ai les autres pour me protéger.. Ça va bien aller. » Je lui promets de rester en vie, coûte que coûte. Mais peut-on vraiment tenir une telle promesse? Je la sers contre moi, essuyant ses larmes qui me sont contagieuses. Je dois rester forte. Mais j’ai si peur, maintenant, si peur de mourir et de la laisser seule. L’éventualité de sa mort vient m’effleurer, et mes larmes redoublent. « Fais attention à toi aussi, je veux te revoir à la fin du labyrinthe. Je t’aime.. » Et voilà qu’elle repart dans son groupe, et mon cœur se fend un peu plus. Me rapprochant de Wade, mon nouvel ami élitien, je reste dans son ombre, craintive mais voulant tout de même réussir cette nouvelle épreuve dans ma vie. Mon cœur bat la chamade tandis que nous avançons dans le labyrinthe. Qu’est-ce qu’il va bien pouvoir nous réserver? Après toutes les horreurs des sous-sols de Beauxbâtons, je m’imaginais le pire. Mais il ne faut pas perdre espoir, n’est-ce pas? « On va y arriver. On est des BBiens après tout. » Je regarde mes compagnons, et nous avançons ensemble vers notre destin. « Soyez vigilants et gardez vos baguettes en l’air, surtout. »
Choix #1


made by ℬlue ℐⅴy
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 7 Juil - 23:15.
Le labyrinthe se trouvait devant moi, devant nous. Aurore, Marie, Wade et moi. Nous allions devoir nous serrer les coudes, combattre ensemble. Nous protéger les uns les autres face à des créatures que nous ne connaissions pas. Pas encore, en tout cas. Les uns allaient regarder à gauche, les autres à droite. Chacun allait devoir compter sur l'autre, nous allions devoir nous faire confiance. C'était l'unique condition pour pouvoir survivre à cette épreuve, et ainsi progresser. Du moins, c'était ce qu'on ne cessait pas de nous raconter. Une remise à niveau. En soi, je trouvais que c'était une bonne idée : nous allions resserrer des liens déjà existants ou en créer de nouveau avec des personnes d'autres années et d'autres écuries. Nous allions utiliser des sortilèges appris en cours dans des situations de danger diverses, nous allions réfléchir vite et agir rapidement. Nous n'allions plus être divisés, entre les résistants et les autres, les frondeurs et l'élite, les bons élèves et les rebelles. Nos baguettes devaient être levées face à un ennemi commun, pour un but partagé. Nous devions n'être plus qu'un. Une individualité. Un groupe. Une école.

Le labyrinthe se trouvait devant moi, devant nous. Aurore, Marie, Wade et moi. Il y a quelques temps, j'aurais sans aucun doute été ravie d'être avec eux. Il y a quelques temps, leur faire confiance ne m'aurait posé aucun problème, j'aurais pu les suivre les yeux bandés, sans baguette, à leur entière merci. Aujourd'hui, je ne baisserais ma baguette sous aucun prétexte, et je ne fermerais pas les yeux plus d'une fraction de seconde.

Aurore, que je ne connaissais pas, faisait maintenant partie de l'Elite, l'ennemi que je combattais et que j'étais censée haïr en tant que meneuse des Frondeurs.

Wade, c'était un peu mon grand frère, celui qui m'avait en quelque sorte entraînée dans la résistance, qui m'avait ouvert les yeux sur les agissements du ministre. Celui avec qui tout avait commencé. Seulement, il avait trouvé l'artefact, tandis que je restais figée dans les sous-terrains de l'académie. Et tout avait changé. Je ne comprenais pas comment c'était possible. Je ne l'avais même pas su immédiatement, qu'il avait changé de camp, puisqu'il avait agi tout à fait normalement lors des incidents du 31 décembre. Lors de ce réveillon, je croyais encore qu'il était des nôtres, de mon côté, mais, apparemment, il ne l'était déjà plus. Tout était beaucoup trop confus, je n'arrivais toujours pas à rassembler toutes les pièces du puzzle. Toujours était-il qu'il avait donné l'artefact au ministre, comme tous les autres. Toujours était qu'il faisait partie de l'Elite, lui aussi. Toujours était-il que cela signifiait que nous étions ennemis. Je n'osais plus lui parler, je n'osais même plus le regarder. Pourquoi ? Parce que je me sentais trahie, je me sentais flouée. Il avait piétiné notre amitié, certes récente, mais que je croyais solide. En même temps, il avait aussi piétiné ce que je croyais être ses convictions, et c'est pourquoi j'étais également déçue. Pourquoi ? Parce que lui parler, c'était lui mentir. C'était éviter de parler des actualités, de parler de ce que nous étions devenus en empruntant des chemins différents. Il savait sans aucun doute que je faisais partie des Frondeurs, mais je ne pouvais pas lui en parler pour autant. Pourquoi ? Parce que, et c'était sans doute le pire, je ne pouvais pas m'empêcher de l'envier. Un peu, rien qu'un peu, mais de l'envier quand même. Après tout, j'avais aussi cherché cet artefact, j'y avais mis autant d'énergie que lui et les autres. J'avais seulement eu moins de chance. Oui, j'aurais pu être à sa place, profiter des beaux appartements, de la célébrité et de la fierté de mes parents. A chaque fois, une pointe de jalousie me serrait le cœur, et à chaque fois je m'en voulais. Car je ne devais pas être envieuse, je ne devais pas regretter, au contraire. Je devais être fière, orgueilleuse et battante. Je devais garder la tête haute, n'avoir que des pensées pures, ne me soucier que de justice et d'égalité, et non pas d'une quelconque renommée ou de divers biens matériels. Je le savais bien, mais ce n'était pas toujours facile.

Marie, elle, était du même côté que moi, étant une frondeuse... mais je ne pouvais plus lui faire confiance non plus. La dernière fois que nous nous étions vues, elle m'avait fait tomber de mon cheval ailé, pour gagner la course, ou bien pour autre chose, je ne le savais pas encore. Elle avait beau s'être excusé, cet événement -sans que je sache vraiment pourquoi- avait tout remis en question, de mon côté en tout cas : je me demandais désormais si nous étions vraiment amies, si tout n'était pas encore que faux-semblants et cachotteries, si elle ne m'avait pas menti, elle aussi. Je ne savais plus quoi penser. Je ne savais plus quoi faire.

Je savais simplement que je devais être prête à tout, en pénétrant dans ce labyrinthe. Nous marchions tout droit, et je n'écoutais pas Aurore déblatérer de belles paroles sur les Beauxbâtoniens. J'aurais aimé la croire, mais je doutais trop pour cela. Je ne pouvais pas m'enlever de la tête qu'elle savait peut-être que j'étais son ennemi. Et plus j'y pensais, plus ce doute devenait une certitude. Et si tout cela n'était qu'un piège ? Et si les deux membres de l'Elite étaient là pour nous tuer, Marie et moi ? Pire, et si Marie était avec eux ? Cela expliquerait son comportement suspect, à la rivière l'autre jour. J'avais tendance à imaginer le pire, c'était toujours ainsi avec moi. Mais quand je ne faisais pas confiance aux autres, à ceux qui m'entouraient, c'était encore pire. On arriva à un croisement, et je levai ma baguette, prête à toutes les surprises, qu'elles soient bonnes ou mouvaises. Toutefois, je n'étais plus certaine de la provenance de ces dernières : le danger allait-il venir du labyrinthe, ou plutôt de mes soi-disant camarades ?

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

Ҩ Les Chevaux de Thrace ▬ Jeanne ; Wade ; Aurore ; Marie.

T H E . H A I R . O F . A . U N I C O R N  :: reliques pré jean-paul :: quêtes

Sujets similaires

-
» Roulotte et perte de chevaux.
» [Rohan/Réalisation] Peigne aux chevaux
» Le 30 mai 1431... Jeanne d'Arc est brulée vive à Rouen...
» Tous sur les chevaux (repro., soin etc...)
» Les chevaux, la brute et le truand [PV : Eidren]

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: