VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

[PM]Rencontre percutante * Wade / Rosa*
ϟ you belong to the world, and when it screams your name back, don't pretend you don't hear it.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Lun 31 Déc - 18:30.
Code:


Rencontre percutante
Ca fait mal à l'égo

★ noms des participants: Rosalina C. Bertone & Wade J. Winchester
★ statut du sujet: privé
★ date: 22 novembre 2056
★ heure: fin d'après-midi
★ météo: très humide
★ saison: 2
★ numéro et titre de l'intrigue globale en cours: 003
★ numéro et titre de l'intrigue en cours: 003
★ intervention de dominus: nope, thanks
★ récompenses: //





Dernière édition par Rosalina C. Bertone le Mar 8 Jan - 21:23, édité 2 fois
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Lun 31 Déc - 18:34.


Rencontre percutante
Ca fait mal à l'égo
Guillerette, je remontai vers Beauxbâtons, les bras bien chargés. J'en étais, littéralement, à me retenir de danser sur place. Certes, mon porte-monnaie se retrouvait bien allégé, à présent, mais cela valait le coup. Sur la cage de ma nouvelle chouette, j'avais mis un drap pour la protéger du vent froid et de l'humidité le temps de revenir à l'école. La petite boule de fourrure féline, elle, était bien à l'abris contre mon coeur et ronronnait de plus belle. A croire qu'il était heureux d'être là, ce que j'espérais réellement. Comme quoi, affronter ma peur des lapins avait eu au moins une utilité. Je venais tout juste de descendre de la barque dans laquelle j'avais fait la traversée et remontai vers le portail de l'académie. Il faisait encore jour, mais sans doute plus pour très longtemps. En tout cas, j'avais hâte de montrer à Mi mes deux animaux. J'avais, dores et déjà, trouvé un nom pour ma chouette harfang des neiges: elle s'appellerait Himalaya à cause de ses superbes plumes blanches tachetée de noir comme l'étaient les sommets des plus hautes montagnes sur lesquelles quelques roches apparaissaient néanmoins. Pour mon petit chaton, par contre, j'hésitai encore, d'autant que je n'avais même pas cherché à savoir si c'était un petit mâle ou une petite femelle quand je l'avais choisi dans la boutique. Enfin... Je verrai ça quand je serai dans ma chambre. Il faudrait que je lui installe un petit coin pour lui/elle avec un petit lit, une gamelle d'eau, une gamelle de nourriture, un coin où faire ses besoins, même si, ma chambre étant au rez-de-chaussée, il ou elle pourrait sortir quand il ou elle voudrait...

J'étais tellement bien perdue dans mes pensées que je ne vis pas venir l'obstacle. Un obstacle? Quel obstacle, d'ailleurs? Il n'y avait rien devant moi l'instant d'avant et, pourtant, j'eus l'impression de me prendre un mur. Je me retrouvai sur les fesses, littéralement. J'avais fort heureusement, eu la présence d'esprit de ne lâcher ni le chat, ni la cage, mais mon fessier venait d'en prendre un grand coup. Autant pour mon amour propre...

"Aye..." marmonnai-je, en restant assise un instant le temps de reprendre mes esprits. "Qu'est-ce que..."

Certes, la nuit était tombée entre le moment où j'étais sortie du magasin, et le moment où j'arrivais finalement à Beauxbâtons... Mais bon! Tout de même! Dans quoi étais-je donc rentrée? Un champ de force? Impossible! Nous préfets aurions été prévenus avant sa mise en place! Mais alors... Y avait-il quelqu'un? Je fronçai les sourcils à cette idée et posai la cage et les sacs de nourriture le temps de me relever en frottant mon arrière-train blessé.

"Il y a quelqu'un?" demandai-je tout en fouillant ma poche de ma main libérée.

Je sortis la baguette que j'avais toujours sur moi, craignant, l'espace d'un instant, de me retrouver en face d'un inferi. Je l'allumai d'un lumos, mais ne vis rien du tout. D'une certaine façon, cela me rassura: il n'y avait pas d'inféris dans le coin. Je profitai de cet instant pour vérifier que le chaton dans ma main - dont je me rendis seulement compte qu'il avait planté ses griffes dans ma peau, aye - allait bien et que ma chouette aussi - avant de lancer un:

"Homnium revelio"

Mon sortilège marcherait-il? Après tout, il était supposé révéler la présence d'une personne dans une pièce! Là, nous étions en extérieur!
avatar
Wade J. Winchester
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Adam Brody
crédit : tearsflight
date d'entrée : 04/12/2012
âge du personnage : 19 ans
épîtres postées : 998
gallions : 3373

♦ Nota Bene
:
:
: * Balais Friselune et un Nécessaire à balais * Lot de portoloins (LD) * Une fiole de philtre de confusion * Une fiole de potion de sommeil * Un sérum de vérité * Une fiole d'antidote * Une cape d'Invisibilité * Balai encore unique en son genre produit dans un bois encore inconnu qu'on ne connait pas (forcément si il est inconnu) et fait en poils de fesse de troll !



Message Posté Mar 8 Jan - 2:16.
Cela ne faisait qu'à peine une semaine que Wade avait retrouvée Micaëla et déjà la pensée de la revoir seul à seul habitait sa tête. Il ne voulait pas avoir l'air collant ou « trop motivé » et en même temps il y avait cette force à l'intérieur de lui qui l'empêchait de faire autre chose que de penser à la jeune fille.
Quand ils s'étaient quittés, elle lui avait demandé si la prochaine fois il pourrait jouer pour elle... Bien sûr, sur le coup il avait dit oui, comme s'il avait le choix... Il n'aimait pas jouer devant d'autre personne. Il avait beau savoir que ce n'était pas si important que ça il n'arrivait pas à se mettre en tête que ce n'était pas parce qu'il jouait devant quelqu'un qu'il donnerait forcément l'impression de se trouver génial... Enfin. Maintenant qu'il avait dit oui, il ne pouvait pas vraiment faire marche arrière et finalement en y repensant il se disait que jouer pour elle était différent de jouer devant elle.
Il avait dans l'idée que jouer pour quelqu'un laissait transparaître tous les sentiments qui sont durs à exprimer. Et il savait que même s'il ne se sentait pas près à raconter à quiconque la révélation que lui avait fait sa mère, jouer devant elle ferait d'elle une des personnes qui le connaîtrait le mieux et cette pensée lui donnait le sourire...
Il était allongé sur son lit, regardant droit devant lui. Depuis que la Licorne Noire avait fait son apparition à la cérémonie d'Ouverture des Jeux Olympiques il avait l'impression que le temps avançait à deux à l'heure. Il fallait qu'il bouge, qu'il arrête de penser, qu'il se dégourdisse les jambes. Sans plus attendre, le jeune homme se leva de son lit, enfila une paire de chaussure et un pull et sortit de sa chambre. Avant d'atteindre le bout du couloir, Wade se rappela qu'avec les nouvelles règles strictes du directeur, il leur était interdit de sortir la nuit sous peine de lourdes sanctions. Heureusement il avait la solution. Le jeune homme fit demi-tour et retourna dans sa chambre. Il sortit de sous le lit sa valise qui regorgeait de choses et d'autres et en sortit une magnifique cape noire. Son père le la lui avait offerte juste avant que Wade ne monte pour la première fois dans le Poudlard Express il y a sept ans de ça. Heureusement Noam avait dû l'oublier et le jeune Poufsouffle avait pu la garder malgré sa répartition chez les jaunes et noirs.
Il l'enfila donc et se jeta un coup d’œil dans le miroir de sa chambre... il avait disparu.

Le garçon ne connaissait pas encore très bien Beauxbâtons et décida donc de partir en expédition. Il ne regardait pas vraiment où il allait étant donné qu'il pouvait aller où bon lui semblait. Sur son chemin il croisa quelques professeurs, des élèves qui retournaient vers leurs chambres et même le concierge qui ne remarqua même pas sa sortie par la grande porte.
La nuit était en train de tomber sur l'Académie française, la petite brise présente permettait à Wade de ne pas avoir trop chaud caché sous sa cape. Quand il releva la tête, Wade découvrit qu'il avait marché jusqu'à la rivière devant laquelle il était passé avec Micaëla quelques jours plus tôt pour rentrer des jardins. De là, il savait comment se rendre vers sa chambre... C'était décidé, il allait y aller. De toute façon, sous sa cape il était complètement protégé et il ne risquait pas de se faire prendre. Mais, pendant qu'il se décidait à briser une autre des règles de l'école, Wade n'avait pas entendu que quelqu'un arrivait. En même temps, il y avait quoi... une chance sur mille pour qu'une collision pareille ait lieu dans un endroit aussi vaste... mais, elle arriva. En se retournant pour se diriger vers l'Académie Wade se cogna contre quelqu'un qui tomba à la renverse.

Q u e l q u ' u n – « Aïe... Qu'est-ce que... »

En faisant le moins de bruit possible, Wade s'écarta doucement de la jeune fille qui était à terre. Il avait eut envie d'aller l'aider à se relever mais qu'est-ce qu'une jeune fille pouvait bien faire dehors à une heure pareille ? Elle avait avec elle deux animaux en cages qui n'avaient pas souffert de la chute et Wade distingua une insigne de préfète sur sa cape. Heureusement qu'il avait attendu avant de l'aider à se relever...

F i l l e – « Il y a quelqu'un ? »

Avant qu'elle ne commence à courir dans tous les sens en agitant les bras pour le démasquer, Wade préféra s'éloigner à pas feutrés en direction du château. De toute façon, même si elle savait qu'il y avait quelqu'un, elle ne pouvait pas vraiment y faire grand-chose et en soit étant à l'université, Wade n'avait pas vraiment peur des préfets de l'Académie.

F i l l e – « Homnium Revelio »

Comment avait-il pu s'imaginer une jeune fille essayant d'enlever une cape à l'homme invisible et ne même pas penser qu'elle pouvait tout simplement utiliser la magie... Sa cape d'invisibilité se retrouva dans ses mains. Doucement, le jeune homme se retourna pour faire face à la préfète, un petit sourire aux lèvres. Il fallait réfléchir vite pour la convaincre de ne pas aller le dénoncer. Est-ce qu'en novembre la carte du nouveau qui n'a toujours rien compris aux règles marcherait ? Ou peut-être pouvait-il essayer de se faire passer pour un élève de Poudlard... D'un côté il en était bien un.
Avant de se perdre en explications, Wade préféra faire court. Peut-être qu'elle ne dirait rien et que des explications seraient inutiles... Va savoir.

W a d e – « Ca va ? »

Il aurait peut-être pu trouver mieux que de demander à la jeune fille comment elle allait sachant que c'était de sa faute si elle se retrouvait les fesses par terre... Mais bon, il y a ceux qui savent toujours quoi dire et il y a les autres.


Dernière édition par Wade J. Winchester le Lun 21 Jan - 23:34, édité 1 fois
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Ven 11 Jan - 9:46.

Rencontre percutante
Ca fait mal à l'égo

Pour être honnête, je m’attendais à tout sauf à ce que mon sortilège fonctionne. En effet, nous étions en extérieur, et je ne pensais pas qu’il y aurait quelqu’un mais plus quelque chose comme je ne sais pas moi… une licorne noire, peut-être… Car si j’étais bien persuadée d’une chose, c’était qu’elle devait être capable de se rendre invisible… Et pourtant, je me retrouvais face à un garçon que j’avais déjà vu deux jours plus tôt à Beauxbâtons, plus précisément au bal masqué façon Marie-Antoinette.

« Ca va ? »

Pour un peu, j’aurais éclaté de rire. Non… Pas pour un peu, en fait… Ma première réaction à sa question fut bel et bien de rire tant j’étais soulagée de ne pas être face à la licorne noire. Plusieurs personnes étaient mortes, ou avaient été grièvement blessées de l’avoir approchée de trop près lors de la cérémonie d’ouverture, et je savais que j’avais eu, moi, énormément de chances de m’en sortir sans une égratignure. Mon rire se tarit cependant rapidement dans ma gorge tandis que l’évidence me frappait. La cape que le type avait à présent dans ses mains lui avait servie à se dissimuler à la vue de tous. Une cape d’invisibilité, vraisemblablement. Un objet rare et cher, à ne pas mettre entre les mains de tout le monde sous peine de mauvaise utilisation. Et là, qu’était-ce si ça n’en était pas une ? Après tout, le garçon se dirigeait, en catimini vers Beauxbâtons… Je fronçai les sourcils.

« Qui es-tu ? Pourquoi te dissimulais-tu là-dessous ? Pourquoi n’as-tu pas répondu tout de suite quand j’ai demandé s’il y avait quelqu’un ? Qu’as-tu à cacher ? »

Les questions sortaient de ma bouche sans plus pouvoir s’arrêter. Coupable ? Il l’était très certainement pour moi. La cage de ma chouette toujours posée par terre, je m’attachais à doucement décrocher les griffes de mon chaton de ma main, regrettant, pour le coup, de n’avoir pas acheté une autre cage pour le transporter. Mais maintenant, le mal était fait. La petite boule de poils, cependant, ne semblait pas réellement d’accord pour être décrochée de ma main et je sentis les griffes s’enfoncer un peu plus profondément dans la chair de mes doigts ce qui m’arracha une grimace et un léger gémissement de douleur. Bon… Visiblement, il me faudrait attendre pour récupérer l’usage de ma main. Heureusement, la deuxième était disponible pour me défendre et tenait ma baguette bien fermement pour le cas où le garçon tenterait quelque chose.

« Es-tu un pervers ? » demandai-je franchement.

Bon… Certes, la logique voulait qu’il réponde par la négative à cette question, du moins, s’il était normalement constitué, selon je ne doutais pas, même s’il me semblait clairement louche.

« Es-tu venu voler quelque chose ? » ajoutai-je ensuite sans même lui laisser le temps de répondre.

Si ma mémoire était bonne, ce type-là était celui que ma cousine n’avait pas arrêté de dévorer des yeux au bal. Et autant dire que, en cet instant, il ne me faisait pas réellement bonne impression, bien au contraire… Mica… Depuis quand tu t’intéresses aux mauvais garçons… songeai-je, dépitée, et sincèrement inquiète pour ma cousine.

Une chose était sûre et certaine, en tout cas, à présent, j’attendais des réponses aux questions que je venais de poser, et il était clair et net que je ne le laisserai pas s’en tirer sans une explication. Voire pire ? Mmmh… Je n’étais pas fana du nouveau directeur, même si nous, les Hébé, avions quelques passe-droits. Ce n’était pas ce qui, pour moi, faisait un bon directeur. En même temps… J’aurais réellement préféré garder Mme Courterois qui était, pour moi un modèle… N’importe quel directeur aurait donc eu du mal à se faire bien voir par moi, mais alors quand en plus il ressemblait à une caricature des chefs qu’on imaginait au Moyen-âge…
avatar
Wade J. Winchester
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Adam Brody
crédit : tearsflight
date d'entrée : 04/12/2012
âge du personnage : 19 ans
épîtres postées : 998
gallions : 3373

♦ Nota Bene
:
:
: * Balais Friselune et un Nécessaire à balais * Lot de portoloins (LD) * Une fiole de philtre de confusion * Une fiole de potion de sommeil * Un sérum de vérité * Une fiole d'antidote * Une cape d'Invisibilité * Balai encore unique en son genre produit dans un bois encore inconnu qu'on ne connait pas (forcément si il est inconnu) et fait en poils de fesse de troll !



Message Posté Dim 20 Jan - 2:16.
Aurait-il dû trouver une meilleure entrée en matière qu'un simple « ça va ? », bien sûr... Mais bon, ce qui était fait était fait et il n'y avait rien qu'il pouvait faire pour changer ça. Malheureusement.
Enfin...
Peut-être que ça l'était bel et bien... Une belle entrée en matière. Quand elle entendit la question, la jeune fille commença à rire. Au premier abord, Wade croyait que c'était lui ou sa question qui l'avait faite rire mais petit à petit, Wade se rendit compte qu'elle avait plutôt l'air de rire de soulagement et en fin de compte elle s’arrêta net.
Ça c'était plutôt mauvais signe... et elle enchaîna :

F i l l e – « Qui es-tu ? Pourquoi te dissimulais-tu là-dessous ? Pourquoi n’as-tu pas répondu tout de suite quand j’ai demandé s’il y avait quelqu’un ? Qu’as-tu à cacher ? »

La première question, Wade la trouva légitime, c'est vrai qu'avant de demander à quelqu'un comment il allait il était plutôt coutume de se présenter... La deuxième il la comprenait quoi qu'il la trouva légèrement indiscrète. Puis il y eut la troisième, puis la quatrième...
Plus elle posait de questions plus le sourire de Wade s'accentuait. Pourquoi c'était-elle qui posait les questions ? Pourquoi pas lui ? En regardant une nouvelle fois l'insigne de préfète de la jeune fille, Wade se demandait si elle avait la grosse tête... Se croyait-elle plus puissante dû à son statut ? En tout cas avec lui ça ne marchait pas. Premièrement parce qu'il était à l'université et qu'en soit elle n'avait aucun rapport de force par rapport à lui et deuxièmement parce qu'à Poudlard il en avait croisé des préfets ayant pris le melon et maintenant il savait que la seule chose à faire c'était de leur tenir tête.
Avec nostalgie le jeune homme se rappela la fois où il avait compris que ses bourreaux ne tenaient jamais leur promesse... Admettre à un professeur ou tout autre supérieur qu'ils n'avaient pas réussi à le faire craquer était quelque chose qu'il ne pouvait pas supporter.
Du coup, Wade ne répondit pas tout de suite et il fallut d'à peine quelques secondes pour que la jeune fille pose une nouvelle question :

F i l l e – « Es-tu un pervers ? »

Sans qu'il put se retenir et peut-être parce qu'il s'attendait à tout sauf à ça, Wade explosa de rire. Il reprit rapidement ses esprits car il trouvait que ce n'était pas très respectueux envers la jeune fille. Se moquer ouvertement de ses propos n'était pas vraiment très « gentleman »...

F i l l e – « Es-tu venu voler quelque chose ? »

Wade n'en croyait pas ses oreilles. D'un côté il trouvait la situation plutôt marrante mais d'un autre côté il trouvait ça vraiment inquiétant de voir ce qu'il pouvait dégager... Avait-il vraiment l'air d'un pervers ou d'un voleur ? L'avait-elle vu au bal boire un coup de trop ? En tout cas il était temps pour lui de donner quelques réponses à la jeune fille qui semblait ne pas vouloir partir avant d'avoir des explications.
Dans un premier temps Wade compta sur ses doigts : une, deux, trois, quatre... cinq...six. Six questions. La demoiselle avait en tout poser six questions, toutes sur un ton qu'il qualifiait de menaçant.
Pour gagner un peu de temps Wade entama son discours avec un peu d'humour, d'humour britannique peut-être...

W a d e – « Who, oh, oh... On se détend là... Tu ne penses pas qu'on devrait se présenter avant ? Je m'appelle Wade et toi ? »

Le garçon avait l'air sûr de lui et affichait un petit sourire charmeur. Comment allait-il faire pour s'extirper de cette situation ? Il fallait qu'il trouve quelque chose et vite... Il n'allait quand même pas lui dire la vérité. Il n'allait quand même pas lui dire qu'il était là pour venir voir quelqu'un... Elle risquerait de mal interpréter ses propos. Il n'avait pas de rendez-vous et pourtant il voulait la voir ou du moins l'apercevoir... Micaëla... Depuis qu'ils s'étaient croisés dans les jardins, il ne pensait plus qu'à elle. A chaque fois qu'il croisait son chemin, il ne ressemblait à rien ou n'affichait clairement pas son meilleur côté...
Il avait l'impression qu'elle ressentait quelque chose pour lui mais n'était-il pas en train de rêver... Il n'en avait parlé à personne, il avait peur que ce ne soit que dans sa tête, qu'il n'est aucune chance... S'il n'avait jamais dévoilé ses sentiments à quiconque ou admis être amoureux c'est parce qu'il avait peur. Peur de tomber, de tomber d'une tour de cinquante étages. Devenir la risée, « le mec qui s'est fait jeter ».
Heureusement, il n'était pas si proche des dortoirs des filles donc la thèse du pervers pouvait rapidement être écartée. Comme il l'avait promis à Micaëla, le garçon portait sa guitare sur son dos... Peut-être était-ce un détail à exploiter.

W a d e – « Je suis nouveau et je ne connais pas encore très bien le domaine... Je cherchais juste un endroit posé pour jouer tranquillement sans prendre le risque de me faire pincer par Rubens... Pas évident ce « dude »...  Je ne suis ni un pervers, ni un voleur. »

Le jeune écossais était plutôt satisfait de sa réponse. En soit il n'avait pas vraiment mentit donc bon... Il trouvait ça touchant qu'elle est l'air si sur les nerfs, décidément, cette Licorne Noire et ces Inféris venaient hanter tout le monde à tout moment. Pour essayer de détendre l'atmosphère et en attendant que la jeune fille se présente, Wade regarda les animaux en souriant. Ils avaient beaux être mignons, les animaux et Wade ça faisait vraiment deux... Tout en les regardant, le garçon rangeait discrètement sa cape d'invisibilité dans sa housse de guitare, il espérait que la jeune fille ne relèverait pas son geste et qu'il n'ait pas à lui expliquer, et qu'il n'ait pas à mentir, à son sujet. Changer de sujet de but en blanc c'était souvent le moyen de faire oublier à une personne ses premières questions et attentes...


Dernière édition par Wade J. Winchester le Lun 21 Jan - 23:35, édité 1 fois
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 20 Jan - 10:51.

Rencontre percutante
Ca fait mal à l'égo

Debout dans la nuit, de toute ma fauteur - ce qui n'était pas grand chose il fallait le reconnaître - je toisais le garçon qui m'avait fichue par terre. Sans nul doute n'était-ce pas son intention, vu qu'il était à ce moment là invisible, mais tout de même. Mon égo en avait pris un coup, et ma main allait en garder une trace pendant plusieurs jours au moins. Mais il n'était qu'un humain, sans nul doute un sorcier, sinon, comment aurait-il pu se rendre invisible, et pas une de ces créatures sorties tout droit de l'enfer pour nous tuer tous. De cela, déjà, je pouvais être reconnaissante. C'était, d'ailleurs, ce qui m'avait poussée à rire lorsqu'il m'avait demandé si ça allait, avant que je ne reprenne le contrôle de moi-même et que je le passe à la question, ma baguette toujours pointée sur lui, menaçante.

J'ignorais, bien sûr, qu'il pensait que j'avais pris le melon, et cela valait mieux pour lui, à n'en pas douter. Sinon, sans nul doute l'aurais-je horriblement mal pris. Mais je l'ignorais, donc... Ce qui m'agaçait particulièrement, cependant, c'était qu'il ne réponde à aucune de mes question. Je lui demandai donc, franchement, s'il était un pervers. Son éclat de rire me rassura plus que ne l'aurait fait une défense. Cela prouvait, à mon sens, qu'il ne s'attendait tellement pas à cette question qu'il ne pouvait en être un. Raisonnement complètement idiot, je vous l'accorde, mais c'était rassurant. Surtout avec les regards que lui avait jetés ma cousine au bal. La tension dans mes épaules se relâcha légèrement, mais je n'en avais pas encore fini avec lui. Je rajoutai ainsi une dernière question, savoir s'il était venu pour voler quelque chose. J'aurais bien aimé savoir ce qu'il se passait dans sa tête pour, ainsi, savoir comment il fonctionnait.

« Who, oh, oh... On se détend là... Tu ne penses pas qu'on devrait se présenter avant ? Je m'appelle Wade et toi ? »

Je fronçai les sourcils, et mon nez plissa également légèrement. Se présenter avant? Je fus immédiatement à nouveau sur mes gardes lorsqu'il se la joua charmeur. En temps normal, je n'étais pas contre un léger - voire moins léger - flirt, mais pas aujourd'hui. Et surtout, pas avec un type qui semblait plaire à ma cousine.

"Rosalina." répondis-je d'un ton presque aussi glacial que le vent sur la banquise.

Non, réellement, je n'avais nulle envie de jouer à ça. J'attendis, donc, la suite, ma pointe de pied droit tapotant légèrement au sol en signe d'impatience. Je n'avais pas encore remarqué la guitare qu'il portait sur le dos, sinon, sans nul doute cela me l'aurait-il rendu légèrement plus sympathique. Quoique... Pour l'instant, c'était mal barré.

« Je suis nouveau et je ne connais pas encore très bien le domaine... Je cherchais juste un endroit posé pour jouer tranquillement sans prendre le risque de me faire pincer par Rubens... Pas évident ce « dude »... Je ne suis ni un pervers, ni un voleur. »

"Nouveau, hein? Je t'ai vu au bal, jamais en cours. Tu es donc soit un étudiant, soit un villageois. En tout cas, trop jeune pour être un nouveau prof. Et on a pas de prof de musique... Note que c'est dommage d'ailleurs, mais on s'en fout. Ca ne concerne en rien le "pourquoi tu es là". A mon avis, au village ou à l'université, il y a bien d'autres endroits pour jouer de la musique, bien plus tranquilles qu'ici, et moins dangereux en termes d'Inferis ou en rapport avec la licorne noire."

Allais-je laisser passer un détail? Sans doute que non. D'ailleurs, je ne quittai pas du regard le moindre de ses mouvements, et le vis donc ranger sa cape dans son étui à guitare.

"Tu as peur que je te la pique, ou quoi? Que je l'apporte à Rubbens, peut-être?" Ca, il n'y a aucun risque... Je le déteste... "Bon... T'as quoi à cacher? Je suis sans doute plus jeune que toi, mais moi, au moins, j'ai des raisons valables d'être là."

A croire que l'étui à guitare était arrivé trop tard pour me calmer... C'est d'ailleurs avec un sourire cynique que j'ajoutai:

"Tu dis que tu es venu pour jouer de la musique? Prouve-le... Joue-moi quelque chose..."

J'allais pouvoir ainsi constater de moi-même qu'il était bien ce qu'il prétendait être: un musicien...
avatar
Wade J. Winchester
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Adam Brody
crédit : tearsflight
date d'entrée : 04/12/2012
âge du personnage : 19 ans
épîtres postées : 998
gallions : 3373

♦ Nota Bene
:
:
: * Balais Friselune et un Nécessaire à balais * Lot de portoloins (LD) * Une fiole de philtre de confusion * Une fiole de potion de sommeil * Un sérum de vérité * Une fiole d'antidote * Une cape d'Invisibilité * Balai encore unique en son genre produit dans un bois encore inconnu qu'on ne connait pas (forcément si il est inconnu) et fait en poils de fesse de troll !



Message Posté Lun 21 Jan - 21:03.
Wade était beaucoup plus détendu qu'au début de leur conversation. Maintenant au moins il connaissait son prénom... Il avait l'impression que plus elle parlait, plus elle lui donnait matière à riposter et il en était bien content. Depuis toujours il se disait que dans des situations étrangères il valait toujours mieux garder le silence. Il avait remarqué que garder le silence face à quelqu'un qui parlait en le regardant droit dans les yeux avait tendance à mettre mal à l'aise et à déstabiliser.
Lorsqu'elle lui expliqua qu'il était étudiant Wade ne pouvait pas s'empêcher de sourire, il n'avait même plus besoin de parler. Apparemment Rosalina était une vraie petite détective. Et comme tout détective qui se respecte elle avait les yeux partout. Elle avait bien remarqué qu'il avait rangé sa cape d'invisibilité... Il lui répondit le plus simplement du monde qu'il la ressortirait pour partir mais que pour discuter il valait mieux qu'elle puisse le voir, au cas où il ait une folle envie de lui voler quelque chose ou de s'enfuir en courant.
Elle avait tendance à penser à voix haute et par moment elle s'égarait un peu...

R o s a l i n a – « Je suis sans doute plus jeune que toi, mais moi, au moins, j'ai des raisons valables d'être là. »

Bingo.

W a d e – « C'est vrai ça, pourquoi je devrai répondre à tes questions alors que tu n'as rien à faire là non plus. Je pense que le mieux c'est que tu baisses ta baguette. Je n'aime pas trop être menacé. »

Tout en disant cela Wade sortit doucement sa baguette de sa poche. Avait-il fini de rigoler ou commençait-il à peine ?
Le jeune fille en face de lui lui avait demandé ce qu'il avait à cacher... Question qu'il trouvait plutôt étrange... Pourquoi lui révélerait-il ce qu'il avait à cacher si c'était caché.

W a d e - « Un secret, c'est un secret. Et contrairement à toi, je me fiche de savoir ce que tu fais là... Alors pourquoi toi tu t'en soucies ? »

En voyant la guitare sur son dos, l'élève s'était un peu détendue. C'était bon signe. La musique ça rapproche les gens. Ça crée un lien inoubliable... Enfin c'est ce qu'il avait entendu dire car il n'avait jamais joué avec quelqu'un ou pour quelqu'un. Bien sûr s'il était là ce soir c'était pour le découvrir mais apparemment à cause de Rosalina il n'allait sûrement pas réussir à se rendre auprès de Micaëla.

R o s a l i n a – « Tu dis que tu es venu pour jouer de la musique? Prouve-le... Joue-moi quelque chose... »

Wade ne put s'empêcher de sourire, encore. Décidément, la préfète lui était de plus en plus sympathique. Bien sûr il était hors de question qu'il joue pour elle mais il était aussi hors de question qu'il lui explique pourquoi. A ce moment-là il se demandait ce qui était la meilleure option : refuser de but en blanc, essayer de ne pas faire de vagues ou continuer sur sa lancée et continuer à embêter son interlocutrice.
Comme ils avaient encore leur baguette pointée l'un sur l'autre, l'écossais se disait que la deuxième solution était sûrement la meilleure. Il ne pensait pas que c'était la chose la plus maligne à faire, non, mais la meilleure chose, la plus drôle, oui.

W a d e – « Tu sais, je n'aime pas trop les groupies et les stalkers alors j'évite de jouer devant des jeunes filles. Aussi jolies soient-elles. Je préfère qu'on m'aime pour moi... Et je crois qu'à présent, je vais m'en aller... »

Son sourire n'avait toujours pas quitté son visage. Il prenait plus cela comme un jeu et il savait bien que ça n'allait pas durer des heures. Au fond de lui, il était presque vexé de s'être fait prendre ou plutôt d'avoir été assez stupide pour se prendre quelqu'un, dans un espace aussi vaste que celui-là alors qu'il avait une cape d'invisibilité. Depuis qu'il avait été rejeté par sa famille et qu'il s'était perdu pendant presque deux ans, Wade avait décidé de se forger une carapace. S'il aimait prendre tout avec humour pour ne pas avoir à être sérieux et dire des choses sensés, dire des choses qui risqueraient de se retourner contre lui, il savait bien que ses interlocuteurs n'étaient pas forcément dupes. Est-ce que Rosalina l'était ?
Quand on demandait aux gens ce qu'ils pensaient de Wade, ils avaient tendance à tous donner des descriptions différentes. Personne ne savait ce qu'il pensait, il n'avait pas l'air malhonnête et pourtant à chaque fois, il manquait un petit quelque chose pour pouvoir prétendre savoir exactement ce qu'il pensait à l'intérieur.
Malgré ça ou justement à cause de ça, à cause de ses secrets, les gens avaient tendance à avoir confiance en lui. Peut-être parce qu'ils savaient qu'ils ne disaient jamais rien... Enfin bref.
Doucement, baguette toujours pointée vers Rosalina, Wade ressortit sa cape d'invisibilité de son étui... Il ne savait pas vraiment pourquoi mais il se disait qu'elle pourrait encore lui être utile...
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mar 22 Jan - 14:27.

Rencontre percutante
Ca fait mal à l'égo

« C'est vrai ça, pourquoi je devrai répondre à tes questions alors que tu n'as rien à faire là non plus. Je pense que le mieux c'est que tu baisses ta baguette. Je n'aime pas trop être menacé. »

Rien à... Rien à faire là? Pour un peu, on aurait pu voir de la fumée sortir de mes oreilles, comme dans les dessins animés. Wade venait de réussir à me mettre sacrément en colère, et ce n'était pas souvent que ça arrivait. En plus, il n'avait pas de chance, parce que j'étais plutôt rancunière, comme fille... Mes prunelles claires fixées sur lui, j'hésitais entre me servir de ma baguette maintenant, ou tout de suite. Et encore... J'étais calme quand on comparait à ce qui n'allait pas tarder à arriver...

« Un secret, c'est un secret. Et contrairement à toi, je me fiche de savoir ce que tu fais là... Alors pourquoi toi tu t'en soucies ? »

Reste calme... Reste calme... m'intimai-je, même si ce n'était pas facile.

"Je m'en soucie parce que... Oh et puis ça, ça ne te regarde pas. Ce que tu fais dans une école qui n'est pas la tienne, par contre, ça me concerne."

Voilà. Et il n'avait pas besoin d'en savoir plus. Ma main se crispa sur ma baguette. Dieu merci, j'avais encore assez de self-control pour ne pas m'en prendre à mon chaton, qui ne méritait pas ça, pas plus que ma chouette qui commençait à s'agiter dans sa cage. Etait-ce par rapport à mes sentiments? Je fis un effort visible pour essayer de me calmer et de lui laisser le bénéfice du doute, mais ce n'était, clairement, pas simple alors que j'avais juste une envie: lui balancer un sortilège, ou le gifler. Il semblait me traiter comme une enfant capricieuse, alors que je n'étais pas beaucoup plus jeune que lui, et je ne le supportai clairement pas. Cela me hérissait le poil.

« Tu sais, je n'aime pas trop les groupies et les stalkers alors j'évite de jouer devant des jeunes filles. Aussi jolies soient-elles. Je préfère qu'on m'aime pour moi... Et je crois qu'à présent, je vais m'en aller... »

"Pas la peine de faire ton numéro de charme avec moi, tu n'es absolument pas mon style. Je n'aime pas les minets maigrichons..."

Et pan! Prends-toi ça dans les dents, et range ton égo au placard... songeai-je avec un air de défi.

Ok, il était plus grand que moi en taille. Mais ça, ce n'était pas difficile avec mon petit mètre 60... Cela ne m'empêcha pas pour autant de voir qu'il commençait à sortir sa cape de son étui à guitare. Il me braquait de sa propre baguette? La belle affaire, moi aussi...

"Minute, papillon! Tu ne crois quand même pas que tu vas t'en sortir comme ça?"

Je commençais, d'ailleurs, sérieusement à l'emmener voir un professeur, histoire qu'il explique clairement ce qu'il venait faire ici. Il ne voulait pas me répondre? Qu'à cela ne tienne! à un adulte, il n'aurait pas d'autre choix... Et, au moins, ça me permettrait de m'assurer qu'il ne remettrait plus les pieds ici. Ma cousine ne risquerait donc pas de croiser sa route...
avatar
Wade J. Winchester
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Adam Brody
crédit : tearsflight
date d'entrée : 04/12/2012
âge du personnage : 19 ans
épîtres postées : 998
gallions : 3373

♦ Nota Bene
:
:
: * Balais Friselune et un Nécessaire à balais * Lot de portoloins (LD) * Une fiole de philtre de confusion * Une fiole de potion de sommeil * Un sérum de vérité * Une fiole d'antidote * Une cape d'Invisibilité * Balai encore unique en son genre produit dans un bois encore inconnu qu'on ne connait pas (forcément si il est inconnu) et fait en poils de fesse de troll !



Message Posté Mer 23 Jan - 4:52.
R o s a l i n a – « Pas la peine de faire ton numéro de charme avec moi, tu n'es absolument pas mon style. Je n'aime pas les minets maigrichons... »

Wade quitta son sourire pour faire sa petite tête de chien battu en accompagnant cette tête d'une tape sur son cœur. Il voulait montrer à la jeune fille qu'il se fichait de son opinion, il n'était pas là pour draguer. Enfin si... Il était là pour draguer... Mais il n'aimait pas vraiment ce concept. Bien sûr il avait déjà utilisé de ses charmes pour conquérir ses camarades notamment pendant les soirées secrètes de Poudlard... Mais aujourd'hui, il voulait trouver le vrai, le sincère. L'amour. Celui qu'on ne contrôle pas, qui quand il nous touche n'arrive plus à nous quitter.
Au fond il ne savait pas vraiment ce que c'était. Il ne l'avait jamais connu et même jamais vu. Ses parents ne respiraient pas franchement le bonheur et il avait plus l'impression qu'ils restaient ensemble par intérêt et pour leur réputation respective.
En repensant aux propos de Rosalina, les doutes de Wade lui revinrent en tête... Comment pouvait-il prétendre plaire à Micaëla. Elle était tellement belle... Et devait sûrement avoir beaucoup de prétendants. Des prétendants beaucoup plus beaux que lui...
On ne pouvait pas dire qu'il se trouvait horrible mais il avait du mal à se dire qu'on pouvait le préférer à un autre. Bien entendu il avait souvent entendu dire que ce n'était pas que la beauté qui comptait mais chez lui il avait aussi souvent entendu dire qu'il n'y avait que les gens moches qui utilisaient cette phrase.

R o s a l i n a – « Minute, papillon! Tu ne crois quand même pas que tu vas t'en sortir comme ça? »

Décidément elle n'allait pas le laisser tranquille... Et il ne comprenait pas pourquoi. D'accord il lui avait foncé dedans couvert de sa cape d'invisibilité, d'accord il n'avait pas de réelle excuse, d'accord il jouait à l'arrogant mais tout de même... Il n'était pas vraiment quelqu'un de curieux et avait du mal à s’intéresser à ce que faisait les gens. Certains décrivaient ce trait de sa personnalité comme étant le signe d'un égoïsme fort mais ceux qui le connaissaient vraiment savait que c'était loin d'être le cas. C'était plus un respect démesuré des autres... Selon lui, une personne qui pleure dans son coin n'a pas besoin d'être entouré de cinquante personnes, selon lui, une personne qui a un accident dans la rue n'aurait pas envie que des dizaines et des dizaines de personnes se regroupent autour de lui et il s'était toujours mis un point d'honneur de ne pas faire aux autres ce qu'il n'aurait pas aimé qu'on lui fasse.
Il aimait s'intéresser aux autres dans le cadre d'échanges sincères et privés. Il aimait être à leur écoute et les épauler. Il avait du mal à donner des conseils ou donner son opinion sur les problèmes de quelqu'un parce qu'il pensait qu'au fond, les gens ont besoin de se sentir entourés et non pas jugé et que toute opinion, tout conseil, cache un jugement.
Pourquoi ne voulait-elle pas le laisser partir sans poser de questions... Il se demandait ce qu'elle ferait s'il lui déballait tout son sac.
Comment réagirait-elle ? Était une question à laquelle il n'aurait jamais de réponse car il était hors de question qu'il envisage de dire ne serait-ce qu'un indice de pourquoi il était venu.

W a d e – « Qu'est-ce que je t'ai fait ? Sérieusement ? On ne se connaît pas... Je me balade près de la rivière, en quoi ça te regarde ? Et si tu te demandes encore pourquoi j'utilise ma cape d'invisibilité et bien c'est justement pour ne pas perdre mon temps comme maintenant à devoir expliquer tous mes faits et gestes. »

Wade avait arrêté de sourire. Il n'avait toujours pas baissé sa baguette car la jeune fille avait l'air un peu trop sur le qui-vive. Et d'un geste lui fit signe de baisser leur baguette en même temps. Ce n'était pas comme s'ils songeaient sérieusement à les utiliser, du moins lui ne comptait pas le faire et il savait que ce serait une mauvaise idée pour elle de l'attaquer...
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Jeu 24 Jan - 12:08.

Rencontre percutante
Ca fait mal à l'égo

Non, je n'allais pas le laisser tranquille. Il n'était pas clair. Il cachait quelque chose. Si j'avais su qu'il était amoureux de ma cousine, qu'il voulait lui parler, qu'il venait jouer pour elle, peut-être que j'aurais été plus coulante avec lui. Peut-être même que je l'aurais aidé. Mais, bien sûr, je n'en avais pas la moindre idée. Et comment aurais-je pu le savoir? Comment aurait-il pu savoir qui j'étais? Qu'est-ce qui aurait pu le pousser à me faire confiance? Rien. Je me méfiais donc de ce type qui plaisait à ma cousine comme de la peste, et je n'allais certainement pas le laisser s'approcher d'un endroit où elle se trouvait. D'ailleurs, je fis passer ma baguette dans mon autre main. J'étais certes, moins agile de celle-ci, d'autant qu'elle était occupée par un chaton, mais cela ferait l'affaire le temps de me déplacer. Mon autre main à présent libérée, j'attrapai la cage de ma chouette et, faisant cercle autour de Wade, je me déplaçai pour me mettre entre lui et l'Académie, offrant à mon école le maigre rempart de mon petit corps.

« Qu'est-ce que je t'ai fait ? Sérieusement ? On ne se connaît pas... Je me balade près de la rivière, en quoi ça te regarde ? Et si tu te demandes encore pourquoi j'utilise ma cape d'invisibilité et bien c'est justement pour ne pas perdre mon temps comme maintenant à devoir expliquer tous mes faits et gestes. »

Ce qu'il m'avait fait? Comme si j'allais lui répondre... Cette fois, ce fut moi qui éclatai de rire à sa réplique. S'attendait-il vraiment à ce que je dise que ce que je faisais, c'était pour ma cousine? J'avais déjà dit plusieurs fois au moins au cours de cette conversation que je ne faisais qu'assurer mon rôle de préfète et que je voulais m'assurer qu'il n'y aurait pas de pervers ou de voleur ici. Un instant, je me pris à regretter de ne pas l'avoir croisé plus près encore de l'école, de préférence du côté de la Primevère. Là, j'aurais pu le mener directement à Célestin. Le Lully des Hébé aurait sans doute su quoi faire face au jeune homme. Mais non... Je ne l'avais croisé qu'à mi-distance des bâtiments. Pourtant, j'étais sûre et certaine qu'il se dirigeait, comme moi, vers le lieu où nous, élèves de Beauxbâtons, dormions. Pourquoi? Tout simplement parce que s'il avait marché dans l'autre sens, il m'aurait vue arriver et aurait pu se décaler. Ainsi, je ne lui serais jamais tombée dessus. Mais le hasard avait voulu que je le prenne la main dans le sac, entrain de s'approcher des bâtiments de l'école.

Je vis, alors, Wade me faire signe de baisser ma baguette en même temps que lui, et mon éclat de rire redoubla. Non mais il croyait quoi? Que j'avais un flingue chargé? Une chose était sûr, je n'allais pas la ranger tant que la sienne était sortie. N'avait-il donc jamais regardé les films de gangster?

"Tu es un peu ridicule à faire ce geste de 'baisser nos armes'... D'autant que dans les films de gangster, celui qui demande de baisser l'arme est toujours le premier à faire feu ensuite... Tu m'excuseras donc, mais... Non... Ma baguette, elle restera dans ma main. Mais toi, tu peux la ranger si tu veux... Ca ne pourra que me détendre..." dis-je avec un large sourire innocent lorsque mon rire se fut un peu calmé.

Sitôt ces quelques mots prononcés, je haussai un sourcil interrogateur, le mettant au défi de ranger sa baguette alors que la mienne était toujours sortie, même si elle était nettement moins menaçante maintenant que je l'avais changée de main.
avatar
Wade J. Winchester
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Adam Brody
crédit : tearsflight
date d'entrée : 04/12/2012
âge du personnage : 19 ans
épîtres postées : 998
gallions : 3373

♦ Nota Bene
:
:
: * Balais Friselune et un Nécessaire à balais * Lot de portoloins (LD) * Une fiole de philtre de confusion * Une fiole de potion de sommeil * Un sérum de vérité * Une fiole d'antidote * Une cape d'Invisibilité * Balai encore unique en son genre produit dans un bois encore inconnu qu'on ne connait pas (forcément si il est inconnu) et fait en poils de fesse de troll !



Message Posté Ven 25 Jan - 11:42.
Alors qu'il s’apprêtait à baisser sa baguette, le garçon se ravisa. Rosalina avait commencé à rire et son rire ne faisait que redoubler d'intensité. Apparemment, elle n'était pas aussi pacifiste que lui et préférait garder sa baguette pointée sur lui...
D'un autre côté elle n'avait pas l'air bien à l'aise en changeant sa baguette de main et en portant les cages de ses animaux.
Elle avait beau jouer la préfète faisant un peu de zèle, Wade n'arrivait pas à croire à son manège.

R o s a l i n a – « Tu m'excuseras donc, mais... Non... Ma baguette, elle restera dans ma main. Mais toi, tu peux la ranger si tu veux... Ça ne pourra que me détendre... »

Il était clair pour lui que leur conversation ne mènerait à rien et il était hors de question qu'il passe sa soirée à discuter dehors. Il faisait très humide et le garçon commençait à avoir un peu froid. En souriant, il baissa sa baguette et fit une petite révérence. Au fond de lui, Wade était persuadé que quoi qu'il fasse, la jeune fille ne lui jetterait jamais de sort... De toute façon, il allait bientôt partir et chargée comme elle était il lui serait dur de le suivre ou même de lui jeter un sort. Dans d'autres circonstances il aurait sûrement proposé de l'aider vu comme elle était encombrée mais ce soir ce n'était peut-être pas une bonne idée. Elle croirait sûrement qu'il essayait de s'inviter dans l'Académie et plus précisément dans les dortoirs des filles et il valait mieux pour lui qu'il reporte son expédition à plus tard.
Wade enroula sa cape autour de lui ne laissant flotter dans les airs que sa tête à la vue de l'Hébé. Rien qu'en imaginant sa tête flotter sans corps le garçon ne pouvait s'empêcher de sourire et de faire l'idiot en entamant la danse de la vague avec sa tête. Au moins maintenant il était vraiment ridicule !

W a d e – « Sur ce, je vais te laisser. En espérant que tu passes une bonne soirée. »

Il avait dit cela d'un ton calme comme s'il venait de discuter avec une amie croisée par hasard. Il n'avait pas encore bien repéré les différentes « maisons », qu'ils appelaient ici « écuries » et ne voulait donc pas risquer de se faire une mauvaise réputation et surtout pas auprès d'une jeune fille qui pourrait connaître Micaëla... En même temps, si jamais quelqu'un lui racontait l'avoir vu, peut-être qu'elle comprendrait qu'il venait pour la voir, elle... ?
Depuis leur rencontre dans les jardins de Beauxbâtons, Wade l'avait déjà recroisée mais à chaque fois il devait avoir baissé dans l'estime de Mi : plusieurs fois il l'avait vu avec un coup dans le nez ou en train de boire et en passant au-delà le fait qu'il soit écossais, le garçon se disait qu'elle devait le prendre pour un alcoolique... Ce qu'il n'était pas. Quelquefois il préférait juste boire plutôt que de parler et ça le détendait...
Peut-être que c'était ça en y repensant... Peut-être que la préfète qui se trouvait en face de lui connaissait sa soit disant réputation de buveur ou qu'elle l'avait vu au bal et que depuis elle se méfiait ?
A Poudlard, personne n'en voulait jamais à celui qui levait un peu trop le coude... Wade commençait enfin à comprendre pourquoi avant de partir ses camarades écossais lui avait dit de faire attention. « Déjà qu'ici tout le monde sait qu'on peut compter sur toi pour toujours avoir une fiole de whisky alors là-bas... Essaie d'être un minimum discret ! » Il aurait peut-être dû essayer un peu plus... Enfin.
avatar
Wade J. Winchester
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université, deal with it
informations
J'étudie à l'université, deal with it

star : Adam Brody
crédit : tearsflight
date d'entrée : 04/12/2012
âge du personnage : 19 ans
épîtres postées : 998
gallions : 3373

♦ Nota Bene
:
:
: * Balais Friselune et un Nécessaire à balais * Lot de portoloins (LD) * Une fiole de philtre de confusion * Une fiole de potion de sommeil * Un sérum de vérité * Une fiole d'antidote * Une cape d'Invisibilité * Balai encore unique en son genre produit dans un bois encore inconnu qu'on ne connait pas (forcément si il est inconnu) et fait en poils de fesse de troll !



Message Posté Ven 6 Déc - 11:32.
RP TERMINE
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

[PM]Rencontre percutante * Wade / Rosa*

T H E . H A I R . O F . A . U N I C O R N  :: rps

Sujets similaires

-
» Rosa
» David Otunga & Wade Barret & Chris Benoit Vs Justin Gabriel & Cody Rhodes & John cena
» Wade Barrett & Cody Rhodes Vs Randy Orton & The Rock
» Wade Barrett vs Abyss
» Wade Reden

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: