VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

RP à thème : Le repas qui dégénère - Jeanne, Maxence, Micaëla & Wade
ϟ you belong to the world, and when it screams your name back, don't pretend you don't hear it.
avatar
Wade J. Winchester
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Adam Brody
crédit : tearsflight
date d'entrée : 04/12/2012
âge du personnage : 19 ans
épîtres postées : 998
gallions : 3373

♦ Nota Bene
:
:
: * Balais Friselune et un Nécessaire à balais * Lot de portoloins (LD) * Une fiole de philtre de confusion * Une fiole de potion de sommeil * Un sérum de vérité * Une fiole d'antidote * Une cape d'Invisibilité * Balai encore unique en son genre produit dans un bois encore inconnu qu'on ne connait pas (forcément si il est inconnu) et fait en poils de fesse de troll !



Message Posté Sam 26 Jan - 14:14.



Comment être encore plus ridicule ?

★ noms des participants: Jeanne Brosac, Maxence Pâris de Valdré, Micaëla T. Delibes & Wade J. Winchester.
★ statut du sujet: Animation.
★ date: Fin du mois de novembre.
★ heure: L'heure du diner.
★ météo: Nuageux.
★ saison: 2.
★ numéro et titre de l'intrigue globale en cours: 3.
★ numéro et titre de l'intrigue en cours: 3.
★ intervention de dominus: J'y sais pas.
★ récompenses: Nada.





avatar
Wade J. Winchester
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Adam Brody
crédit : tearsflight
date d'entrée : 04/12/2012
âge du personnage : 19 ans
épîtres postées : 998
gallions : 3373

♦ Nota Bene
:
:
: * Balais Friselune et un Nécessaire à balais * Lot de portoloins (LD) * Une fiole de philtre de confusion * Une fiole de potion de sommeil * Un sérum de vérité * Une fiole d'antidote * Une cape d'Invisibilité * Balai encore unique en son genre produit dans un bois encore inconnu qu'on ne connait pas (forcément si il est inconnu) et fait en poils de fesse de troll !



Message Posté Sam 26 Jan - 14:22.
Ah, enfin il était arrivé au moment de la journée qu'il attendait depuis qu'il s'était réveillé, le dîner. Toute la journée il n'avait pensé qu'à son devoir de botanique, allant des serres à la bibliothèque. Il en avait même sauté l'heure du déjeuner et du goûter.
C'était donc tout guilleret que Wade se rendait vers le réfectoire. Il s'installa à la première table qu'il vit ne faisant même pas attention au fait qu'il y ait une table par écurie ou pas. Il voulait juste manger.
Il n'avait même pas remarqué qu'à sa diagonale directe se trouvait Micaëla tellement il était subjugué par son assiette la regardant avec de grand yeux en espérant qu'elle se remplisse d'une minute à l'autre.
A côté de lui se trouvait Jeanne et en face Maxence, deux personnes avec qui il avait enquêté sur les inféris... Sans succès. Ils avaient pourtant bien avancé et il trouvait dommage qu'ils se soient fait renvoyés du chevet de leur camarade par l'infirmière... Ils auraient pu aller loin... M'enfin ! Il leur adressa tout de même un sourire pour leur montrer qu'il les avait bien reconnus.
Quand son regard se posa finalement sur Micaëla, le garçon la regarda un peu trop longtemps pou que ça passe vraiment inaperçu puis lui adressa un petit signe de tête.
La nourriture apparaissait enfin sur la table et l'écossais devait avoir l'air d'être affamé depuis au moins trois jours. Il se précipita sur les feuilletés au fromage en face de lui, rempli son assiette de légumes verts et termina en y ajoutant un... heu non... trois blancs de poulet.
Même sans l'avoir encore goûtée et juste en la regardant, le garçon avait le sourire aux lèvres. Il avait complètement oublié que d'autres personnes l'entouraient...
Entre deux bouchées, l'universitaire s'empara du pichet d'eau citronnée et commença à servir les gens qui l'entouraient... Un verre pour Maxence, un verre pour Micaëla... Au moment où il allait servir Jeanne, la jeune fille eut comme un soubresaut et avança son verre vers lui. Résultat, au lieu de l'aider en approchant son verre, Jeanne lui avait fait renversé de l'eau sur la table. En voulant reculer pour lui remplir tout de même son verre, elle l'avait du coup reculée et il en renversa partout sur son assiette et une petite couche d'eau commença à apparaître sur la table.
Décidément, les deux jeunes n'étaient vraiment pas sur la même longueur d'ondes.
Dans d'autres circonstances, Wade n'aurait sûrement rien dit mais là c'était son ventre qui avait pris le dessus et qui parlait :

W a d e – « Mais tu fais exprès ou quoi !! »


De l'eau de la table avait commencé à couler sur son pantalon et en se levant pour quitter la table il se rendit compte qu'on aurait dit qu'il s'était fait pipi dessus. Du coup il se rassit aussitôt en essayant d'éponger un peu la table.
Il regarda Jeanne avec un sourire bizarre, pris la carafe et lui renversa le reste de son contenu sur son assiette et son pantalon.

W a d e – « Voilà, maintenant on est quitte et tu ne vas pas non plus pouvoir quitter la table ! »

Le garçon ne pensait plus au fait que Micaëla était là et il réagissait vraiment comme un enfant de quatre ans... Voir moins... Même pour une question aussi banale, il appliquait toujours la loi du Talion : « Œil pour œil, dent pour dent » ! De toute façon maintenant il pouvait difficilement faire marche arrière et il avait déjà l'air d'un idiot à faire une scène en plein milieu du réfectoire pour un peu d'eau... Il lui était donc presque impossible de se rattraper et préférait donc camper sa position d'idiot quitte à perdre toute crédibilité auprès de Micaëla.
D'un autre côté après ça, il se disait qu'il avait décidément aucune chance avec la jeune musicienne...
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Jeu 28 Fév - 23:03.
Enfin, l'heure du repas. Mon ventre criait famine depuis longtemps déjà, mais j'avais refusé de l'écouter. J'étais restée à la bibliothèque pendant des heures, refusant d'en sortir tant que je n'avais pas fini tous mes devoirs. J'avais prévu de tout faire en une matinée seulement, puis de profiter de l'après-midi pour vaquer à des occupations plus divertissantes. Mais j'avais beau voulu me concentrer sur l'histoire de la magie, sur les potions ou quoique ce soit d'autre, mes pensées avaient toujours fini par s'échapper. Comme un papillon, que l'on tenterait en vain d'attraper. Oui, mon esprit était à chaque fois parti loin, bien loin de tous les livres posés sur ma table. Bien loin d'un parchemin sur lequel était soigneusement des formules variées, bien loin d'un chaudron quelconque. Irrémédiablement, mes pensées avaient dérivé jusqu'à Londres, sans que rien ne semble pouvoir les arrêter. Elles avaient vogué vers la crue, vers l'eau qui montait, encore et encore. Et vers Eltan, perdu dans les eaux. Je savais, grâce à ma cousine, qu'il avait survécu, mais Londres n'était pas encore sauvé. Tous les jours, je me torturais de nouveau, inlassablement. Était-il vivant ? Ou son corps se trouvait-il avec les autres, à la morgue. Ou bien pire encore, au fond de l'eau ? C'était ridicule, et je m'en rendais bien compte. Mais je ne pouvais pas résister à cette angoisse, sourde, et incontrôlable. J'avais toujours été comme ça : je m'assaillais de questions. Je cherchais les réponses autour de moi, dans les livres, auprès des autres. Je ne la trouvais pas. Alors j'étouffais de questions insolubles... ou en tout cas qui me paraissaient insolubles. Et j'avais beau essayer de me calmer, de relativiser, rien n'y faisait. J'étais persuadée que je ne pourrais jamais changer cette facette de ma personnalité.

Mais ce n'était pas le moment pour faire une analyse psychologique de qui que ce soit... et surtout pas de moi-même. J'entrai dans la salle-à-manger, les jambes un peu tremblantes. Il fallait vraiment que je mange. Je m'assis à la première table, le plus vite possible. Ce fut seulement à ce moment là que je regardai qui était assis. Tout d'abord, Micaëla. Je le connaissais peu, voire pas du tout, certes, mais jusque là tout allait bien. Et puis, juste dans ma diagonale... Maxence. Je déglutis péniblement. Je regardai autour de moi, cherchant du regard quelque chose pour me sortir de ce pétrin. Mais je ne pouvais pas repartir, pas maintenant qu'il m'avait vu le regarder. Alors je baissai simplement les yeux, et rougis, souhaitant tout simplement être ailleurs. Loin. Notre recherche ensemble du point faible des inferis n'avait rien arrangé, au contraire même. Je me sentais encore plus ingrate, encore plus ridicule. Et, encore une fois, j'étais là, au mauvais endroit, au mauvais moment. Sans rien pouvoir faire d'autre que lui imposer ma présence honteuse, sans rien pouvoir faire d'autre que lui imposer ma vue, sans rien pouvoir faire d'autre que lui imposer le souvenir de cet instant affreux, et sans doute encore plus douloureux pour lui que pour moi.

Heureusement, Wade arriva peu après et s'installa à côté de moi, détournant ainsi l'attention. Je répondis à son sourire, m'accrochant à ce simple geste de la bouche qui ne signifiait pas grand chose, sinon rien. C'était un peu ma bouée de sauvetage, alors que je me noyais dans une mer de honte. Je repris un peu de ma contenance, me redressant tandis que la nourriture apparaissait sur la table. Je me servis allégement, oubliant que je voulais perdre un peu de poids. Oh, pas beaucoup, mais un peu quand même. Juste de quoi être mieux proportionnée, juste de quoi m'approcher un peu, rien qu'un peu de la perfection.

Wade, prit d'un soudain élan de sympathie -et sans doute grâce à ce qu'il enfournait à toute vitesse dans sa bouche- commença à nous servir de l'eau citronnée. Alors qu'il approchait le pichet de mon verre, je décidai de l'aider un peu, ou du moins de ne pas simplement attendre qu'il me serve. J'avançai donc mon verre de quelques centimètres vers lui... malheureusement, c'est à cet instant qu'il décida de verser l'eau aromatisée, et celle-ci manqua sa cible, éclaboussant la table. Gênée, je m'empressai de reculer mon verre. Encore une fois, j'agis au mauvais moment, car Wade avait déjà effectué le mouvement inverse, renversant de nouveau l'eau sur la table. Cette dernière commençait à être sérieusement inondée, même si je tentai d'éponger un peu l'eau avec des serviettes. « Mais tu fais exprès ou quoi !! » Son ton, agressif, me fit sursauter. Je rougis violemment, embarrassée au plus haut point. « Je suis vraiment désolée, je voulais aider et... je suis vraiment désolée, si tu veux, je vais chercher d'autres serviettes pour enlever tout ça... » Un jet d'eau me coupa la parole. Wade me regardait, un sourire aux lèvres. « Voilà, maintenant on est quitte et tu ne vas pas non plus pouvoir quitter la table ! » J'étais trempée... et oui, comme lui, on aurait dit que je m'étais oubliée pendant le repas... Cramoisie, je regardai autour de moi, ne sachant pas que faire. A vrai dire, je n'avais désormais plus qu'une seule envie : m'enfuir en courant, et changer de tenue. Je devais être absolument affreuse, complètement risible. Et pourtant, quelque chose me retint. Était-ce la présence de Maxence à qui je voulais montrer que je n'étais pas que cette pleurnicharde qui l'avait dérangé des années auparavant ? La fatigue, la faim ou l'angoisse ? Ou bien le sourire satisfait de Wade, et son injuste vengeance ?

Sans même réfléchir à tout cela, oubliant pour une fois toutes les questions qui revenaient, d'habitude, sans cesse à mon esprit, je plongeai la main dans le plat de pâtes à la bolognaise. Puis je lançai une belle boule rouge sur Wade, le tout agrémenté d'un petit rire. « Tiens, ça t'apprendra à agir comme un enfant de trois ans ».

Je ne savais pas encore -mais j'aurais dû m'en douter, c'était tellement prévisible- que ce geste allait déclencher une véritable bataille de nourriture.

Spoiler:
 
avatar
Micaëla T. Delibes
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it
You are frozen, when your heart is not open...
star : Mischa Barton
crédit : (c) ECK
date d'entrée : 12/04/2012
âge du personnage : 18 ans
épîtres postées : 910
gallions : 2751

♦ Nota Bene
: Mon frère et ma soeur... allez voir dans les familles des membres =)
: † Miss you mom...
: Potion d'aiguise-méninges | 2 fioles d'antidotes | Potion d'obscurité | Potion de sommeil | Potion de régénération forte des PV | 2 potions de régénération forte des PM | Lot de portoloins Quand le Nord se dévoile (1 mois)



Message Posté Mar 2 Avr - 9:50.


Un dîner qui dégénère...

...mais vous avez quel âge ?
parce que c'est définitivement digne d'enfants de cinq ans...
Même avec un don de médium, il y a des choses qu'on ne voit pas venir. Ca, ça en faisait partie. Ne serait-ce que parce que je n'avais pas vraiment prévu de me retrouver à table ainsi entourée. Mon regard passait de l'un à l'autre de mes voisins avec inquiétude. Il y avait Maxence, déjà, à qui je n'osais plus adresser la parole depuis qu'il m'avait plantée au milieu du couloir devant la tapisserie, après m'avoir carrément engueulée pour avoir simplement émis l'idée que voir la psychomage pourrait peut-être lui faire du bien. C'était mon cas, j'avais juste pensé que ça pourrait lui être bénéfique à lui aussi... Bref. Depuis, c'était constamment tendu dès que j'étais dans son périmètre, et je ne savais pas quoi faire ou dire pour calmer le jeu, si bien qu'on en restait là. Autant dire que je n'avais plus ouvert la bouche depuis que nos regards s'étaient croisés. Et puis il y avait Wade, aussi, et si nos relations n'avaient rien à voir avec celle que j'entretenais avec Maxence, il n'en restait pas moins que nous n'étions pas vraiment parfaitement serein, l'un comme l'autre. Et pour cause, pour ma part, puisqu'il me plaisait décidément beaucoup, et que je me retrouvais à être plus réservée et timide encore que d'ordinaire en sa compagnie. D'ailleurs, ce regard qu'on a échangé, je ne sais pas du tout comment l'interpréter. Est-ce que j'aurais dû dire quelque chose ? Faire quelque chose ? Il a finit par m'adresser un signe de tête auquel j'ai répondu de la même manière, avec un sourire un peu contrit, et j'ai replongé le nez dans mon assiette. Assez pitoyable, il faut bien avouer. Et j'espérais vaguement que la présence de Jeanne, que je ne connaissais cependant pas plus que ça, pourrait détendre un peu l'atmosphère, mais je n'imaginais pas encore la tournure qu'allaient prendre les choses.

C'était pourtant parti comme si tout allait se passer de la façon la plus ordinaire qui soit, Wade nous servait tour à tour à boire, et j'appréciais le geste mais... quand il arriva au verre de Jeanne, tout partit totalement en cacahuète. Je n'ai pas bien vu ce qu'il s'était passé, puisque je n'avais guère relevé les yeux après avoir balbutié un remerciement à l'anglais pour m'avoir servi, mais le cri de celui-ci m'a fait relever la tête, pour réaliser que la table et son assiette avaient été généreusement arrosées.

« Mais tu fais exprès ou quoi !!
- Je suis vraiment désolée, je voulais aider et... je suis vraiment désolée, si tu veux, je vais chercher d'autres serviettes pour enlever tout ça... »


L'eau dégoulinait sur lui si bien que... la confusion pouvait être assez facile, pour quelqu'un qui le croiserait simplement dans les couloirs. J'ai porté une main à ma bouche, légèrement embarrassée, et je leur ai tendu les serviettes que j'avais à portée de main puisque Jeanne tentait autant que lui de réparer les dégâts... Dans le vide. Parce que manifestement, son but, à lui, à présent, c'était surtout de se venger et je l'ai regardé faire avec des yeux ronds, un bras encore en travers de la table pour rien.

« Voilà, maintenant on est quitte et tu ne vas pas non plus pouvoir quitter la table !
- Tiens, ça t'apprendra à agir comme un enfant de trois ans. »


Si j'ai été choquée du geste de Wade, je n'en étais pas moins de la réplique de Jeanne. Mais... Qu'est-ce qu'il se passait, là ? Par réflexe plus qu'autre chose, je me suis levée, les bras tendus devant moi, espérant apaiser un peu les deux belligérants.

« Oh... Euh... Doucement tous les deux... C'était juste un accident... »

Sauf que ça ne l'était plus. Du petit incident certes gênant mais guère plus dramatique, on en arrivait à la bataille rangée. Et je pensais bien que si l'anglais s'était vengé en inondant l'assiette et les vêtements de Jeanne, il ne risquait pas d'en rester là maintenant que ses vêtements étaient maculés de sauce tomate...
Wade J. Winchester
Crush crush crush
BeauxBâtons - Université - 1ère année
Jeanne Brosac
Just a face in the crowd
BeauxBâtons - Hestia - 8ème année
Maxence Pâris de Valdré
You don't like me
BeauxBâtons - Hestia - 9ème année
Micaëla T. Delibes
This is me
BeauxBâtons - Hébé - 9ème année
avatar
Wade J. Winchester
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Adam Brody
crédit : tearsflight
date d'entrée : 04/12/2012
âge du personnage : 19 ans
épîtres postées : 998
gallions : 3373

♦ Nota Bene
:
:
: * Balais Friselune et un Nécessaire à balais * Lot de portoloins (LD) * Une fiole de philtre de confusion * Une fiole de potion de sommeil * Un sérum de vérité * Une fiole d'antidote * Une cape d'Invisibilité * Balai encore unique en son genre produit dans un bois encore inconnu qu'on ne connait pas (forcément si il est inconnu) et fait en poils de fesse de troll !



Message Posté Ven 6 Déc - 11:33.
RP ABANDONNE
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

RP à thème : Le repas qui dégénère - Jeanne, Maxence, Micaëla & Wade

T H E . H A I R . O F . A . U N I C O R N  :: rps

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: